Fragments Cosmétiques : Juillet

18 juillet 2016

Beauté

TIP: Cliquez sur une image pour l'afficher en entier (version responsive). Vous pouvez ensuite faire défiler les photos avec les touches ← et → du clavier ou en cliquant sur les flèches apparaissant au survol de l'image.

Nous sommes en juillet et je commence tout juste à me pencher sur les soins solaires, signe que cette année l’été s’est fait douloureusement attendre. Mis à part les galets normands, je ne risque pas beaucoup de croiser le chemin des plages cet été, mon emploi du temps m’ayant surtout amené à fréquenter les métropoles, mais la protection solaire n’attends pas d’être en maillot de bain, car pour moi c’est tous les jours ! On sait tous que le soleil est un des pires acteurs du vieillissement cutané et pourtant, je ne connais quasiment personne qui porte de l’écran total en dehors de la plage, pourquoi ce désintérêt ? Surtout qu’aujourd’hui, on peut trouver des produits pratiques et légers chez la plupart des marques, et ce petit geste quotidien peut faire beaucoup pour la peau à terme.

P1011579.JPG_effected_resultat

L’indispensable pour se protéger du soleil c’est en premier lieu la crème visage SPF 50, avec protection UVB et UVA bien sûr (faites attention de bien regarder si c’est le cas avant d’acheter un produit), à appliquer le matin sous le fond de teint. L’année dernière, j’avais une crème Shiseido qui était excellente, sur ce plan on peut vraiment faire confiance au savoir-faire japonais. Pour l’été 2016, j’alterne entre celle de Rituals, qui est tout aussi efficace et plus abordable au niveau du prix. N’imaginez pas que ces protections solaires soient comparables avec les crèmes collantes et opaques qui hantent nos souvenirs de vacances scolaires, la cosmétique a fait bien des progrès depuis, avec des textures aussi fluides et légères que des soins hydratants de jour. Quand je pars au soleil ou à défaut -pour l’effet placebo- quand il fait chaud, je choisis celle de Nuxe Sun car cette odeur proche de l’huile prodigieuse me rappelle instantanément Rome et l’Italie, et je ne connais rien de mieux pour le moral que la suggestion olfactive !

IMG_8902.JPG_effected_resultat

Seul bémol, le SPF 50 dure le temps indiqué, c’est à dire 50 minutes, il faut donc en ré-appliquer souvent ! C’est pour cette raison qu’existent des poudres solaires, comme ce compact Shiseido pourvu d’un indice 30. Si vous n’avez pas de place dans votre valise pour du maquillage, ou n’avez tout simplement pas envie de vous fatiguer sans pour autant sacrifier au teint parfait, c’est l’objet idéal. Je l’emporte quand je pars en voyage (j’adore voyager le plus légèrement possible), quand je ne dors pas chez moi ou quand je n’ai pas envie de me maquiller : il est vraiment incroyable ! La texture est suffisamment couvrante pour remplacer le fond de teint. La poudre paraît foncée sur la photo, mais sa teinte est très proche de la carnation naturelle de la peau -du moins la mienne- ça marche autant quand je suis pâlotte que quand j’ai pris des couleurs. Il y a quelques semaines, je racontais à une copine mon rêve d’avoir une lotion SPF 50 solaire en spray et transparente, qui permette de prolonger la protection sans ruiner le maquillage, et j’ai appris qu’il en existait de pareilles chez Vichy et Bioderma. A l’heure où j’écris ces lignes, je n’ai pas encore eu le temps d’aller l’acheter, mais je vous en dirais des nouvelles bientôt, je pense en transvaser dans un petit flacon de sac Muji histoire de l’avoir toujours avec moi.

