A Day in Versailles

09 août 2016

Musées | Paris

TIP: Cliquez sur une image pour l'afficher en entier (version responsive). Vous pouvez ensuite faire défiler les photos avec les touches ← et → du clavier ou en cliquant sur les flèches apparaissant au survol de l'image.

Cet article inaugure un engouement nouveau dont la source remonte à cette chaude journée de juillet; j’étais à mon premier jour de vacances, et j’avais envie de profiter des richesses de ce qui m’entoure, à savoir Paris et ses environs. Bien que je fasse un métier qui est davantage une passion qu’autre chose, je réalise qu’il m’arrive très rarement de prendre le temps de visiter des lieux sans but précis, et je repense alors avec nostalgie à ces années d’étudiante où la notion d’emploi du temps était un concept abstrait. Mais cette journée m’en a donné le parfait prétexte, puisque j’étais conviée à Versailles afin de découvrir les services de l’Hôtel de Beauté, un établissement quatre étoiles dédié comme son nom l’indique à la recherche et l’accomplissement du beau.

This post inaugurates a new found fancy which source can be traced back to this hot day of July; I was on my first day of holidays, and wanted to enjoy the treasures of the things around me, that is to say Paris and its surroudings. Altough I have the chance to do a job that is more of a passion than anything, I realize that nowadays I hardly ever take the time to visit some place with aimlessly, and think with deep nostalgy of those student years where the notion of timetable was just a vague concept. But this day gave me the perfect pretext, as I was invited to Versailles in order to discover the services of l’Hôtel de Beauté, a four stars institution dedicated as its name says to the search and the accomplishement of beauty.

(article non sponsorisé)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Qui dit Versailles dit RER, et je ne connais personne qui adore ça, mais comme L’Hôtel de Beauté a son propre chauffeur, j’ai eu le plaisir de me glisser à l’arrière de cette belle voiture et faire ainsi le trajet, quel luxe !

When going to Versailles one must take the ghastly RER, but because the Hôtel de Beauté has its own driver, I had the pleasure to slip into the backseat of this fancy car and drive my way out of Paris, what a treat !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Afin de tester les services de l’ Hôtel, j’ai opté parmi les dizaines de soins proposés pour une manucure semi-permanente, car je suis très attachée à la beauté des mains et dans ce domaine là, on a jamais un meilleur résultat qu’avec un pro ! Outre les myriades de teintes en semi-permanent classique, j’ai eu le plaisir de selectionner parmi des produits bio, dont les couleurs faites à partir de pigments naturels m’ont tellement plu que j’y ai fixé mon choix final. La qualité est la même, à l’heure où j’écris voilà deux semaines que je porte ce vernis semi-permanent et il n’a pas bougé, de même pour la mise en beauté des cuticules qui reste parfaitement nette. Raison de plus pour me convaincre de faire ça régulièrement, même si j’adore me mettre du vernis lorsque je regarde des films, rien ne vaut ce savoir-faire là. Ici la prestation est facturée à 60 euros, pour plus de détails, c’est par ici !

In order to try out the services of l’Hôtel, I opted amongst the dozens of treatments for a semi-permanent manicure, because I’m very attached to the beauty of hands and in this field, one can never get a better result than with a pro ! Apart from the myriads of tints in regular semi-permanent, I had the pleasure to select from bio products, whose colours created with natural pigments I liked so much that they made my final choice. The quality is the same, and as I’m writing now two weeks after, the varnish hasn’t move, nor has the beauty ehancement of the hands which is still nice and sharp. Another reason to convince me to do this more often, even though I enjoy putting nail-polish on when I watch movies, nothing is worth that kind of savoir-faire. Here the service costs 60 euros, and fore more details, it’s here !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La raison pour laquelle je n’emploie ni le mot Spa ni le mot Institut dans cet article est dû au fait que j’ai tout simplement du mal à déterminer l’Hôtel de Beauté comme tel, compte tenue de l’incroyable décoration qui y est déployée ! Il s’agit presque d’une galerie d’art (d’ailleurs c’en est également une !), car tableaux anciens et contemporains couvrent les multiples étages de ce lieu atypique dont l’histoire remonte au Grand Siècle. J’ai été tout bonnement impressionnée par la splendeur des lieux, où rien n’est laissé au hasard. Au fil des salles, l’or et l’améthyste se répondent à l’infini. A coup sûr, cela redonne du sens à la recherche de la beauté, qui ici ne se résume pas à celle du corps.

