De La Chevelure

08 décembre 2015

Looks

TIP: Cliquez sur une image pour l'afficher en entier (version responsive). Vous pouvez ensuite faire défiler les photos avec les touches ← et → du clavier ou en cliquant sur les flèches apparaissant au survol de l'image.

Pictures by Pauline Darley

Shot in L’Intercontinental Scribe, thanks to IHG Rewards Club

Shirt and skirt : Ted Baker / Shoes : Alaïa / Earrings : Schade jewellery / Watch : Ebel : Ring : Lotta Djossou

Comme 90% des gens (et non, je ne vais pas dire des filles car c’est faux), je ne suis jamais contente de mes cheveux. Il y a cette espèce de loi inaliénable qui conduit les femmes à cheveux frisés à rêver de les avoir lisses, et les femmes à cheveux raides comme un rideau à franges (dont je fais partie) à vouloir vendre père et mère pour de longues et opulentes boucles pre-raphaélites. Avec mes cheveux, j’ai fait un peu n’importe quoi, je le concède : violets puis rouges vif avant mes vingt ans, puis une coupe atroce avec deux gros pans sur le devant courts et mal coupés (un de ces soirs où on se dit, « tiens je me couperais bien les cheveux moi-même », EPIC FAIL), puis quelques années d’idylle rousse et ondulée, avant de devoir les couper suite à un mauvais produit qui les a sectionnés peu à peu (je pense que c’était le mix de ce « masque teinture » Revlon et du fer à friser) et là la catastrophe, court et plat ou pire, bouclés serrés avec des bigoudis (la période où je m’habillais n’importe comment), puis, à peine revenue à la case départ, hop du blond, puis re-roux, puis re-blonde avant de finir par accepter que ça ne m’allait pas et que le roux était ma vraie couleur signature. Je vous passe les étapes « cheveux orange vif » avant de retrouver un roux naturel, grâce à des colorations végétales achetées chez Naturalia. Comme je suis très décolorée, le roux ne tient plus ou devient orange, c’est assez compliqué !

Aujourd’hui mes cheveux sont donc mi-longs, et bien que je rêve toujours de retrouver mes longues ondulations, ce n’est pas demain la veille et en attendant il me faut bien faire un choix. J’ai passé ces dernières années à me faire des grosses boucles, avant de réaliser que tous mes proches me préféraient les cheveux lisses, aussi ai-je fini par dépasser mon complexe et embrasser ma vraie nature, d’autant plus que, il faut bien le dire, quel gain de temps ! Rien que pour ça, c’est magnifique. Il m’arrive de me recourber les pointes avec mon fer à friser pour un style 60’s mais la plupart du temps, je les laisse lisses et cela demande peu d’entretien grâce à un système simple : super bons soins après le shampoing + bonne brosse à brushing et super sèche cheveux. Une fois que c’est fait, ça tient tous les jours qui suivent, jusqu’au prochain shampoing. Je vais donc vous expliquer le processus, à défaut de maitriser la vidéo, ce sera en photo !

_DSC1418

D’abord les soins, j’avais un masque fabuleux de la marques Of Cosmetics que j’achetais au Japon, mais je n’en ai plus (si quelqu’un sait où en trouver, help me !), aussi ai-je dû changer mes habitudes. Ma maman m’ayant vanté les produits Leonor Greyl, je me suis dit que ce serait un bon investissement, d’autant plus que (et là je vais me faire basher), mes cheveux ne graissent pas vite et je n’ai besoin de les laver qu’une fois par semaine, voir toute les une semaine et demi, donc les produits me durent longtemps. Plus vous lavez vos cheveux, plus ils graissent, et entre deux shampoings, le shampoing sec est votre ami (je suis fidèle à Batiste). Bilan, ces deux produits Leonor Greyl sont aussi efficaces que mon masque japonais, et surtout ils  sentent incroyablement bon, et cela reste sur mes cheveux pendant plusieurs jours (!!). Je le laisse poser pas mal de temps, pour que mes cheveux soient encore plus lisses, hydratés et souples, et donc prêts à se mettre en forme avec le brushing. Comme je suis blonde en dessous, et que mes colos sont végétales, ça part très très vite, donc un soin de protection de la couleur est indispensable.