IMG_8879.JPG_effected_resultat

En lisant le livre sur la beauté de Dita Von Teese, je me suis rendue compte que la protection solaire quotidienne devait également s’étendre au cou/décolleté et aux mains, car ce sont comme on le voit souvent les zones qui trahissent le plus l’âge. Alors certes, on a un peu la flemme tous les jours, mais au final ça ne prend pas plus d’une demi-minute et il vaut toujours mieux prévenir en amont que guérir. Pour ces zones, vous pouvez utiliser la même crème SPF que pour le visage, ce sont généralement des formats pratiques que l’on peut emporter dans son sac ; de mon coté j’en mets avant de sortir et si j’y pense j’en remets dans la journée (par ex après m’être lavé les mains), j’espère que cela deviendra un réflexe plus fréquent dans le futur ! Après pour le corps je suis plus relax, même si Dita dit qu’il ne faut jamais relâcher sa garde une minute avec le soleil, je m’en tiens à la protection indice 30 de Rituals quand il fait très beau et chaud, et quand je suis en vacances. Ce qui n’est pas très logique mais j’y travaille !

P1011592.JPG_effected_resultat

Pour être honnête, je n’ai pas souvent à Paris l’occasion de faire bronzette et je me fais bien rire quand j’emporte en Normandie tout un attirail de soins d’été comme si j’allais à Formentera ! C’est vraiment tout à fait psychologique, et rejoint le plaisir sensoriel des rituels quotidiens, c’est d’ailleurs pour cette raison que le parfum joue beaucoup dans l’affection que je vais avoir pour un produit. Comme l’huile prodigieuse est une madeleine de Proust dont je ne me lasse pas, je suis très fan du shampoing/douche et du lait-après soleil de la gamme été de Nuxe. Dans le registre des marques cosmétiques qui sentent le plus bon, ma favorite est Aveda, d’autant plus que leurs produits sont élaborés à base d’ingrédients naturels. Comme j’ai découvert la marque avec ses soins cheveux colorés, je lui fait naturellement confiance pour la protection solaire de mes cheveux, car le soleil, ce sacré brigand, est aussi l’ennemi de la chevelure. Étant donné que j’ai toujours les cheveux décolorés en dessous, et que je me suis fait faire une superbe couleur qui tient bien à l’Atelier Blanc, j’ai plutôt envie que l’été ne me bousille pas ce beau travail ! Les produits de cette gamme solaire sont à à la fois hydratants avec l’huile de tamanu et de noix de coco (bio), et antioxydants avec du thé vert, de la vitamine E et de l’huile de tournesol bio. Au final, je commence à utiliser régulièrement le cleanser, soleil ou pas, car j’ai tendance à avoir pas mal de produits dans mes cheveux, shampoing secs, lotions, soins protecteurs, et ils peuvent être alourdis ou ternes s’ils ne sont pas correctement délestés de cette surcharge. Quand au spray protecteur, c’est à mon avis le meilleur de tous ceux que j’ai pu tester car il est très léger et ne colle pas, de plus son parfum -que l’on retrouve sur tout la ligne solaire- est incroyable : essences de Néroli, Ylang-Ylang et de fleurs, toutes bio bien évidemment.

IMG_8914.JPG_effected_resultat

P1011561.JPG_effected_resultat

Pour rester sur Aveda, je vais vous parler des deux autres produits qui sont entrés dans ma rotation quotidienne, à commencer par le gommage Beautifying. Ne vous moquez pas, mais c’est seulement cette année que j’ai découvert l’existence du gommage, c’est vrai qu’avec une douche ce n’est pas très pratique ! Ce n’est pas plus mal car si j’avais une baignoire je crois que je serais tentée de faire des gommages tous les jours tant le rituel est agréable, et je doute que ce soit bon pour la peau. Du coup je garde mes gommages chez mes parents où je me rends chaque semaine, et où il y a une baignoire ! Avec son parfum très entêtant de lavande et de rosemarin, ce gommage de Aveda rend la pratique on ne peut plus exaltante, et il est d’autant plus appréciable qu’il laisse un fini satiné sur la peau, ce que j’adore car cela me fait me sentir comme une odalisque. Rien que de le voir en photo ici me donne envie d’être dans un bain et de profiter de ce moment de détente privilégié. Tant que nous sommes dans les effluves relaxantes, il faut également que je vous présente cette brume pour le corps de la marque, qui fait parti d’une série de sept produits, chacun étant rattaché à un chakra spécifique, comme ici le chakra racine qui favorise l’ancrage (utile pour les gens comme moi qui planent un peu trop). Comme vous le savez peut-être je fais du yoga et de la méditation (particulièrement l’alignement des chakras) depuis un an et je suis très sensible à ce genre de produits, surtout s’ils sont naturels. Ca sent le patchouli (mais aussi le vetiver et l’oliban) et j’adore cette odeur, on pourrait d’ailleurs presque l’utiliser en parfum. C’est parfait pendant et après le yoga, mais aussi quand on veux, parce que ça sent super bon et que c’est dommage de se priver des choses agréables !