The reason why I don’t use the word Spa nor the word Insitute in this post is due to the fact that I simply cannot determine l’Hôtel de Beauté as such, considering the amazing decoration that is displayed there ! It’s almost like an art gallerey (actually, it’s one !), because antique and contemporary paintings adorn the multiple floors of this unique place which history goes back to the era of Louis XIVth. I was astonished by the splendor of this place, where nothing is left to chance. Over the numerous rooms, gold and amethyst can be found everywhere. Surely, this gives more sense to the meaning of the quest for beauty, which is here is not only centered on the body.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

l’Hôtel de Beauté

6 avenue de Sceaux à Versailles

Téléphone : 01 84 19 34 57 / Contact : contact@hoteldebeaute.com

***

Tout en contemplant mes jolies mains, je suis repartie presque en sautant à cloche-pieds comme une gamine, follement excitée à l’idée d’aller visiter Versailles ! Etant donné que l’Hôtel de Beauté se situe à une minute montre en main de l’entrée du Château, il aurait été bien bête de ne pas sauter sur l’occasion ! Cela faisait si longtemps que je n’y été pas retournée…Je m’attendais certes à voir du monde, mais pas à ce point, aussi, à la fois effrayée et quelque peu dépitée, me suis-je réfugiée chez Angelina pour un moment « treat yourself ». Ouais, j’avais décidé que ce serait ma journée de princesse. Le serveur était adorable, et ne comprenait pas trop ce que je faisais là toute seule avec ma jolie robe et mes bijoux, super excitée comme si c’était ma première visite alors que j’habitais à Paris et était déjà venue des tas de fois. C’est vrai que je n’y pensais plus assez ces dernières années, mais on peut faire le touriste dans sa propre ville non ? Honnêtement, cette journée m’a rendu tellement heureuse qu’à l’avenir je n’hésiterais plus.

As I was contemplating my now pretty hands, I exited the Hôtel hopping like a kid, madly excited about the perspective of visiting Versailles ! Knowing that it’s only one minute watch in hand from the castle’s main entrance, it would have been silly to not go ! It’s been so long since the last time…I was excpecting a lot of people, but not that much, and thus, part scared part disapointed, I took shelter at Angelina for a « treat yourself » time. Yes, I had decided that this was going to be my big princess day. The waiter was just adorable, and couldn’t understand hat the heck I was doing here all alone with my pretty dress and my jewels, super excited like it was my first time here even if I lived in Paris and visited plenty of times already. It’s true that I wasn’t thinking about it that much these past years, but one can be a tourist in its own city right ? Honestly, this day made me so happy that I’d not give it a second thought in the future.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour être honnête, bien que le coût du billet soit élevé, j’ai sauté les salles du Château pour aller directement vers les Trianons. Trop de monde, de bruit : je suffoquais et ce ne sont pas les conditions idéales pour une visite. Comme le dit Marie-Antoinette à la Du Barry dans une scène culte de l’histoire de la monarchie française : « il y a bien du monde à Versailles aujourd’hui ». Vite de l’air ! J’ai filé le long des bosquets et je dois dire que cette ballade fut enchanteresse ! Cela étant en partie dû au fait qu’elle était accompagnée de musique baroque, dont les échos lointains m’attirèrent dans des recoins inconnus où l’émotion esthétique fut intense. Quelle belle idée ! Versailles me fait penser aux villes italiennes, les lieux phares débordent de monde et de selfie sticks mais dès qu’on s’en éloigne, on tombe sur une kyrielle de chefs d’œuvres non moins importants qui sont pratiquement désertés par les foules.