_DSC1428

Maintenant, quid du sèche cheveux. Je vais pas vous mentir, si aujourd’hui je vous présente le Prodigital de Babyliss qu’on m’a proposé de tester, c’est aussi parce que j’ai toujours utilisé les produits de la marque. Mon fer à friser, acheté sur les conseils d’Alix, mon sèche-cheveux (piqué à ma mère en emménageant dans mon premier appart), et aujourd’hui ce nouveau produit. C’est rare que j’écrive des articles sur la coiffure, mais je me suis dit que ce serait l’occasion de parler de tout ça, étant donné que vous me le demandez souvent et que je ne sais pas faire de tutos vidéos (et que j’aurais l’air con, aussi).

Chacun le sait, le brushing peut abimer les cheveux, même avec des soins protecteurs, et bien que mon ancien sèche-cheveux sois de bonne qualité, au stade où j’en suis avec mes cheveux malmenés, il faut que je fasse très, très attention, surtout aux pointes. Ce qui m’a donc séduit est que le Prodigital a pour principal argument de protéger les cheveux, avec une température plus basse que les autres sèche-cheveux, et constante à 70°. Ce qui est impressionnant c’est surtout qu’en 5 minutes, mes cheveux étaient secs, parole de scout ! Je suis coquette, mais je n’aime pas passer des heures non plus à me préparer, chaque gain de temps est donc à prendre. Comparé à mon sèche-cheveux habituel, j’avais l’impression de me retrouver avec un engin super sophistiqué du genre accessoire de Barberella, avec de multiples boutons correspondant aux niveaux de température, de souffle, adaptés d’une part au type de cheveux, et d’autre part au résultat que l’on souhait obtenir. Cela semble compliqué, mais il y a heureusement une petite notice qui explique étape par étape quels modes choisir, en fonction du type de cheveux et de l’objectif à accomplir. Vous l’imaginez bien, j’ai ainsi coché la case « plus plats que le Belgique » et opté pour le « du volume ! du volume ! »

Quand à ma brosse, j’ai oublié de la photographier, mais c’est une brosse ronde à poils et picots, ramenée du Japon mais plutôt ordinaire je pense !

_DSC1238

Bon ok, on y va. D’abord un pre-séchage libre, quelques minutes à peine suffisent.

_DSC1264

Ensuite, grâce à cet outil cosmique que j’adore (je me sentais encore plus Barbarella), on donne du volume aux racines, et croyez-moi, CA MARCHE, vu que j’ai demandé son avis à Pauline, qui connait mes platitudes capillaires depuis 2009, et de son regard étonné elle m’a dit « j’avoue… ». Car vu qu’il fait aussi moins de bruit, on pouvait s’entendre parler (dingue !).

_DSC1280 _DSC1285 _DSC1318

_DSC1335

Ensuite, grâce à l’un des deux embouts (j’ai choisi celui pour le brushing lisse), on termine le séchage avec la brosse ronde et on fait travailler le biceps en tournant, tournant, tournant, d’abord sur la frange puis de chaque coté. L’avantage c’est que comme le temps de séchage est quasiment réduit de moitié, ça avance très vite ! Mes maigres et faibles bras sont heureux, d’autant plus que malgré le design très sophistiqué, il est en fait très léger.

_DSC1342

Et voila !

_DSC1360 _DSC1409 _DSC1374

Comme j’étais dans une jolie chambre avec une jolie tenue, on a pas résisté à l’envie de faire quelques photos en plus avec Pauline. En fait j’avais booké cette chambre avec les quelques points IHG Rewards Club qui me restaient, à l’hôtel Intercontinental de la rue Scribe, près de l’Opéra. Cet endroit, si Second Empire, j’en rêvais depuis toujours, d’ailleurs quand j’étais déprimée j’allais parfois y boire un café sous sa grande et belle verrière. Y séjourner pendant deux jours a été un paradis, le genre de souvenir que l’on chérit toute sa vie…

