Cocottes et Courtisanes Pt. II

02 janvier 2013

Pandora

Je suis absolument ravie que mon dernier article vous ai tant plu, merci mille fois pour ces nombreux messages qui m’ont encouragée..Je réalise à quel point écrire des articles de ce genre est un plaisir, que je compte bien explorer à l’avenir, en guise d’entraînement. Cette année, je compte aller jusqu’au bout de mon projet, réaliser mon rêve, publier mes recherches. Vos encouragements, ainsi que ceux de mes directeurs d’études m’ont enfin donné la confiance qui me faisait défaut. J’ai envie d’un superbe livre, avec de belles reproductions, un ton délicieusement impertinent, un fourmillement de sources, vivant sans être écrasant (un de mes rapporteurs a comparé mon étude aux grandes fresques « murales » mexicaines, c’est merveilleux car c’est exactement ce que je voulais !). Bref, vous avez compris, je suis plus motivée que jamais !

Pour revenir à notre sujet, voici la bibliographie promise.

Si vous deviez n’en posséder qu’un, ce serait celui-là, et ce pour deux raisons majeures. En premier lieu, il faut avouer que c’est un très bel objet, un livre bijou même, avec sa couverture moirée, et ses reproductions grand format de très belle qualité. Je l’expose sur ma coiffeuse, il se marie à merveille avec mes reliques d’un autre temps, flacons de parfums anciens et plumes d’autruche. Très cocotte. En plus d’être sublime, il est également fascinant, et très bien écrit, avec un savoureux soupçon de citations impertinentes (mon péché mignon). Moi qui pensais avoir largement exploré le sujet (quelle arrogance !), j’y ai découvert tout un tas de merveilleuses anecdotes, de photographies inconnues et de textes oubliés (mention spéciale aux revues les Reines de Paris). En somme, un livre indispensable.

Commençons par l’ancêtre, la grande courtisane du Second Empire, la « dame de cœur de l’Europe », la comtesse de Castiglione. Artiste avant-gardiste malgré elle, Virginia Oldoïni fascine depuis bien longtemps, du comte de Montesquiou à Luisa Casati, qui collectionnaient ses photographies. Si sa personnalité m’agace légèrement, trop neurasthénique et auto-centrée, j’admire son travail de mise en scène photographique, ainsi que son mystère savamment étudié. Dans les années 50, l’historien Alain Decaux lui consacre un biographie, qui connait un franc succès, et dont on trouve encore aujourd’hui de nombreux exemplaires en brocante (il s’agit du joli petit livre à la couverture ouvragée). Le second ouvrage est sorti récemment, et réussit à réinventer le sujet, en abordant la vie et l’œuvre de la comtesse sous des angles thématiques.

La « mère supérieure », Valtesse de la Bigne, qui initia comme vous le savez Liane de Pougy aux secrets d’alcôves, de l’amour vénal à l’amour saphique. Je ne m’étendrais pas plus sur le sujet, j’en ai parlé maintes et maintes fois ici…Une biographie passionnante, que l’on aurait aimé plus longue..

Passons aux deux plus grandes hétaïres de la Belle Époque. Le titre de la biographie de Liane de Pougy résume bien l’incroyable paradoxe qu’incarne cette courtisane hors-norme, « Courtisane, princesse et sainte ». Si l’ouvrage est bien documenté, et parfois passionnant, il reste malgré tout un brin figé, et ne parvient pas à restituer l’effervescence de l’époque, dont la vie trépidante de Liane est à l’image. Quand à la biographie de Caroline Otero, c’est l’inverse que je lui reproche, la narration romancée est trop peu documentée, et si l’on ne connait pas ses grandes horizontales jusqu’au bout des jarretières, on peine à démêler le vrai du faux. Je recommande quand même, car quelque soit la forme, c’est toujours passionnant, non ?