To be honest, even though the ticket is quite pricey, I skipped the Castle’s rooms to go straight to the Trianons. Too many people, too much noise : I was suffocating and these are not the required conditions for a visit. As Marie-Antoinette said to la Du Barry in a cult scene from the history of the french monarchy : « it’s very crowded in Versailles today ». Quick some air ! I ran along the groves and I must say that this walk was enchanting ! It was partly due to the fact that it was accompanied with baroque music, whose faraway echos dragged me to unknown corners where the aesthetic emotion was intense. What a beautiful idea ! Versailles makes me think about italian cities, the landmarks are packed with people and selfie sticks but as soon as one gets away from you, there’s streams of nonetheless important masterpieces that are almost deserted by the masses.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je suis depuis l’enfance une amoureuse du style Marie-Antoinette et, en relisant le chef-d’œuvre de Stefan Zweig consacré à la reine mal-aimée, j’y ai relevé ces mots qui m’ont paru excellents quand à la description du Petite Trianon :  « (…) elle y fait régner une clarté, une délicatesse, une réserve caractéristique de ce nouveau style qui porte le nom de Louis XVI aussi injustement que l’Amérique celui d’Americ Vespuce. Il devrait avoir pour marraine cette femme délicate, élégante, remuante, s’appeler style Marie-Antoinette (…); tout y évoque la légère et ravissante silhouette féminine dont le portrait, aujourd’hui encore, orne les murs; d’une parfaite unité, du lit à la boîte à poudre, du clavecin à l’éventail d’ivoire, de la chaise-longue à la miniature, n’utilisant que des matériaux de choix sous les formes les plus discrètes, apparemment fragile et cependant durable, unissant la ligne antique à la grâce française, ce style, qui nous paraît encore très séduisant, affirme comme nul autre avant lui la domination victorieuse de la femme, le règne du goût et du raffinement féminines en France. »

I am since my childhood in love with the style of Marie-Antoinette, it’s delicate, aerial, dreamy…I was re-reading the beautiful book Stefan Zweig wrote about the unloved queen, and if I didn’t before, I strongly recommened it, as it is a marvel of fine psychology.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’ai passé des moments délicieux en marchant du petit Trianon au Hameau de la Reine. A vrai dire, j’adore marcher seule, cela favorise l’introspection et l’on observe et comprend mieux ce qui nous entoure…J’étais donc quelque peu surprise de voir si peu de visiteurs emprunter la voie piétonne pour s’y rendre, franchement ce n’est vraiment pas loin ! Mais tant mieux pour les âmes romantiques comme moi, car croyez-le ou non, cette distance repousse bien des groupes, et la découverte n’en est que plus agréable.

I spent delicious moments walking from le Petit Trianon to the Hameau de la Reine. I adore walking by myself, it’s perfect for introspection and I think it helps observing and understing what’s around…I was then a little surprised to witness that so little visitors were taking the pedestrian way to go there, frankly it’s not that far ! But that’s great for romantic souls like mine, because believe it or not, this distance pushes back many of a group, and this discovery is all the more pleasant.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A nouveau les mots de Zweig sont d’une incomparable justesse : « La vie y est claire et pure comme le lait qui jaillit du pis de la vache. On porte des robes d’une simplicité champêtre (et on se fait peindre dans ces modestes atours pour quelques milliers de livres »; on s’adonne à d’innocents plaisirs, on cultive le « goût de la nature » avec toute la frivolité des blasés « . Je ne peux que partager ce discours doux-amer, étant également partagée entre la sincère émotion artistique causée par la vision de ce hameau ravissant de maison de poupée, mais également prise d’une certaine indignation, car après tout, n’est ce pas indécent d’avoir construit ce disneyland  de la vie rurale, quand à quelques kilomètres de là les granges sont vides et les paysans miséreux ? Néanmoins, il en reste aujourd’hui un domaine très bien restauré, qui offre le terrain idéal pour une promenade idyllique…

While I was reading Zweig today I thought of what he said about le Hameau de la Reine and how I could totally relate to this sweet and sour opinion. Like him, I am divided between an honest artistic emotion caused by the vision of this oh-so delicate doll-house hamlet, but also taken with a certain indignation, because after all, wasn’it it a bit indecent to build this disneyland of country life, when only  afew kilometers apart, barns were empty and peasants starving ? Nevertheless, today remains a beautifully restored property, which offer the perfect setting for an idyllic walk…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

***

From Paris with Love,

Louise


34 commentaires



  1. Jacinthe dit :

    Je partage ton amour de la marche solitaire, du petit Trianon et du Marie Antoinette de Stefan Zweig… Merci pour cette jolie balade en forme de rappel pour moi!