_DSC1436

Et puisqu’on est sur le sujet de ma routine beauté, c’est aussi l’occasion de vous montrer les produits que j’utilise quotidiennement en ce moment, ils n’y sont pas tous car je n’avais pris que le strict minimum avec moi à l’hôtel, mais en voici quelques uns : la base de teint et la poudre transparente fixante Laura Mercier sont deux grandes découvertes, qui permettent de fixer et matifier sans avoir l’effet plâtré, et dire que j’ai vécu 27 ans sans connaître ça ! J’aime avoir un teint très blanc uniforme, mais qui reste naturel (oui c’est possible) et j’ai trouvé en plus de ces deux produits, le parfait combo : après la base de teint, un voile de fond de teint Paul & Joe, très pâle, couvrant et adhérant, puis (en attendant 5-10 minutes) une autre voile de crème hydratante teintée Laura Mercier, on attends encore 5-10 minutes, puis la poudre fixante. Même plus besoin d’anticernes ! Après ça, l’indispensable Orgasm de NARS, une belle ombre brun dorée (ici la palette NARS x Stevein Klein) et le mascara, ici le mini mascara (parfait pour le voyage) Audacious de NARS, avec sa belle boîte Steven Klein (qui contient aussi deux liners), que je garde car j’aime les jolies choses :)

***

From Paris with Love,

Louise


10 commentaires



  1. […] De La Chevelure […]

  2. Marianne dit :

    Je te trouve si belle avec tes cheveux roux et lisses ! C’est vrai que malgré les avis de notre entourage, on s’acharne souvent le matin à aller contre-nature. J’ai les cheveux bouclés, épais et longs, et je les ai lissés tous les matins pendant des années (au grand dam de mes parents, de la coiffeuse, de mes amies aux cheveux lisses et raides). J’ai depuis accepté ma vraie nature, et c’est vrai que c’est un sacré gain de temps ! J’ai juste des biceps moins travaillés ;) Histoire de n’être plus jamais tentée, j’ai donné mon lisseur et je ne regrette pas, je ne me reconnais plus quand on me lisse les cheveux, ce n’est plus moi (bon, reste quand même le souci d’incompatibilité entre la pluie et mes boucles, mais ça je pense que je vais devoir accepter aussi).

    Et quel lieu magnifique (que je ne connaissais pas) ! Ta jupe et tes chaussures se fondent presque dans le décor.
    Bises et bonne soirée Louise.

  3. Gaya dit :

    Ta couleur de cheveux est au top maintenant! C’est vrai qu’après le blond, c’est dur de revenir à quelque chose de naturel. Moi qui me teint au henné depuis mes 17 ans, j’ai décidé de reveir à ma couleur naturelle (blond cendré un peu fade) et de profiter de l’été pour les blondir naturellement (je vis là ou il y a du soleil tout le temps)…Je reviens au roux maintenant mais c’est la cata, au fil des teintures heureusement ma couleur habituelle revient, quelque chose d’un peu plus « normal »..Dur ces histoires de cheveux!

  4. aurelia dit :

    un très chouette article qui réconcilie avec sa chevelure ! pour ma part, je te trouvais sublime les cheveux longs et ondulés, sublime en blonde aussi et aujourd’hui divine en rousse !

  5. Ils ont l’air si doux! On a envie de passer la main dedans! Je ne fais jamais de brushing, je les attache toujours, surtout en nattes remontées autour de la tête, mais je vais essayer. Bon par contre, je pense que mon sèche cheveux fera office de bazooka pour mes cheveux, je vais peut être acheter le même que le tien :)

  6. Monika dit :

    You have such amazing hair, for sure!
    Love,
    http://www.thestyleventure.com

  7. Rose Grey dit :

    Super article, je crois que ta routine cheveux va parfaitement me convenir!

    Mention spéciale pour le lieu superbe… Et j’ai adoré te voir te faire un brush! ^_^

    Des bisous!

  8. clara dit :

    very nice pictures! you look stunning!

  9. Marie dit :

    Ta couleur de cheveux est sublime.. Quelle couleur as tu pris à naturalia?

  10. Anna Keat dit :

    Coucou Louise, je suis aussi passee de la case cheveux extremement longs a coupe courte. Avec ma premiere annee a l’etranger, j’ai fait une donation a l’association Coupe d’éclat – comme mes cheveux attaignaient mon nombril, c’était bien 20 centimetres. Depuis mes cheveux ont approximativement la meme longueur que les tiens et j’hesite a recouper, parce que j’ai pris gout au court, ou laisser pousser avant de refaire un don. En tout cas ca me fait plaisir que tu colores tes cheveux avec des produits naturels ! J’utilise du henne depuis 3 ans et ca me laisse les cheveux tellement doux que le meme manege se repete chaque fois que j’en fais un : je passe mes mains dans mes cheveux pendant 2 jours aha

Répondre à Gaya Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top