De l’Echange

10 septembre 2017

Fashion | Life | Looks

TIP: Cliquez sur une image pour l'afficher en entier (version responsive). Vous pouvez ensuite faire défiler les photos avec les touches ← et → du clavier ou en cliquant sur les flèches apparaissant au survol de l'image.

Pictures by Audrey Marchand

Mon traditionnel séjour normand du d’août m’ayant donné tout le loisir de me recentrer et de réfléchir à certaines problématiques, j’ai apporté quelques changements à ma façon de poster sur les réseaux sociaux. Étant blogueuse depuis dix ans l’année prochaine (je n’en reviens toujours pas !), je me suis bien entendue adaptée -certes longuement et difficilement- à l’arrivée puis la primauté d’Instagram, mais je n’ai jamais vu ce réseau comme mon support principal. Toutes mes interrogations de sens et de contenu ont toujours été réservées au blog, à Instagram appartenait seulement le monde des images, des questions purement visuelles comme les couleurs favorisées ou les esthétiques de prédilection…Certes, j’ai la sensation que les blogs deviennent de plus en plus des coquilles vides que l’on ne visite que rarement, d’autant plus que le bug des commentaires sur cette page m’empêche de réellement savoir si on me lit (j’ai un répugnance pour les statistiques, et me refuse à les consulter car ce ne sont que des chiffres), malgré tout, je suis toujours passionnément attachée à ce lieu virtuel qui fut le témoin de tant de partages et d’échanges. Le fait d’avoir moins de lecteurs m’a enlevé toute pression, et m’a rendue plus abstraite dans mon ton car je ne connais pas mon auditoire, et ne sait même pas d’ailleurs si j’en ai un, ainsi je jette ça et là quelques pensées en suspens, elles flottent dans les méandres de l’internet. Il y a quelque chose de libérateur que je devrais peut-être développer….

Seulement, à mesure que s’est affirmée ici l’envie de partager à nouveau par écrit pour ceux qui me lisent encore, mon Instagram lui est reste une collection de belles images, bien inférieures à ce qui se fait chez la plupart des blogs d’ailleurs, mais cela est une autre histoire. Et ce pour plusieurs raisons : d’une part car je n’aime pas écrire sur un smartphone, c’est extrêmement désagréable et il faut sans cesse freiner les divagations de l’autocorrect, d’autre part, je n’ai jamais vu Instagram que comme une plateforme visuelle, où la profondeur spirituelle est aussi proscrite que superflue, de part la mise en page, la limite de caractères, ou la fonction même du réseau. Cependant, en postant ces légendes niaiseuses, je me sentais à coté de la plaque, et pour tout vous dire, j’avais honte. Dès qu’une connaissance me disait « je me suis abonnée à ton Insta », je répondais aussitôt « oh non par pitié, c’est pas moi ». Car Instagram était pour moi une vitrine représentant une infime partie de mes goûts, mais surtout, affichant une vie idéale qui n’était pas représentative de la réalité. Il n’est pas question de tromper son monde, nous avons tous compris aujourd’hui que chacun améliore la réalité sur les réseaux sociaux, d’autant plus quand dans mon cas il s’agit de son métier. Tout ce que je poste est sincère, ce sont mes goûts, mes tenues, mes visites de musées, à la différence près que cette existence esthétique ne remplit pas toute une vie, il ne s’agit que d’une infime partie. Où sont mes pensées, mes errances, mes folies, mes ennuis, en bref, mon intimité ? Pas sur Instagram, jamais même, car cela restera toujours mon jardin secret d’introvertie.