La jolie et inoffensive Cléo de Mérode nous livre ses souvenirs dans ces mémoires sobrement intitulées « Le ballet de ma vie ». Je suis très sensible au charme évanescent de Cléo, digne d’une égérie du quattrocento florentin, mais il faut bien l’avouer, elle fait preuve d’une insupportable mièvrerie. Se cramponnant férocement à son personnage de jeune fille séraphique, elle semble passer totalement à coté de la jouissance 1900, dont elle offre une vision terriblement édulcorée (ou retardée, selon les opinions). Mais la préface vaut le coup ! En revanche, l’ouvrage consacré à son rapport à l’image est très enrichissant, et a le mérite de reproduire de nombreuses œuvres totalement oubliées.

Cette brillante étude de Laure Adler consacre son premier chapitre aux courtisanes. Ici, pas de biographies, mais des informations précieuses sur le quotidien de ces grandes horizontales, ainsi que leur statut dans cette société misogyne. Laure Adler dévoile l’envers du décor, malheureusement trop peu étudié dans beaucoup d’ouvrages, souvent focalisés sur le « glamour » apparent de ces lionnes, qui ne restent insoumises que dans l’idéal. L’ensemble est passionnant.

Oui, il y en a deux, et ce sont bien les mêmes, j’ai photographié ces deux exemplaires pour vous dire que si l’un ou l’une d’entre vous serait intéressé par la version anglaise, je propose de l’envoyer au premier commentaire qui m’en fait la demande. A travers quatre exemples légendaires -La Païva, Apollonie Sabatier, Cora Pearl, Marie Duplessis- Virginia Rounding trace un portrait vivace du monde et du demi-monde sous le Second Empire. Grandeur et décadence pourraient résumer les destins de ces femmes atypiques, unies par une même voracité d’ambition, et pour certaines par un profond amour des arts. C’est le complément parfait de « Reines de Paris 1900″.

Je n’ai pas encore commencé celui-là, tout frais ce matin dans ma boîte aux lettres, mais je brûle de le découvrir. Tout est dans le titre ! En autres réjouissances amoureuses de la Belle Époque, le chapitre « Sa majesté le Jupon » s’attarde sur les aventures de Cléo de Mérode, Polaire, Liane de Pougy, Émilienne d’Alençon..

Le dernier est plus spécialisé, mais ravira néanmoins les passionnés, car il se propose de reproduire le livre « rose » de la Police sous le Second Empire, dont les rapports détaillés sont consacrés à l’observation documentée des courtisanes « insoumises »  de Paris. On connait tous la légende de la Païva, mais combien de Cora Pearl ou de Blanche d’Antigny, pour des centaines de cocottes oubliées ? Dans ce rapport, plus de 400 grandes horizontales sont fichées, dont certaines sont illustres, comme Sarah Bernhardt (et oui !).  J’ai pu notamment découvrir qu’un des ancêtres de mon Thomas était friand de femmes aux mœurs légères…


40 commentaires



  1. Sabra dit :

    Salut,
    merci beaucoup pour cette biblio, le dernier en particulier m’intéresse enormement. J’ai travaillé il y a peu sur la prostitution et la police des moeurs au XVIII, mais là sous le 2nd empire ça doit vraiment être pas mal.
    Merci mille fois!

  2. Clara dit :

    J’aimerais énormément le livre en version anglaise. :-)

  3. Isaure dit :

    Bravo Louise pour ces deux articles passionnants. Cela donne envie de s’y intéresser un peu plus et de découvrir ces femmes d’un autre temps. Continue ainsi. Je te souhaite une bonne année et pleins de bonnes choses. Biz
    Isaure

  4. Alexandra dit :

    Super cette bibliographie, ça me donne tellement envie de découvrir ces livres!

  5. Clémence dit :

    Raté à qques secondes près pour le livre ! Au cas ou Clara se désiste, je suis intéressée.
    Merci :)
    Clémence.

  6. Laura M. dit :

    Je suis ravie de cette sélection de livres. Je vais commencer par celui de Laure Adler sur Les Maisons Closes. Je cherche depuis plusieurs mois celui de Jean Chalon sur Liane de Pougy, car j’avais lu sa biographie sur Marie-Antoinette & j’avais eu très envie de découvrir celle sur Liane de Pougy.

