Carmen la Cubana

11 avril 2016

Collaborations | Inspirations | Looks

TIP: Cliquez sur une image pour l'afficher en entier (version responsive). Vous pouvez ensuite faire défiler les photos avec les touches ← et → du clavier ou en cliquant sur les flèches apparaissant au survol de l'image.

Pictures by Audrey Marchand

Merci à Cointreau pour les cocktails, au Dirty Dick et à Louis.

Ces derniers temps, Adeline et moi on a passé beaucoup de temps à Pigalle, et par beaucoup je veux dire BEAUCOUP. Il faut dire qu’en matière de vie nocturne, il n’y a rien de comparable au petit village qu’est Pigalle, et plus précisément le South Pigalle (j’ai envie de me gifler pour avoir osé écrire cette expression de hipster, mais il fallait bien localiser…). Comme j’ai pour habitude de réaliser des séances photos dans des lieux que je fréquente la journée, pourquoi ne pas vous montrer ceux qui accueillent mes tribulations nocturnes ? Même si j’ai toujours tenu à maintenir une vie professionnelle intense (quand on a la chance de vivre de sa passion ce n’est pas très dur de se pousser à travailler !), et une grande place pour l’exploration culturelle (lecture, films, recherches, inspirations et découvertes…), j’ai toujours adoré sortir, mais jamais au hasard. Dans le jeu des 7 familles de noctambules, je suis ce qu’on appelle l’habitué, le pilier de bar, celui qui regarde de haut les clients du week-end qui ne savent pas boire (je sais, c’est méchant). Au fil des ans, j’ai connu tout un tas de lieux qui ont été en quelque sorte les témoins de ma vie et de son évolution, toujours liés à la scène musicale bien sûr, j’aime l’idée d’être attachée à un endroit spécial, de connaitre les autres habitués, et ce qui me plait à Pigalle, depuis les années que j’y mets les pieds, c’est que ce quartier est la nuit comme un immense bar où tout le monde se côtoie et se connait, ce qui a parfois ses inconvénients, mais qui dans les bons jours est très amusant. Autour de la rue Jean-Baptiste Pigalle et des petites rues qui la croisent, fourmillent des tas d’endroits qui répondent à autant de besoins. Pour tous les jours, le bon vieux Pigalle Country Club qui est un peu ma seconde maison, pour boire des bons cocktails le Dirty Dick ou l’Entrée des Artistes, pour danser ou boire après 3h, le Glass, pour manger du jambon à la truffe ou des délicieuses planches de fromage/charcut’, le Pratz, pour admirer un joli décor Art Nouveau, le Dr Lupin, pour voir des concerts, le Bus Palladium, pour manger un bout à 17h un lundi, le Sans-Souçis (je ne fais pas partie des habitués du soir, et c’est pareil pour le Mansart, car oui Pigalle à ses clans). Ce sont les miens, mais il y en a tant d’autres, dont les noms vous seront peut-être déjà familiers. Et quand on s’attache à ce monde, il est difficile de le quitter, même pour quelques soirs, vive le FOMO ! Voilà pourquoi, aujourd’hui ai-je eu envie de vous présenter un peu de cet univers, à travers le Dirty Dick car entre nous ce n’est pas le plus moche, et que c’est même le meilleur bar à cocktails du quartier (rien que ça !) et que j’avais envie de faire une série à la Carmen Miranda meets Gilda version 2016. Cela fait suffisamment de raisons non ? A vous de me faire connaître vos bars ou cocktails favoris !