Alors certes, j’ai fini par comprendre et accepter que beaucoup me réduiront à cette image-là car c’est tout à fait normal, on me le dit souvent d’ailleurs, et c’est la source de bien des incompréhensions. Mais, depuis près d’une décennie que je m’expose, la perception que l’on puisse avoir de moi à travers un écran m’indiffère. Si je me refuse à afficher mon intimité et ne m’acharne pas à tenter de montrer les autres facettes de ma personnalité et de mes intérêts, je déplore tout de même cette absence de chaleur humaine que le réseau social a instauré. Un commentaire sur Instagram ne remplacera jamais un petit ou long mot laissé ici, qui s’inscrit dans la mémoire et ouvre parfois à un dialogue voir à une amitié…Au fil des ans, mon lectorat a beaucoup changé, et cet été j’ai réalisé avec tristesse que je ne vous connaissais plus. Alors, plutôt que de me fendre de quelques légendes fades en anglais, j’ai commencé à vous faire part de mes pensées, qu’elles soient futiles ou intellectuelles, et surtout, de vous demander votre avis. A nouveau, je prends un plaisir infini à lire vos idées, j’y découvre des choses et j’en sors plus éclairée, à nouveau le partage se fait. Bien sûr, il est délicat d’exprimer, et surtout de résumer en si peu de place, certaines opinions, mais les débats qui en ressortent sont si passionnants que cela vaut le coup de parfois se tromper !

Dress : The Pretty Dress Company / Shoes : What For

Dress : The Pretty Dress Company / Sunglasses : Tom Ford / Shoes : Exclusif Paris

***

From Paris with Love !

Louise


9 commentaires



  1. Bonsoir Louise,
    c’est vrai que depuis qu’il y a instagram, je vais moins lire ton site alors que ça fait une dizaine d’années que je te lis (lectrice de la première heure…). Et ce soir j’y reviens et diantre il me fait du bien ! Ta prose est tout aussi importante que les clichés (que je suis en admiration devant tes belles tenues dans cette belle ville). Alors je vais remettre ton site en onglet favori pour y retourner plus souvent quand j’ai le loisir de divaguer sur internet…
    En voyant les clichés de cet article, comme souvent, j’ai envie de m’habiller avec soin et soupçon de fantaisie et de me faire jolie… c’est bon pour l’estime de soi, c’est bon pour nourrir la rêveuse à l’intérieur…
    Merci de tenir bon ton site, c’est un plaisir pour les yeux !

  2. Alexandrine dit :

    Je suis comme toi : j’ai vraiment du mal avec instagram, tellement cette appli n’est qu’un pâle reflet idéalisé de la vraie vie. Du coup, les instagram que je suis sont surtout ceux, soit d’amis qui partagent leur quotidien créatif (croquis, livres, etc.), soit d’artistes qui postent l’évolution de leur travail ou leurs découvertes esthétiques. Le reste, j’avoue, c’est un peu barbant (j’ai un doute sur l’orthographe là ^^). Je comprends tout à fait que ce soit désormais un support de choix et rémunéré pour les blogueuses, mais j’ai vraiment du mal à les suivre. Sauf le tien, à cause des petites mises en scène incluant des livres notamment ! ^^ C’est vrai que, comme les blogs se sont multipliés, c’est difficile de trouver de la qualité. Je recherche avant tout les blogs d’art et d’esthétique, il y en a peu, c’est à pleurer ! C’est aussi pour ça que j’ai fait le mien, je voulais échanger des idées, de l’histoire de l’art, mais finalement, j’ai tellement peu de lecteurs (enfin, je crois, je suis pas une pro des stats) que c’est un peu décourageant… Bon, en tout cas, ton blog est toujours (après des années de lectures assidues) très beau, j’adore les articles plus orientés art, et livres également. Le bug des commentaires est également rageant pour les lecteurs : plusieurs commentaires ont été « avalés » par le net et ne sont jamais visibles, la technologie est bloquante parfois.
    J’espère que ton premier cours de danse s’est bien passé !
    Belle journée,
    Alexandrine