  7. Lu' dit :

    merci mille fois pour cette bibliographie, je sens que je vais passer mes prochains jours plongée dans les livres. J’en profite pour te dire que sur le site TV replay il y a la rediffusion d’un documentaire sur les demi-mondaines « Belle de nuit ou la fin d’un époque » qui pourrait je pense bien t’intéresser!

    Lu’

  8. Amandine C. dit :

    Merci Louise pour cette micro série d’articles passionnants. J’avais trouvé l’ouvrage de Laure Adler très pertinent et j’hésitais à me procurer le livre de Guigon je vais donc me laisser tenter. J’aime beaucoup ce genre d’articles qui sont très instructifs sans être lourds, je ne peux qu’en redemander. J’avais fait qq recherches sur les hétaïres et la prostitution dans la Grèce antique c’est une toute autre époque mais ça me rappelle le plaisir que j’avais eu à faire toutes ces découvertes et assembler chaque morceau. Merci encore

  9. lialia dit :

    Très bel article, Cléo de La Mérode et la photographie commandé, vivement sa lecture… Bonne année Pandora

  10. Bee dit :

    Je suis discrètement ton blog depuis un petit mois, et je voulais tout particulièrement te féliciter pour ton article précédent, très réussi :)
    évidemment, j’arrive trop tard pour le livre, mais je vais suivre ton blog avec assiduité ! J’ajoute que tes photos sont également magnifiques :)

    et enfin, merci pour la biographie ;)

  11. Anne Sophie dit :

    Milles merci pour cette bibliographie qui me donne tellement envie de découvrir à mon tour ces ouvrages tant à travers ces lignes et ces photos, tu partages le plaisir que tu as eu à les lire.
    Je lis en ce moment Les Cocottes, Reines du Paris 1900. Ce livre est absolument sublime, et tellement passionnant, je me régale. Je comprends parfaitement que tu souhaiterais pouvoir publier un livre de cette qualité. Je te le souhaite, sincérement. Je trouve qu’on devrait encourager les personnes qui comme toi aime transmettre leurs connaissances.
    Si souvent, je suis passée par ici, en admirant seulement tes photos, sans commenter, je me joins à tous ces commentaires que tu as reçu sur ton dernier article.
    Ai confiance en toi. Tu as ce don de transmettre avec un ton bien à toi de belles connaissances. Alors continues, cela vaut la peine.
    Merci

  12. Jeanne dit :

    Chère Louise,

    Je viens tout d’abord te souhaiter une merveilleuse année 2013, qu’elle soit riche en créativité, expériences et découvertes! Fidèle, mais discrète lectrice, je n’ai jamais vraiment commenter tes articles et réalise aujourd’hui combien les encouragements peuvent être importants. Alors je te remercie pour toute la beauté que tu nous fais partager, car je dois l’avouer, j’ai connu ici mes plus belles surprises artistiques et historiques ces dernières années. Des articles fouillés, intelligents et drôles, illustrés par des mises en scène plus spectaculaires les unes que les autres, voilà ce que je suis sûre de trouver en passant par ici. Et si ton lectorat s’exprime peu, c’est certainement qu’il est souvent sans voix, impressionné par ton travail. Car il est plus facile de s’emporter sur une tenue parfaitement dans la tendance ( ne citons pas toutes ces bloggueuses ultra-sponsorisées auxquelles tu fus comparée ces dernières années, qui nous assaillent d’instagrams et de paillettes) que de s’exprimer spontanément lorsqu’on est réellement émue… Aussi, je me demande pourquoi tu ne publies pas une selection de tes plus belles photos accompagnées de leurs références comme tu le fais ici, toi qui as une énorme considération pour le livre. Tant de travail fourni pour que les articles disparaissent après quelques clics, c’est vraiment trop dommage. Ton travail mérite un beau papier, et si j’ai beaucoup de respect pour tes recherches, je pense aussi qu’un plus large public apprécierait de voir tes plus belles photos, tes plus originales mises en scène regroupées dans un bel ouvrage. Fais nous ce petit cadeau, laisse une trace matérielle de toute cette beauté!
    Et bonne chance pour tes nouveaux projets!!