  2. luw dit :

    Si tu es invitée à profiter gratuitement de services, tout en y allant en voiture avec chauffeur, « quel luxe », n’ose pas écrire « article non sponsorisé » en haut. Tu ne connais pas l’expression « si c’est gratuit vous êtes le produit » ? Maline. Tu fais leur pub et ce n’était pas gratuit pour eux, cherche la définition de sponsor.

    • Louise dit :

      Un sponsor te paye pour porter quelque chose, et je n’ai pas été payée ni demandée à l’être pour écrire un article dessus ! Je n’avais aucune obligation d’en parler, et encore moins sur le blog.

  3. Macarena dit :

    This place is amazing, it’s like a fairy tales ^^

  4. Dada dit :

    You make me heart dreaming to be here…this light!
    Love,
    Dada.

  5. Anna Keat dit :

    Coucou Louise, merci pour ce partage ! Je compte aussi retourner a Versailles cet ete, bien que je lui prefere Vaux-le-Vicomte. A mon avis, en depit de tout le faste, Louis XIV n’aura pas reussi a surpasser Fouquet(le voila qui se retourne dans sa tombe haha).
    Bises, Anna

    • Louise dit :

      J’adorerais visiter Vaux-le-Vicomte, qui est le modèle original de Versailles ! Il faut que je vois si c’est faisable au niveau des trains, n’ayant pas de voiture….

      • THERY dit :

        Si tu es passionnée par le XVII°, Versailles… et que tu n’aimes pas la monde, viens au château de Maisons (5 mn à pied) de la gare de RER A (Maisons-Laffitte) 30 mn de Chatelet. Tu découvriras un chef d’oeuvre de l’architecte François Mansart de toute beauté, qui préfigure Versailles (10 ans avant Vaux le Vicomte).

  6. C. dit :

    « article non sponsorisé » !!! l’hôpital, la charité, tout ça tout ça.

    • Louise dit :

      Ecrire un mot juste pour dire ça c’est vraiment, vraiment dommage !
      Tout le monde est là lorsqu’il s’agit de venir relever une poussière de ce genre, par contre, pour les 90% d’articles où je me casse en deux pour faire des séances photos ou des articles de fond qui vous plairont, et ce sans rien toucher derrière, là bien évidemment, on ne le relève pas…
      Je ne pense pas me foutre du monde, à l’heure ou sur la blogosphère plus rien n’est gratuit, même les cadeaux, je suis fière de pouvoir partager des articles qui me plaisent sincèrement, et je n’ai rien à cacher.
      Et si ça ne vous plait pas, il y a des centaines d’autres blogs en France !

  7. Cloé D. dit :

    Comme c’est intéressant de suivre tes pérégrinations solitaires dans un lieu tel que celui-là ! Merci de partager ces moments, cela donne des idées à ceux qui ne connaissent pas aussi bien l’endroit que ceux qui résident en région parisienne, et surtout c’est agréable de voir les lieux à travers ton regard. Et les citations de Zweig sont très bien choisies.
    Sinon, je suis bien navrée de voir que tu as encore besoin de te défendre dans les commentaires de ne pas écrire de billets sponsorisés… Je trouve cela dommage et injuste que tu aies à te justifier auprès de lecteurs qui expriment une méfiance aussi déplacée !