Lately, Adeline and I have spent a lot of time in Pigalle, and when I say a lot I mean A LOT. When it comes to nightly life, nothing can compare to the small village that is Pigalle, and more precisely South Pigalle or SoPi (I really want to slap myself for saying this, but I needed to be more precise on the location). As I always had the habit to do photoshoots in the places that I visit during the day, why wouldn’t I show you the ones that see me during the night ? Even though I always cared to maintain an intense professional life (when you’re lucky enough to livre from your passion, it’s not so hard to find motivation to work !), and an important spot for cultural exploration (reading, watching movies, reasearching, finding inspirations…), I always loved to go out, but never randomly. In the Happy Families game of night-birds, I am what you call the regular customer, in other terms, the barfly, the one that despises the weekend’s customers that don’t know how to handle their liquor (I know, it’s mean). Over the years, I have known a lot of places that were in some sort the witnesses of my life and its evolution, always related to the musical scene of course, I just love the idea of being attached to a special place, to know the other regulars, and what I like in Pigalle, ever since I started to set foot in the district, is that it’s at night like a giant bar where everyone knows each otherr, which can be annoying sometimes, but on good days very amusing. Around the Rue Jean-Baptiste Pigalle, dozens of places are teeming, and they answer every need (not every you dirty mind !)/ For every days, the good ol’ Pigalle Country Club, which is my home away from home, for good cocktails the Dirty Dick or l’Entrée des Artistes, for drinks and dancing after 3 am, the Glass, for the best cheese and charcuterie plates, the Pratz, for gigs, the Bus Palladium, for a lovely Art Nouveau decor, the Dr. Lupin, and for kunch at 5pm on a monday, the Sans Soucis. These are mines, but there are so many others, which names sound probably familiar to you already. And when you get attached to this world, it’s so hard to leave it ! Even for one evening, talk about FOMO….Here is why I wanted to show you today a bit of this world, through the Dirty Dick (yes, it is the name of the place !) because between us it’s one of the nicest, and it’s also the best cocktail bar of the entire neighbourhood, and I also wanted to shoot a modern version of Carmen Miranda meets Gilda in 2016. And I think we’ve got enough reasons right ? Now, I want to know your favorite spots and cocktails !

_43B0707 copie

_43B0730 copie

Louise // Dress : Bannou / Turban : Brothers and Sisters / Shoes : Eram x Juliette Swildens / Necklace : Vanina

 _43B0659 copie _43B0635 copie

Louise // Lipstick : Bobbi Brown Art Stick in Hot Berry / Dress : Tara Jarmon / Jewels : Vanina

_43B0520 copie copie

Louise // Shirt : American Apparel / Shorts : Tara Jarmon / Tights : Wolford / Shoes : Eram x Juliette Swildens / Jewels : Vanina

_43B0674 copie _43B0682 copie

Lingerie set : Chantal Thomass Spring/Summer 2016 / Stockings : Wolford / Shoes : Eram x Juliette Swildens / Lipstick : Bobbi Brown Luxe Lip Color in « Parisian Red »

_43B0610 copie

Louise // Dress : American Apparel / Tights : Wolford

***

IMG_8496.JPG_effected

Puisqu’on est dans le sujet des cocktails, et que je vous ai demandé plus haut quels sont vos favoris, c’est l’occasion de vous parler de ce que je bois quand je sors ! Sujet passionnant, je sais, ne me remerciez-pas…Je suis intolérante au gluten, donc plus de bière pour moi et ça tombe bien car ça me sauve des lendemains difficiles (la différence est incroyable !). Une chose que j’ai appris récemment, et croyez-moi ça marche, c’est qu’avec des produits de qualités (et en buvant modérément cela va de soi!), on ne sent absolument aucune gueule de bois le lendemain, et c’est aussi pour ça que je fréquente de plus en plus les endroits comme le Dirty Dick. J’ai des goûts un peu particuliers, ce qui est trop sucré m’écœure, et c’est pour cette raison que je bois principalement des Moscow Mules ou des Cointreau Fizz, ils ne sont ni trop sucrés ni trop amers, mais légers et frais, que l’on peut décliner avec des tas d’autres ingrédients. Comme le Cointreau Fizz Matcha Poire que l’équipe de Cointreau à créé pour moi en 2016 selon mes goûts (la classe je sais !), qu’ils ont plutôt bien devinés car lorsque j’ai reçu les éléments pour le préparer j’ai eu envie de le tester tout de suite, mais il n’était que 10h du matin (j’ai résisté. Ou pas).  Du coup j’espère qu’un des mes bars favoris acceptera d’en garder les ingrédients rien que pour mes beaux yeux, mais on peut toujours rêver. A propos de Cointreau, je vous l’ai sans doute déjà dit mais ça a été ma première passion en matière de cocktail, qui remonte à l’époque où Dita Von Teese était ambassadrice. A l’époque, on s’achetait des bouteilles de Cointreau avec mes amies pour se sentir élégantes, c’était comme avoir une belle robe pour sortir ou une paire de bas couture, du glam instantané. Cette période m’évoque des soirées passées à rigoler sur les banquettes du Fumoir ou du China Club, à boire des Singapore Sling ou des Cointreaupolitain en robes de satin 40’s. Je suis de plus en plus attirée à nouveau par cette atmosphère, par cette allure, d’où la séance photo ! Peut-être que je vieillis, ou que c’est mon coté snob (si j’en ai un !), mais aujourd’hui j’ai plus envie de boire des bons et jolis cocktails que des vodka-tonic qui donnent mal au crâne. En fait cela donne une nouvelle dimension à ma vie nocturne, qui commençait à tourner en rond : aller dans un bel endroit, s’habiller pour, goûter un cocktail créé avec soin , en prenant son temps…Avant de retourner faire n’importe quoi avec mes amis musiciens !