  13. Clémence dit :

    Entrez votre commentaire ici…

  14. Elsa dit :

    Peut-être l’as-tu vu aussi : le mois dernier, il y avait dans la boutique de la Tate ce petit livre coquin, Harris’s List of Covent Garden Ladies, qui compile extraits de fameuses « listes » recensant bon nombre de prostitués londoniennes du XVIIIe siècle ainsi que leurs… spécialités ! Si l’édition n’a rien de transcendant, le piquant de certaines descriptions pourrait éveiller ton intérêt.
    Voilà ! Bonne continuation, et merci pour les découvertes quotidiennes :)
    xx

  15. Steff dit :

    J’ai eu Cocottes à Noël, un bijou comme tu dis. Tu l’avais déjà présenté dans un post mais je ne m’en souvenais plus. Comme quoi tout ce que tu présentes sur ce blog rejoint mes passions et tu me fais aussi découvrir des choses, ce qui me ravit !

    Comme il est dit plus haut Arte a passé un doc sur les demi-mondaines, j’espère que tu pourras le voir sur le net.

    Sinon tu disais précédemment avoir peu de commentaires mais des commentaires argumentés…ce qui te fait finalement davantage plaisir. Il ne faut pas s’étonner. Quand on lit un blog passionnant on a envie d’échanger. A blog intelligent, lecteur intelligent ;-)

    J’ai envie d’ajouter que l’humour que tu emplois donne un ton plus personnel à ton blog et j’ai l’impression que tu réponds davantage à tes lecteurs, j’en suis ravie étant une lectrice assidue.

    Cela fait beaucoup de ravissement tout ça mais ton blog est un pur délice.

    J’ai hâte de découvrir ce que tu vas nous proposer en 2013 !
    Bonne année à toi Louise !!

  16. Maria dit :

    TOut d’abord felicitations pour cet article!!! C’est de plus en plus passionnant… En fait, je voulais juste ratifier l’idéé exposée par Jeanne, de faire un livre avec une selection de tes photos… c’est une merveilleuse initiative, si ce n’est pas pour cette année, que ce soit un project à considerer au moyen, long terme…

  17. Emyb dit :

    Hello Louise,

    Bonne année et meilleurs voeux 2013 ! Que tes rêves s’accomplissent.

    Petite question. Si on ne connais pas du tout le sujet mis à part les articles que tu écris. Quel livre me conseille tu stp ?

    Parce que le sujet me parait passionnant en effet. Et j’adore quand tu en parle. Mais maintenant que tu m’as donné l’eau à la bouche, je brule d’approfondir le sujet ;-)

    Bises

    Emilie

    • Louise dit :

      Sabra : Ah mais ça doit être passionnant comme étude ! je serais ravie d’en apprendre plus…

      Isaure : Merci, c’est génial si je peux transmettre un peu, et mettre en avant ces femmes incroyables…Belle année à toi aussi ;)

      Alexandra : Héhé merci ;)

      Clémence : Désolée Clémence :s Cette année je vais essayer d’en faire gagner plus des livres, ça pourrait être chouette de faire des mini-concours sur les livres que je conseille !

      Laura : merci beaucoup !

      Laura M. : Tu pourras trouver celui de Jean Chalon sur amazon, il a été pas mal édité, normalement il devrait être à petit prix en cherchant bien ! Quand je me débrouille bien je trouve des bio entre 2 et 6 euros ! Je ne savais pas qu’il avait écrit sur Marie-Antoinette, pourtant j’en ai dévoré des bio sur elle :D

      Lu’ : C’est un plaisir ! J’ai vu le docu, mais je n’ai pas trop aimé..Mis à part les sublimes et émouvantes images d’archives, qui à elles seules valent le coup, je trouve le ton trop conventionnel. C’est un peu ronflant, il y a trop de raccourcis. Le sujet appelle à l’impertinence, et là le résultat est trop politiquement correct, dommage !