    • Louise dit :

      Merci Cloé, c’est adorable de ta part. Ca me chagrine aussi, et c’est justement pour ça que je me suis sentie obligée de préciser…Une chose que je trouve d’ailleurs bien dommage. Je partage depuis 8 ans sur ce blog des articles honnêtes et sincères (avec bien sûr des articles sponsorisés, ce dont je ne me suis jamais cachée car j’en vis), et pourtant, des gens qui ne laisseraient jamais un commentaire sur des séances photos qui m’ont pris des semaines e travail pour pas un rond de bénéfices, se sentent obliger de venir cracher leur mécontentement.
      Pourquoi cette mentalité-là ? Je ne comprendrais jamais….Ce besoin de ne relever que le négatif et jamais le positif. C’est comme si je ne répondais qu’aux commentaires méchants, sans jamais m’attarder sur les messages adorables que je reçois, ce serait d’un bête…
      En tout cas ton mot me fait chaud au coeur <3

      • Nastenka dit :

        Malheureusement je crois qu’il s’agit d’un effet de mode, il suffit de voir avec les gros blockbusters qui sortent en ce moment, tout le monde s’empresse de critiquer alors qu’il y a quelques années le même genre de film auraient été tout a fait apprécié, peut être que je me trompe et que tu reçois ce genre de critique depuis plus longtemps que je ne le pense, c’est vrai que je ne lis pas toujours les commentaires de tes articles mais je trouve ce genre de comportement tout a fait navrant. Et puis sponsorisé ou non je ne vois pas le problème, comme tu l’as dit tu ne t’es jamais caché de tes sponsors et quand on te suit depuis un moment on remarque tout de même que tu les choisis méticuleusement.

        En tout cas, et puis parler de ton article plus que des commentaires, tu m’as donné envie de visiter le Petit Trianon qui me faisait déjà envie depuis que j’ai revue le Marie-Antoinette de Sofia Copola.

        • Louise dit :

          Oh non tu sais c’est un état d’esprit qui n’est pas spécialement lié à un effet de mode, ce serait trop long de disserter sur le sujet, mais il est vrai que notre culture nous pousse plus facilement à parler pour exprimer une opinion négative que positive. Ca me frappe particulièrement quand je vais à Londres ou NY, le nombre de compliments gratuits et sincères (ainsi que non-sexué) que l’on reçoit dans la rue, c’est dingue ! La dernière fois que j’ai mis une très jolie robe à Paris, une femme a essayé de me cracher dessus hahahahah
          En plus c’est vrai que c’est idiot car je n’ai jamais essayé de masquer quoi que ce soit !

          Mais le principal dans tout ça c’est que je t’ai communiqué mon amour pour le Petit Trianon alors c’est super !!
          En ce moment c’est vraiment très beau, et idyllique ! J’espère que tu aimeras autant que moi…

          • Laurine dit :

            Moi ca ne me pose pas de problème que tu aies des sponsors, je viens sur ton blog car je l’apprécie. Mais j’ai une question : si on t’a propose de venir découvrir cet hotel, n’est ce pas pour que tu en parles par la suite sur ton blog ? En tout cas, ca me semble logique que tu le fasses. Au final, si je comprends bien, « non sponsorise », ca veut simplement dire « non rémunéré » ?
            (désolée pour le manque d’accent!)

          • Louise dit :

            Je comprends ta question et en fait non c’est n’est pas une obligation car aucun accord n’est signé ! Bien sûr, ils espèrent que ce soient le cas, mais si l’expérience ou le produit ne plait pas, je peux tout à fait choisir de ne pas en parler et c’est pour cette raison que je dis non à bon nombre de propositions, car je veux y réfléchir afin d’être sûre que si j’accepte de tester, je sais que cela va me plaire et que ca reste dans le thème du blog. Aujourd’hui, c’est quelque chose qui est rémunéré sur 90% des blogs pro, et je choisis de ne pas de le faire (hormis partenariats indiqués par la mention Collaboration et « Comissionned by », aussi cela m’accorde la liberté de pouvoir en parler ou non.