IMG_8891.JPG_effected_resultat

Bon, après avoir parlé en long en large et en travers de la protection solaire, c’est le tour de ma passion pour les auto-bronzants. Et oui ce n’est pas parce que je défends ma peau contre le soleil avec autant d’acharnement qu’Arya Stark que je suis pour autant contre le bronzage ! L’été c’est plutôt flatteur et j’aime bien donner une jolie carnation ambrée à ma peau si claire. Ces dernières années, j’utilisais des produits de grande distribution qui faisaient la blague mais en laissant au passage quelques tâches peu élégantes, donc depuis c’est niet. Un peu plus cher mais pas tant que ça, la lotion Rituals a comblé toutes mes attentes. Je sais, je parle souvent de la marque mais si la qualité n’était pas au rendez-vous, comprenez bien que je n’en aurais jamais parlé ici ; comme tout ce qui figure dans cet article, je n’ai pas été payée pour vous en parler, on me propose d’en tester certaines choses mais je ne suis nullement obligée d’en parler ni d’en dire du bien ! Seulement, je sélectionne bien les marques que j’ai envie de tester, et c’est pour cette raison que je ne suis quasiment jamais déçue, au contraire cela me fidélise ! Revenons à la lotion auto-bronzante, c’est une texture de type sérum qui s’étale facilement et sent super bon, mais le top du top est surtout qu’elle garantit après un très joli bronzage miel et ce sans aucune traces. Du coup je sais que c’est un produit que je vais régulièrement racheter car il remplit tous ses objectifs. Pour le visage je préfère utiliser un produit adapté, et j’ai découvert cette lotion de la marque Saint-Tropez, spécialiste haut de gamme de l’auto-bronzant. J’avais un peu peur de me retrouver orange en voyant la teinte « medium/foncée », mais au final c’est tellement subtil que je n’ai remarqué la différence qu’en voyant que mon fond de teint habituel était devenu beaucoup trop clair, ce qui est bon signe. Avec un joli teint ambré, l’avantage c’est qu’on a juste besoin d’un peu de poudre et d’un poil de bronzer sur les joues. C’est un soin graduel, donc si on veut que l’effet recherché soit discret (comme après un weekend au soleil) il suffit de l’utiliser un fois tous les 3 à 4 jours, et comme il contient des actifs anti-âge et anti-oxydants (comme la vitamine E) ainsi qu’hydratants (aloe-vera), cela peut donc faire office d’alternative plus fun à la crème de jour.Enfin, pour sublimer ce bronzage si facilement acquis, le Monoï Body Glow de NARS est une alternative plus luxueuse à l’huile prodigieuse de Nuxe, son parfum de Tiaré est tellement entêtant qu’il embaume aussi les vêtements et j’adore ça. Quand aux paillettes, c’est mon coté Loana ! L’huile existe aussi en version incolore, ce qui est plus pratique si on porte des vêtements blancs.