      Amandine : Je suis d’accord pour Laure Adler, et te conseille vivement le livre de Catherine Guigon ! Et puis, il est tellement beau..Moi je ne m’en lasse pas ! J’ai dévoré Amour 1900 hier, et je le conseille aussi vivement, c’est passionnant et remarquablement bien écrit. En plus, tu devrais le trouver à un pris aimable, j’ai eu le mien à 7 euros (je pense qu’il a du être très édité).

      Lialia : Tu ne regretteras pas ;) Bonne lecture !

      Bee : J’espère quand même pouvoir faire gagner d’autres trucs à l’avenir, je trouve l’idée sympa ! Merci beaucoup pour ces remerciements, c’est adorable !!

      Anne-Sophie : J’espère que je transmet la passion de la lecture, et des courtisanes ! C’est un plaisir ! Oui, ce livre est une merveille, j’en suis presque jalouse. C’est un ouvrage de ce genre que je rêverais d’éditer un jour, mais il me faudra être courageuse et patiente, et ne pas avoir peur des refus ! Heureusement que j’ai un soutien précieux ici, ça m’aide beaucoup à ne pas me décourager (un sport national chez moi huhu). Merci, grand merci pour tes mots !!

      Jeanne : Merci beaucoup ! Je te souhaite également une belle année, qui ej l’espère sera riche en créativité et en inspiration, mais aussi en bonheur, car je pense que c’est l’essentiel ;) Les encouragements me sont très important, je les garde dans mon coeur, ils me donnent un souffle dans les moments de stimulation, et m’aident à ne pas sombrer dans les moments d’abattements. D’ailleurs, en ce moment c’est aussi grâce à ça que je garde la pente, c’est grâce à vos mots que j’ai compris où j’allais..C’est plutôt moi qui devrais vous remercier de cette fidélité de lecture, et des encouragements que je reçois…Au début j’étais mal à l’aise de voir les commentaires diminuer, car j’avais l’impression de parler dans le vide, mais aujourd’hui je ressens un vrai dialogue. Le nombre de commentaire ne m’importe plus, ce qui m’importe vraiment et me touche profondément c’est de voir les opinions, conseils, questions ou même critiques constructives laissées par chacun, c’est merveilleux de pouvoir échanger autant ! J’ai des lectrices formidables, et c’est une grande chance.
      C’est très gentil pour le livre, je ne savais pas que mon travail méritait cela. C’est sûr que c’est triste de voir les projets disparaître dans les archives, mais pour le moment c’est l’écriture qui me passionne ! Et, je pense que pour que ce soit intéressant, il faudra pousser l’evolution beaucoup plus loin, me voir changer, vieillir, me métamorphoser..Mais je garde l’idée dans un coin de ma tête ;)

      Elsa : Ah non je en l’ai pas vu !! Je regarderais en février quand j’y retourne. Dans le même genre, il faut que je lise un jour la liste des demi-mondaines de chez Maxim’s, établie par le maître d’hôtel, avec des annotations genre « R.A.F. » (rien à faire) ou « Y. M. C. A. » (Ya moyen de coucher avec), et pour certaines l’adresse est les avantages (ascenseur..). Drôle ou atterrant, au choix !

      Steff : Je suis encore plus ravie :) Et suis vraiment contente d’avoir fait découvrir ce livre magique ! Comme je le dit plus haut, j’ai été un peu déçue par le ton de ce docu..Ou, c’est exactement ça pour les commentaires, et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle je répondrais dorénavant à tous, car c’est merveilleux de pouvoir dialoguer un peu ici. Pour moi un blog c’est avant tout une communauté, ça ne se fait jamais seul, sinon on tournerait en rond ! C’est drôle que tu dise qu’il y a de l’humour car en réalité je suis plutôt spécialiste de ce que Thomas et moi appelons les « sales blagues » haha ! Mais c’est vrai, j’essaie d’ajouter un ton, car il faut dépoussiérer le sujet, rendre vivante l’histoire, surtout pour une époque pareille. C’est ce que je reproche au doc’ d’arte justement ! Merci pour ton message !