  8. Anita dit :

    Super partage Louise, c’est top ce post
    avec de jolies images et très bien détaillé
    Des bisous

  9. alexader smith dit :

    très belles photos.bravo

  10. nathalie dit :

    Bonjour louise,

    PS J’utilise le mail de mon copain, car j’ai un problème avec ma boite mail.
    Bravo pour ton log que je découvre.
    J’ai lu que tu t’étais fait opérer de la myopie, myope (et astigmate) moi-même je voudrais te poser quelques questions.
    Je ne supporte pas les lentilles rigides ou semi-rigides qui corrigent l’astigmatisme, alors je porte des lunettes, constamment depuis deux ans, car je suis à -4.00 avec un cyl de -2.00. J’ai 25 ans et j’ai eu mes premières lunettes à 20 ans que je portais occasionnellement.
    J’ai lu ton excellent article sur ton opération. Mon ophtalmo ne veut pas m’opérer pour l’instant, car ma myopie n’est pas encore stabilisée.
    • Est-ce que tu étais aussi astigmate ?
    • Quelle étais ta correction exacte au moment de l’opération ?
    • Pourquoi tu ne portais pas de lentilles ? Astigmate ? Peur de mettre quelque chose dans l’œil ?
    • A quel âge ta myopie s’est-elle stabilisée ?
    • Comment faisais-tu pour aussi bien porter tes lunettes et ne pas en avoir de complexe ? (tu es sublimes avec tes lunettes).
    Merci beaucoup pour ta réponse, te voir aussi jolie sur ton blog avec tes lunettes m’encourage un peu !

    PS J’utilise le mail de mon copain, car j’ai un problème avec ma boite mail.

    • Louise dit :

      Bonjour Nathalie,
      Voici mes réponses à tes questions !
      -Non je suis myope
      -J’étais à -6 je crois
      -Mes yeux étaient trop secs pour les lentilles souples et cela aurait abimé ma cornée, les dures me faisaient beaucoup trop mal je n’ai jamais réussi à m’y faire
      -Je n’en ai aucune idée, mais depuis 4 ou 5 ans je crois, donc à 24 ans je dirais
      -Oulà ca c’est compliqué comme question, je les portais c’est tout, il n’y a rien d’autre à faire ! Mais je n’aimais pas trop ça….

      En tout cas suis bien les conseils de ton ophtalmo c’est important que la myopie soit stable ! J’espère que tu y arriveras un jour ;)

  11. Matoushi dit :

    Olala je ne sais pas trop par où commencer…

    J’étais super emballée par tes photos et ton article, puis en défilant j’ai lu les commentaires et j’étais –> #facepalm

    Je n’arriverai décidément jamais à comprendre pourquoi les gens prennent autant de plaisir à dire du mal et à relever les erreurs alors que faire un compliment ça leur écorche la bouche. Payée, pas payée, prestations gratuites ou payantes… et ALORS ? ton article est très bien fait, tu décris l’institut de beauté avec un enthousiasme qui est manifestement non feint, et tu sais en fait je me dis, à force de lire ton blog, et donc de lire aussi les méchancetés qu’on peut te balancer : je crois que les gens n’arrivent PAS à comprendre pourquoi tu n’es pas tombée dans le panneau de l’hyper sponsorisation comme toutes les autres blogueuses « famous » pour ne pas citer de nom… en fait je crois que les gens n’arrivent pas à réaliser que OUIII on peut être blogueuse, être fabuleuse (comme tu l’es bien souvent !), ET gagner sa vie avec, tout en étant honnête, cultivée, artiste, intègre. Au lieu de te créditer pour ça, je crois que ça leur renvoie bien trop leur propre médiocrité dans la tête, alors ils te cherchent le moindre défaut, la moindre faille, comme pour triompher sur l’écrasante victoire que tu incarnes sur la sur-valorisation de la nullité. Des personnes qui doivent baver devant tes séances photos recherchées, et plutôt que d’aimer sincèrement, ils préfèrent jalouser et s’empresser de critiquer quand ils pensent t’avoir trouver une faille.

    Bref. Excuse moi, c’était long. Ça avait besoin de sortir :)

    Tu m’as sacrément donné envie de retourner à Versailles ! bon à vrai dire, ça fait un an que je me dis presque toutes les semaines « faut que je retourne à Versailles ». Et toujours pas ! comme tu dis, on est rarement la touriste de sa propre ville, il faut se forcer à sortir de ses habitudes pour redécouvrir ces lieux qu’on croit connaître.