P1011539.JPG_effected_resultat P1011540.JPG_effected_resultat

Last but not least, j’ai envie de terminer cette article par ma découverte de la technique de remodelage de Martine de Richeville, découverte récemment. Loin de moi l’idée d’avancer que nos corps doivent être « beach ready », je préfère le préciser tout de suite car le sujet du corps est très délicat et j’aurais peur que ce discours puisse donner l’impression d’imposer des standards. Je pense au contraire qu’il appartient à chacun de décider ce qu’il compte faire -ou pas- de son corps, en fonction de sa morphologie de base, et non en fonction d’une quelconque canon de beauté à la con. Pour ma part, depuis six ou sept mois je dois avouer que j’ai complètement eu la flemme de faire mon yoga quotidien et cela couplé à des sorties ultra fréquentes et un sacré lever de coude, a fait que je me suis un peu laissée aller. Bien sûr, je suis toujours plutôt mince, mais totalement molle et avec de la cellulite, la faute à l’alcool ! Je me fiche un peu des capitons, par contre j’ai eu envie d’être un peu plus tonique et décidé ainsi de me prendre en main. Outre la reprise du yoga et d’une alimentation équilibrée (pour compenser les sorties que je ne peux me résoudre à diminuer!), j’ai eu envie de tester le célèbre savoir-faire de Martine de Richeville, une grande spécialiste du bien-être passée par l’acupuncture et la psychologie. J’ai eu l’occasion de discuter avec elle durant cette heure (car c’est elle qui réalise le remodelage) et j’ai été passionnée par son discours avec lequel je suis totalement en accord. Dans notre société occidentale, le corps est souvent laissé de coté et l’on est taxé de narcissisme si l’on s’attache à en prendre soin, ce qui est illogique compte tenu du fait que personne ne trouverait superficiel de veiller au bon fonctionnent interne de son corps ! Après tout, on entretient bien son appartement non, personne n’aurait l’idée de le laisser en friche ? Alors pourquoi pas le corps ? « Mens sano in corpore sana » comme le dit l’adage antique, et c’est avec l’apprentissage du yoga que j’ai réalisé combien la bonne connaissance du corps ainsi que l’acceptation de soi permettent d’accéder au bien-être. C’est pour cette raison que le remodelage inventé par Martine de Richeville commence par un diagnostic des zones du corps (comme le ventre) qui sont reliées aux récepteurs émotionnels et vont stocker les graisses. Au final, j’ai pu remarquer lors de ces expériences qu’un travail en profondeur sur le corps est toujours beaucoup plus efficace sur les chagrins que tous nos remèdes classiques en occident. A terme, cela peut même transformer la structure du corps ! J’avais lu quelques jours avant que Edie Segdwick s’était fait remodeler les jambes lorsqu’elle était toute jeune et j’étais curieuse de savoir comment c’était possible, j’ai donc demandé à Martine qui m’a dit que c’était effectivement quelque chose qui se faisait sur la durée (en un peu moins d’un an) car c’est en assouplissant le tissu graisseux au fur et à mesure que le corps se re-proportionne. J’étais impressionnée ! Bien sûr cela a une certain coût qui n’est pas négligeable, mais cela m’a donné envie de mettre un peu de sous de coté chaque mois pour m’offrir quelque chose pour le bien-être de mon corps, une séance de massage, de remodelage ou de lyashi-dôme…Cette technique est un peu douloureuse au début, mais extrêmement bénéfique après la séance car elle libère le corps de ses toxines et active la circulation du sang, on se sent beaucoup plus légère et équilibrée après. A vrai dire, j’étais tellement à la fois apaisée et pleine d’énergie après que j’ai marché pendant une heure sans but précis !

P1011542.JPG_effected_resultat

***

From Paris with Love,

Louise


4 commentaires



  1. Anna Keat dit :

    Ouiii Aveda ! Je ne connaissais pas la technique de remodelage ! Ma mere passe un apres midi massage et acupuncture par mois. Voici quelque chose qui pourrait t’interesser, savais-tu que l’acupuncture du visage permet de ralentir le vieillissement des tissus ? Quelque chose a envisager pour bien plus tard vers la 50aine. Ca rend l’acupuncture encore plus fascinante ! Bises, Anna

  2. Christel dit :

    J’adore ton blog que je suis depuis tes débuts sur la blogsphère. Ces produits ont vraiment l’air très bien.

Répondre à Louise Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top