      Maria : Merci Maria, c’est super que ça plaise ! Et tant mieux parce que dorénavant il y en aura très souvent !! Avec tous les encouragements du premier article, j’ai été tellement motivée que j’en ai ecrit deux autres dans la foulée, héhé !

      Emyb : Merci, tous mes vœux à toi aussi ! Tout dépend de la période que tu préfères, pour le Second Empire je conseille Grandes Horizontales, pour la Belle Epoque c’est plutôt Reines de Paris 1900. De manière générale, ce dernier est le plus intéressant à mon opinion. Sinon, j’ai lu hier Amours 1900 et il est absolument passionnant. Ca ne parle pas que des courtisanes, mais c’est tellement bien écrit, drôle et bourré de références que je ne peux que le conseiller ! (Sur amazon il y en a des pas chers du tout !)

  18. alexandrine dit :

    J’en profite pour te souhaiter une très belle année, en espérant que tous tes souhaits se réaliseront, quels qu’ils soient…

    Intéréssante cette liste ma foi, j’ai pu feuilleter le fameux « cocottes » à la fnac il y a peu, et c’est vrai qu’il est très beau! Même ma mère l’a trouvé beau, et pourtant le sujet l’agace un brin… Mais je suppose que tu dois en avoir des tas d’autres sur le sujet non ? ^^

    Je pense que tu as dû lire le Gigi de Colette, et il est particulièrement enlevé sur le sujet je trouve, quand Colette parle du collier en diamants noirs « trempés » d’Otero mais que les rangs de perles de Liane de Pougy valent un royaume (je ne me souviens pas de la phrase exacte, mais c’est à peu près ça)…Même si c’est peut-être faux, je trouve fascinant que Colette parle de l’époque qu’elle a connu, de manière aussi réaliste et drôle ! (je ne suis peut-être pas objective : j’adore Colette).

    As-tu le livre s’intitulant « la vie quotidienne dans les maisons closes » ? Il est également de Laure Adler il me semble, mais je me demande si en réalité il ne s’agit pas du même livre que le Laura Adler que tu nous montres, sous un autre titre…

    Par hasard, t’intérésserais-tu également aux courtisanes et geishas japonaise ? A bien des égard, par certains aspects de leurs vies, les courtisanes japonaises et parisiennes se ressemblent (bon, les geishas c’est autre chose, mais c’est passionnant également)… Si jamais le sujet t’intérèsse, je pourrais te conseiller quelques titres.

    Merci pour cette bibliographie très intéréssante, avec de belles images…

    Belle journée,
    Alexandrine

  19. Laura M. dit :

    D’accord, merci Louise :) Je vais donc aller faire un petit tour sur Amazon !
    La bio de Marie-Antoinette par Jean Chalon s’intitule « Chère Marie-Antoinette ». Ce n’est pas celle que je préfère, mais c’est toujours intéressant à lire.
    Je l’avais acheté sur le site de la Fnac, mais je crois qu’elle est aussi en vente sur Amazon.

  20. Sabine dit :

    Génial, merci pour cette jolie liste de lecture !
    Je note d’office « les cocottes » sur ma wish list pour mon anniversaire le mois prochain ;-)

  21. Lady Vintage dit :

    Je vais aller feuilleter le livre Cocottes , je pense que je vais me faire un beau cadeau. …Merciii et que tous tes voeux se réalisent.