    Et les citations de Zweig sont parfaitement choisies, c’était un plaisir de te lire comme toujours, j’adore quand tu écris, c’est un bonheur, et c’est mon moment « le blog de Louise avec une bonne tisane sur mon canapé » ;)

    • Louise dit :

      Merci merci pour ce gentil message ! Je sais que je peux toujours compter sur toi c’est vraiment adorable ;)
      Tu sais, je pense que c’est très français comme comportement, comme je disais hier…Et j’avoue avoie du mal à comprendre ! Certes, moi je suis plus le genre de lectrices silencieuse, mais si je sors de mon silence c’est toujours pour dire quelque chose de positif, car à quoi sert de descendre les gens ? Cette négativité nous empêche de progresser, de prendre de la confiance pour avancer.
      Ce qui ne fait pas de moi une opposante des critiques, comme on aime à le dire sur internet dès que quelqu’un s’élève contre ce genre de propos qui ne servent à rien. La critique c’est très important car cela permet de se remettre en question, mais le fiel gratuit, ça n’a jamais donné quoi que ce soit de bon, et c’est très différent.
      Je me permets de critiquer cet esprit français car je lutte aussi contre, j’ai la même éducation que tout le monde et je vois cet automatisme poindre chez moi parfois, ce truc de ne pointer que le négatif, et j’essaie de m’en défaire, mais c’est tellement ancré dans nos racines culturelles !

      Après, faut pas non plus me surélever au dessus de toutes les autres, j’ai aussi des partenariats rémunerés, et j’ai la chance de pouvoir tester des trucs supers chouettes, je suis pas non plus 300% contre tout ça. C’est juste que je selectionne bien.
      Avant je l’étais, jusqu’au jour où j’ai réalisé que je m’emppechais de gagner ma vie pour gagner le respect de personnes qui, c’est normal, auront totalement oublié l’existence de mon blog d’ici quelques années. C’est tout à fait normal, un blog ça se lit, et puis on passe à autre chose, bien que ce ne soit pas le cas de tout le monde ! Alors je me suis un peu détendue avec ça, sans non plus vendre mon âme ! Je continue à dire non à des trucs bien payés mais pas en adéquation avec ce que je fais.
      Mais je suis contre l’idée de masquer ces opérations, car c’est le pire ! Un partenariat fait avec soin, bien choisi, et transparent, il n’y a aucun mal avec ça !

      • Matoushi dit :

        Ne t’inquiète pas, je ne te surélève pas au-dessus des autres ni te mets sur un piédestal ;) mais je pense sincèrement que tu es différente dans le bon sens du terme, c’est-à-dire, comme tu le dis si bien, tu réfléchis, et tout ce que tu fais est sincère.
        Perso je n’ai aucun problème avec le fait que tu vives de ton blog, c’est même normal que tu sois payée vu la qualité de ton travail !
        Je suis d’accord avec toi, ce comportement très négatif et sensible sur la question d’argent et de la critique est totalement français. Quand tu vois que dans les blogs américains il n’y a aucun problème pour parler des rémunérations des blogueuses mais en France c’est tabou, alors que bon… un métier ça se paye, normal !
        et pour ce qui est de la critique je suis tellement en accord avec ce que tu écris. Ça se voit dans plein de domaines aussi, comme par exemple en langues : les Français ne s’expriment pas à l’étranger par peur de paraître ridicules, car en France c’est juste le cauchemar d’apprendre les langues, si tu ne sais pas sortir une phrase parfaite tout le monde se fiche de toi (mon passé m’a traumatisée je crois haha), c’est tellement stupide… en politique, en religion, bref en tout, je crois aussi que c’est très français, et comme tu le dis c’est agaçant !
        Des fois il m’arrive de ne pas être en accord avec quelqu’un, en général je ne dis rien sauf si j’estime avoir quelque chose d’intéressant à dire ou bien si j’ai envie d’échanger avec la personne, mais toujours en essayant d’être juste, car il est vrai que critiquer est toujours délicat si on ne veut pas tomber dans la moquerie ou le rejet.