Ps : Au mois de mai, Adeline et moi serons vos hôtes pour une Masterclass Cointreau au Dr Lupin, je vous confirme bientôt la date !

Now that we’re talking about cocktails, and that I asked above which ones are your favorites, it’s time to tell you about what I drink when I go out ! Fascinating subject, I know…I’m gluten-intolerant so no more beer for me, which is great because it saves me from any difficult morning afters (the difference is amazing !). One thing that I’ve learned recently is that, with quality products (and obviously by staying reasonable), you have absolutely no hangover the next day, which is why I tend to go more and more to nicer places like the Dirty Dick (this sentence is hilarious in english). I have awkward tastes, do not like what is too sweet, so I mostly drink Moscow Mules and Cointreau Fizzes, they are neither too sweet nor too sour, but light and fresh, and it’s a base that you can adapt with a lot of other ingredients. Like the Cointreau Fizz Matcha Pear that have been created for me by the Cointreau team (how awesome is that ?) based on my tastes, which they guessed pretty well because when I received the elements to prepare it I felt the urge to try it instantly, but it was only 10 am (I resisted. NOT.). And I kinda hope that one of my favorite bar will keep these ingredients for me but one can always dream. About Cointreau, I must have said that to you already but it was one of my first passion in terms of cocktails, that goes back to when Dita Von Teese was their ambassador. At the time, me and my friends were buying bottles of Cointreau in order to feel elegant, it was like having a pretty dress or a pair of fully fashioned stockings, instant glam. This period brings back memories of laughing on the tables of Le Fumoir or Le China with my friends, drinking Singapore Slings or Cointreaupolitains while wearing 40’s satin dresses. I’m slowly drawn back to this atmosphere, and this allure, hence the photoshoot ! Maybe I’m growing older, or that’s because of my snobbish side (do I have one ?) but today I more keen on drinking nice cocktails in nice places than vodka-tonic that’ll give me headaches. Actually, it gives a new dimension to my nights : going to a beautiful place, dressed for the occasion, tasting  a carefully created cocktail, taking my time…Before going back to my shenanigans with my musician friends !

Recette du Cointreau Fizz Matcha Poire :

5cl de Cointreau

½ citron vert pressé

4 cl de jus de poire artisanal

2cl de sirop thé vert Matcha Monin

4 cl de Perrier

Poudre de thé vert Matcha

1 bouquet de menthe fraîche

CARMEN-LA-CUBANA_3284350230281235123

03 - Carmen la Cubana @ ThÇÉtre du ChÉtelet - Marie-Noâlle Robert 15 - Carmen la Cubana @ ThÇÉtre du ChÉtelet - Marie-Noâlle Robert

Photos Marie-Noëlle Robert

Si vous avez pris le métro récemment ou porté attention aux affiches placardées sur les bus parisiens, le titre de cet article vous sera probablement familier, car je l’ai chipé au nouveau spectacle du Théâtre du Châtelet, une version cubaine de l’oeuvre phare de Bizet, rebaptistée Carmen la Cubana. Le mélange d’influences hispaniques et cubaines, ponctuées de touches années 40 (le coté musical) correspondait si parfaitement au thème du shooting que j’ai décidé de l’appeler ainsi avant même d’avoir vu le spectacle ! J’ai eu la chance de pouvoir le découvrir le soir de la générale, et j’ai été époustouflée, on ne s’ennuie pas une seconde, que dis-je on en prend plein la vue à chaque seconde oui ! Les décors sont somptueux et très picturaux, avec des changements de scénographie fréquents et toujours bien agencés, les acteurs sont si géniaux qu’on finit par vraiment y croire et vibrer avec eux, jusqu’à la dernière seconde, avec ce final incroyable où la scène entière se tend de rouge. En fait j’ai tant aimé que si le spectacle avait recommencé après ça ne m’aurait pas gênée…Il faut dire que les spectacles au Châtelet c’est quelque chose, d’une part la salle est très chère à mon cœur car elle a fait découvrir au monde parisien la magie des Ballets Russes de Diaghilev, et rien que pour ça elle me fera toujours rêver, mais aussi parce que j’ai eu le privilège d’en visiter les coulisses récemment, et que j’ai la sensation d’en être une intime depuis. De l’atelier des costumes à celui des accessoires, des l’arrière scène aux loges des acteurs, j’ai tout vu et cela m’a donné le tournis, quel univers incroyable…Le monde du théâtre m’a toujours un peu fait rêver, car il rejoint celui du XIXème que j’aime tant, les cocottes et divas, Sarah Bernhardt, les grandes premières, le monde et le demi-monde…En tout cas, le théâtre se visite sur réservations, si vous souhaitez à votre tour en découvrir les coulisses !