  3. Manon Naïs dit :

    Coucou ! J’aime beaucoup cette série de clichés, et je te suis avec assiduité, tandis que je n’ai pas de compte Instagram, je n’aime pas trop ce réseau-là, pour les raisons que tu cites. Merci donc de continuer à nous offrir sur le site des articles longs, soignés, des clichés grand format, et le plaisir d’une navigation de qualité dans ton univers, aussi partiellement dévoilé soit-il. Ton blog est une sorte d’oeuvre : demande-t-on à un artiste de mettre on quotidien dans chacun de ses tableaux ? Je ne crois pas. Il y met une vision du monde et une esthétique, ce que tu fais, et ça me va très bien !!
    Manon (la forte tête sur talons hauts)

  4. Jones dit :

    Bonjour Louise, sache que je fais partie de ton lectorat assidu. D’ailleurs j’apprécie toujours quand tu nous partage tes passions et tes suggestions de lectures et de visionnages. Et même tes recettes de cocktails !

    Je trouve que tu fais partie des rares blogueuses qui essayent d’apporter du contenu profond et personnel en plus des photos, et en plus tu réponds aux commentaires. Quel plaisir de te lire ! D’ailleurs, je me souviens que tu étais passée sur mon article hommage à David Bowie, c’était sympa de ta part.
    Tu es une vraie source d’inspiration pour moi car ton univers ne se limite pas à l’esthétique.

    Chaque nouvel article est une invitation au voyage des sens, j’espère que tu garderas l’envie d’alimenter ton blog encore longtemps !

    Amicalement,
    Jones, blogueuse mode alternative/photo/dessin (pour en savoir plus sur une de tes lectrices)

  5. Coucou, quel article! Avant toute chose, j’adore ton look et tes photos sont magnifiques! Je pense qu’instagram n’est qu’une vitrine pour toutes blogueuses, mais je ne pense pas que les gens ne se contente de ça pour juger. Je pense que tout le monde sait que derrière instagram, il y a une vie, et qu’instagram n’est qu’un fragment de celle-ci, comme tu l’as dis! Et si les gens sont trop bête pour comprendre ça, c’est bien dommage …
    En tout cas bel article, j’ai adoré le lire :)

    Bises
    Justine

  6. Ruth Miranda dit :

    First of all I want to appologise for always commenting in English, my command of the French language is horrid! I used to read Marie Claire France when I was in my teens and my twenties mostly to practise my French, but have stopped so nowadays I avoid writing or speaking French. I do read your blog regularly, and when you wrote both in English and French, I confess I sometimes read only the English bit for lack of time and a certain lazyness. I’m glad you only write in French now, it forces me to work harder, read calmly, think over every line. I love reading you, even on instagram, those posts where you have opened up a tad more, I think you are very interesting and have a way of seeing things that resonates with my own way of being. So, even if I don’t always leave a comment, I do read and I do learn, and I do ponder on your words. I have learned quite a lot through your blog, stuff I didn’t know about art and certain individuals, and I can only say it has enriched me and it has inspired me – I’m a novelist, and when I create my characters, there’s a lot that goes into them and comes from all sorts of inspiration, so the more I learn about different human and individual natures, the better for me. SO, thank you in the end, for this blog, because it is one of the very few that really brings something more into my life: be it visually or intelectually.
    https://bloglairdutemps.blogspot.pt/

  7. patounettechatte dit :

    Juste un petit mot pour te dire que je viens ici tous les jours en espérant une publication ! car j’adore l’univers de ton blog, il est unique et c’est un vrai plaisir !

  8. Beatrice dit :

    Toujours aussi jolie cette miss Pando…

  9. Zelda dit :

    Ce post est criant de vérité (en tant qu’amoureuse des mots je me sens légitime :-p) et magnifique!
    Il me fait du bien, j’ai adoré le lire et j’aime énormément ton blog malgré ma discrétion dans les commentaires…
    Cette tenue est sublime et toi n’en parlons pas!
    Merci encore pour ce beau moment d’esthétique mais surtout d’écriture, l’un peut aller avec l’autre, cela existe encore!

    Des bises!

    Zelda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top