  12. AnnaM dit :

    Chère Louise,

    je te suis très (très !) régulièrement et depuis longtemps sur ce blog, mais je poste rarement des commentaires ; là j’avoue que vu tout le débat sur le ‘billet sponsorisé / non sponsorisé’ j’avais envie de poster aussi

    personnellement je peux comprendre que la mention ‘billet non sponsorisé’ puisse hérisser le lecteur au vu du développement super élogieux sur cet hôtel dans l’article ; j’avoue que moi-même cela m’a un peu titillée ; finalement, je pense que paradoxalement, peut-être que si tu avais écrit ‘billet sponsorisé’ (on peut certes débattre sur la définition), finalement personne ne se serait excité dans les commentaires ! bref c’est une piste de réflexion pour les prochaines fois (si je peux me permettre ^^), puisque j’imagine que pour toi cela doit être extrêmement blessant de lire ces commentaires…

    par ailleurs, clairement les personnes qui crachent leur bile comme ça dans les commentaires oublient qu’elles ont affaire à une vraie personne qui rédige ces articles (c’est plus facile de critiquer derrière son écran !)

    bref, tout ça pour te donner un petit mot de soutien, car une blogueuse aussi talentueuse que toi ne devrait pas se faire allumer comme ça par des lecteurs indélicats ! c’est déjà très classe de ta part de ne pas blacklister ces commentaires, et par ailleurs il n’y a AUCUN DOUTE sur la super qualité et sincérité de tes posts !

    je suis personnellement très admirative de ta capacité à synthétiser plein de références culturelles et à les absorber dans un shooting super travaillé (j’ai en tête plein de billets qui m’ont marquée ! –> le billet sur la Russie rêvée ; le shooting dans cette robe chrysalide aux Buttes-Chaumont ; le jour où tu as relevé le défi du nu ; le shooting un peu ‘Journal d’une femme de chambre’, le shooting cabaret Lily Marleen…) ; en 2016, rares sont les blogueuses mode à oser sortir du cadre et toit tu le fais vraiment brillamment !

    bref, ton blog est vraiment magique, bien au-dessus des autres, et même si tout le monde ne fait pas l’effort pour te le dire, je suis sûre que la fidélité de tes lecteurs doit te le prouver :)

    • Louise dit :

      Cher Anna, merci merci MERCI pour ton message, ça me touche tellement de lire ça…Surtout dans ces moments où on a vraiment besoin d’avis exterieurs, clairs et concis comme le tien encore plus !
      Je suis d’accord avec toi sur le fait que je n’aurais pas du préciser cette mention, mais il y a un tel vent de paranoïa parfois, et je ne voulais pas que l’on se détourne de cet article en se disant « oh, pas la peine de lire, c’est sponso », alors que c’était hypr sincère…
      A force, on ne sait plus quoi faire…Mais MERCI pour ton soutien, heureusement, je ne me soucie pas trop de médisances car en toute honneteté j’en ai très peu, et je l’oublie aussitôt car je sais que mes lecteurs sont à ton image, des gens qui apprécient (ou pas, ca depend et c’est normal) ce que je mets en ligne, car depuis le temps, c’est quand même incroyable qu’on me lise toujours, et c’est plutôt là dessus que je me concentre au quotidien !
      Car à l’inverse, je trouve que beaucoup de blogs se focalisent trop sur les critiques et pas assez sur la tonne de positivité (exemple, l’énième valentine gate)
      Entre nous, ça m’emeut beaucoup de te voir énumérer mes modestes séances, certaines que je retrouve grâce à toi, c’est incroyablement touchant et c’est la vraie récompense de tout ça. peu importe les critiques, ce qui compte c’est ce qu’en pensent les gens comme toi, alors à mon tour, un grand merci pour ta fidélité et ta sincérité
      <3 <3 <3

  13. Axel dit :

    ..toutes les saisons sont belles à TRIANON..
    ..sur un air de Gluck.
    AXEL

  14. Sandra dit :

    Merci pour ce formidable article, Louise! Et ces photos sublimes qui me replongent dans ce lieu que j’adore mais ou je vais rarement. Comme toi, je ne supporte pas toute cette foule.

    • Louise dit :

      On se comprends ;) D’ailleurs ça me fait penser qu’il faudrait que je retente les visites Versailles Intime, ça pour le coup c’est incroyable ! Je te les conseille !

Ecrire votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. les champs requis sont marqués d'un *




Back to top