If you have been in Paris recently, and took the metro or the bus, the title of this post will surely sound familiar to you, I stole it to the Théâtre du Châtelet’s new show, a cuban version of Bizet’s most famous work, re-named Carmen la Cubana. The mix of spanish and cuban inspirations, plus a touch of the 1940’s (the fact that it’s a musical) matched so perfectly with the theme of my shoot that I decided to call it like that before I even got to see the show ! I had have the chance to go to the premiere next week, and it was amazing ! I have to say that the musicals in le Châtelet always make me dream, first because the place is very dear to my heart as it was the one that introduced the magic of Diaghilev’s Ballets Russes to the parisian world, and for that it will always be sacred for me, but also because recently i got the privilege to visit its backstages, and I feel closer to it ever since…From the costumes factory to the actor’s dressing rooms, from the back stage to the techincian’s rooms, I saw everything and it made my head spin , what a amazing world…

****

From Paris with Love !

Louise


14 commentaires



  1. […] Carmen la Cubana […]

  2. Miranda dit :

    I loved these images, that place looks soooo cool, I would love to have a drink there, it is so tiki it kills me!! Loved your friends wide leg pantaloons, too gorgeous!!
    http://bloglairdutemps.blogspot.pt/

  3. Clara dit :

    Super article ! Entre les photos, ton amour des cocktails et cette revue de Carmen Burana, j’ai beaucoup aimé !

  4. Matoushi dit :

    Ah mais j’ai du louper un truc je croyais que votre masterclass c’était demain (il me semble que tu l’avais dit sur Instagram ?). En tout cas c’est un super projet j’espère qu’il va aboutir :)
    J’aime beaucoup ce shooting, c’est très chouette de te voir aux côtés d’Adeline sur les photos, vous êtes belles toutes les deux ! Ce style 40s revisité par les 70s j’adore, c’est vraiment toi, enfin je ne vois ce style que sur toi et il n’y a que toi pour le porter aussi bien !
    Ça me fait toujours bizarre quand tu parles de tes nombreuses virées nocturnes, j’ai du mal à t’imaginer en non Pandora (normal !) et pendant longtemps j’ai trouvé que tu donnais une image assez lisse de toi ^^ (ce que tu casses de plus en plus et c’est très bien ainsi !) surtout que je ne suis pas quelqu’un qui sort beaucoup, je n’aime pas trop ça, je suis plutôt du genre à boire un bon cocktail maison à la bougie chez moi en robe de chambre et à griffonner frénétiquement mes idées sur un carnet alors que j’ai trop bu haha >< (et à commander une pizza 5 fromages à minuit car d'un coup j'ai faim). C'est grâce à toi que j'ai découvert le Cointreau et je t'en remercie d'ailleurs car c'est vraiment exquis, c'est frais et léger ! La recette au matcha m'intrigue, je la testerai sans doute bientôt !

    En tout cas bravo pour ce shooting, et comme d'hab': vivement le prochain ;)

  5. Sublimes tenues et lieu ! j’adore !

  6. Jones dit :

    J’ai tout de suite pensé à Dita Von Teese quand tu as mentionné le Cointreau. Je connais l’effet que provoque le cointreaupolitain lorsque l’on porte de beaux vêtements vintage. On se sent un peu plus proche de Dita dans les publicités Cointreau.
    L’ambiance coloniale du shooting est vraiment à tomber !