  22. Sabrine dit :

    J’adore ces post sur tes bouquins préférés ou du moment ! Une idée à conserver impérativement. Merci de me faire découvrir ces ouvrages, moi qui me passionne pour la littérature, mais aussi sur ces époques un peu folles que tu nous présente en photo.
    Ton blog est aussi en quelque sorte un blog bijou…

    Sabrine

  23. Clemence dit :

    Oui des mini concours serait une bonne idee, mais cet article est deja genial et donne plein d idees et de pistes.
    Merci a toi d avoir pris le temps de faire cet article, et si tu as le temps d en refaire, on se regalera et se sera deja tres bien!
    Clemence

  24. des belles personnes que j’aurai aimé avoir comme modèle vivant
    de beaux livres très intéressant
    un beau blog que tu as fait

  25. Alice dit :

    Le premier livre m’as l’air d’être tout bonnement magnifique ! Il me tarde de le lire

  26. Catherine dit :

    Fascinant billet… C’est un monde qui m’est inconnu, cependant il ya une certaine fascination pour ces femmes qui arrivent si bien à représenter « La » femme, ou du moins l’idée qu’elles s’en font. Merci pour ces beaux articles, la présentation de ces livres qui je l’avoue me font envie aussi, et merci de présenter ce monde qui me fait personnellement me poser des questions sur l’homme mais aussi sur la société actuelle.

  27. Cecilia dit :

    Bonjour Louise,

    Cet article est vraiment très intéressant, merci beaucoup !
    As-tu déjà lu « Splendeurs et misères des courtisanes » de Balzac ?
    Si oui, pourrais-tu me dire ce que tu en penses ?

  28. Anne Sophie dit :

    Pour celles que ça intéresse, le document d’Arte est disponible sur Youtube, https://www.youtube.com/watch?v=4xQU_G4i8lQ&list=PLWqknTh0RqRRQGYHwTonJXXbDYJRTClyi
    Cependant, je suis d’accord avec Louise, le ton de ce documentaire est un peu sage compte tenu du sujet, mais c’est toujours un plaisir de voir ces trois grâces :)

  29. I looove this look! The headband is soo nice! I am really facinated by your work :D thanks for sharing!!

    http://blog.miamarionette.com

  30. Alia dit :

    Merci mille fois!!

  31. Constance de Lierrée dit :

    Bonjour Louise, j’ai un peu de retard pour commenter ton article néanmoins je brulais de te dire merci pour ta générosité. Je suis transportée par l’univers que tu décris.
    A très vite, je l’espère vivement !

  32. Corinne S. dit :

    Tu as peut-être hésité entre l’achat de la réédition du ballet de ma vie de Cleo, et celui de l’édition originale. J’avais acheté cette dernière il y a quelques années, je trouve maintenant que la qualité du papier était déplorable, il est très jauni, même si la couverture est plus rétro que celle de la réédition…Finalement il ne faut pas être trop puriste et vouloir toujours les éditions originales…
    Bon, il me reste à le lire, maintenant.

  33. Caroline Viard dit :

    J’ai lu récemment Le Livres des courtisanes de Susan Griffin (http://livre.fnac.com/a1477216/S-Griffin-Le-livre-des-courtisanes), un peu par hasard. Il m’a pas mal fait pensé à toi, par son accessibilité (il est parfait pour une première approche) et surtout pour ses anecdotes croustillantes. Ça faisait longtemps que je n’avais pas « avalé » un livre aussi vite, et je m’y retrouve maintenant mieux dans tes articles, plus proche et plus concernée dans un sens, ça fait plaisir. Enfin voilà, j’imagine que tu le connais, en tous cas il m’a donné envie d’enchainer sur ta sélection (ça n’est pas toujours facile de s’y retrouver sur le sujet, de sélectionner des livres pas trop plats mais qui restent fiables et documentés).

    En outre, je rejoins un commentaire précédent sur l’idée d’un livre qui regrouperait tes photo et/ou textes. J’adorerais vraiment avoir un bel objet qui regroupe tout ça (ou une partie) -et je ne pense pas être la seule- sans forcément avoir à attendre comme tu le dis. Ce qui est intéressant, justement, c’est de voir ton évolution, de te suivre, sans arriver à un aspect « finalisé » et figé de ton univers.
    Bref, sur ce, bonne journée !

  34. [...] du Paris 1900, Catherine Guigon Bellissimo libro in edizione di pregio che ho scoperto tramite Louise. Anche questo solo in francese, ma fondamentale per le immagini oltre che per le notizie [...]

Ecrire votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. les champs requis sont marqués d'un *




Back to top