    Jones

  7. natacha dit :

    bonjour louise,je voulais te demander un conseil ,pas sur le theme d’aujourd’hui,j’aime beaucoup ce que tu fai ,surtout quand tu te met en scene dans les 70′.
    Voila, je ma marrie en juillet,de cette annee,et je voudrais trouver une robe simple qui se marirait avec un magnifique kimono en dentelle acheté chez salwater gypsi,tu connais?

    .http://www.saltwatergypsy.com/collections/products/products/gypset-medallion-velvet-burnout-tassel-kimono-white

    Si tu ne me repond pas je t’en voudrais nullement, puisque mou meme je pae depui plusieurs annees sans te laisser de commentaires,mais la je suis perdue,et ce kimono est un coup de coeur! et comme je sais que toi aussi tu les aime!

    bonne continuation louise

    i

    • Louise dit :

      Merci Natacha pour ton message c’est très gentil. J’aimerais beaucoup pouvoir t’aider mais malheresement je ne connais pas vraiment tout ce qu’il se fait en terme de robes blanches dans les magasins en ce moment, n’étant pas vraiment une blogueuse mode à proprement parler, et je ne saurais pas du tout quoi te conseiller car je n’ai pas du tout en tête ce que proposent les magasins…
      J’espère que tu comprends :)

  8. florylege dit :

    Tu irradies dans ce shooting Louise! tu es sublime, renversante, j’adore ta robe rouge et la lingerie Chantal Thomas que je zieute toujours quand je passe aux galeries lafayette ou BHV…

  9. Adèle dit :

    Ahh le Dirty Dick :)
    Forcément, en ayant les mêmes goûts, il semblait logique que je t’y croise !
    Me concernant, j’ai habité aux Batignolles pendant 1 an, alors le Sud Pigalle (non, South Pigalle je ne m’y ferai jamais ahah) est pour moi un vieil ami. Dirty Dick, Pigalle country club, Rock’n’Roll Circus…

    Finalement, j’ai déménagé dans le 11e, mais force est de constater qu’il n’est pas en reste ! Pour le tiki, je te conseille le Tiki Lounge rue Fontaine au Roi, le nom ne paye pas de mine mais les cocktails sont très bons et le salon de fauteuils Emmanuelle, une beauté ! Moins bondé que le Dirty Dick, d’ailleurs.
    Le Moonshiner aussi, pour l’ambiance prohibition des années 20 à New York, la rue Jean Pierre Timbaud pour s’y perdre jusqu’au petit matin dans les petits bars UFO, le Pili Pili, d’autres dont je n’ai même jamais su le nom…
    Aussi, le Red House et son air de petit saloon lors de l’happy hour (pour fuir la playlist électro qui y passe parfois…) et profiter de divins cocktails créés par une team américaine. Enfin les Furieux et son atmosphère plus grunge, pour la jukebox et les cocktails (ma définitive faiblesse).

    • Louise dit :

      Tes references me parlent ! En fait je connais très très bien tous ces bars du 11e, avec le Bottle Shop, la Méca et le Fanfaron, c’étaient mes anciens QG avant que tout se déplace à Pigalle ! J’y retourne parfois mais entre nous je trouve ça moins foufou…Dur de rivaliser avec le PCC à Pigalle ;)

  10. Morgause dit :

    Oh mais tu es somptueuse dans ces robes Louise !

  11. Poppy dit :

    J’adhère complètement ! Limite, en tendant l’oreille, il y a peut être moyen que j’entende un air de rumba au loin.
    Je ne carbure qu’au gin personnellement (où à la wodka, mais bon, j’suis difficile en la matière, dur dur de trouver de vraies bonnes bouteille d’import dans le Nord :( ) mais j’espère avoir la chance d’assister à une de tes masterclass un jour, ça m’intrigue pas mal

  12. Anna Keat dit :

    Coucou Louise, quel shooting reussi (ah parce que ca change de l’ordinaire ? ;) ) ! Je n’etais pas encore de retour a Paris en mai, mais je vais voir s’il y a des ba ou extraits de Carmen la Cubana. L’opera tout comme le ballet de Rolan Petit sont parmi mes favoris, ma curiosite est toute eveillee du coup !
    Mes cocktails favoris sont le mojito royal (avec des minis « tranches » de glace, surtout pas en cubes) et le SOTB. En depit de mes origines, je n’ai jamais ete tres biere, je le remplace par le cidre.
    Bises, Anna

Ecrire votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. les champs requis sont marqués d'un *




Back to top