Fragments Cosmétiques Juin – Les Yeux

16 juin 2016

Beauté

TIP: Cliquez sur une image pour l'afficher en entier (version responsive). Vous pouvez ensuite faire défiler les photos avec les touches ← et → du clavier ou en cliquant sur les flèches apparaissant au survol de l'image.

Pictures by Pauline Darley

Pour le Fragments Cosmétiques du mois de juin, nous allons parler de mes yeux, à commencer par ce qui fut la source de bon nombre de changements très positifs dans ma vie : mon opération. Comme bien des myopes cela faisait des années que je rêvais de me faire opérer pour y voir clair sans lunettes, d’autant plus que je ne pouvais pas porter de lentilles, aussi était-ce avant tout dans un but esthétique. Il y a quelques jours, je parlais du fait d’être toujours un peu surprise lorsque certaines personnes à l’esprit étroit me considèrent comme une jolie fille à tête de linotte, car ma vision de moi a toujours été celle d’une fille gauche, intello, nerd, bref rien de sexy ! Car des lunettes j’en porte depuis l’âge de douze ans et durant tout le collège, à l’âge où se façonne la confiance en soi, la bêtise adolescente a fait en sorte de bien appuyer le fait qu’en tant que fille maigre et timide, à lunettes et bonnes notes, je ne valais pas un clou. Alors certes, plus tard on grandit, on s’émancipe du qu’en-dira-ton et on s’affirme, mais quelque part il reste toujours une trace de cette période charnière. Aussi, et je ne dis pas ça pour pêcher du compliment, me suis-je toujours considérée comme une intello à lunettes, et étais persuadée que tout le monde me voyait comme ça d’autant plus qu’avec le blog et son côté historique, pas mal de gens se foutaient franchement de ma gueule (ouais ils sont sympas les gens hein !). Par contre, je me trouvais jolie sans lunettes, enfin sur les photos car en vrai je n’y voyais pas grand chose, et je complexais en me disant que les gens devaient sans doute se dire « eh bah dis, elle est mieux en photo elle ! », ou quand j’enlevais mes lunettes pour les essuyer et que des potes sortaient spontanément, « wow t’es super jolie en fait ! ».

Du coup, pendant des années je me suis dit « dès que j’ai un peu d’argent de côté, j’y vais ! » et en 2015 c’est enfin arrivé, grâce à l’aide de ma maman. C’est drôle parce que je remarque que ça fait flipper tout le monde cette opération, mais moi j’étais super excitée ! La mienne était programmée à mon retour de Taipei, après 14 heures de vol, et je ne tenais plus en place ! Je vous explique comment ça se passe, d’abord il faut vérifier auprès d’un ophtalmo que votre vue ne bouge plus, ensuite il y a deux rendez-vous à la clinique. De mon côté on m’avait conseillé la fondation Rothschild, puis on fixe une date et on opère, et il y a par la suite 2-3 rendez vous sur les semaines et mois qui suivent pour vérifier que tout va bien.

Comme ma cornée est fragile, mon chirurgien (le super sympa et super drôle docteur Gatinel) a opté pour la technique PKR, qui contrairement au Lasik ne permet pas de voir tout de suite ni d’éviter la douleur, mais après tout qu’est-ce que 4 jours d’enfer pour des décennies de bonheur ? L’opération est très rapide, à peine trente minutes, on écarte les yeux façon Orange Mécanique, ce qui est désagréable mais pas douloureux, on voit 2-3 instruments puis le laser passer sur l’œil sans rien sentir et hop c’est fini. Par contre c’est après que ça commence à douiller sévère, si vous voulez avoir une petite idée, de 30 min après l’opération jusqu’à trois jours après, je n’ai pas pu ouvrir les yeux, sauf la nuit ! Je me souviens avoir passé du vendredi soir au lundi matin dans un état très étrange, en ayant quand même vraiment très mal, et en me faisant franchement chier ! J’écoutais la radio, et la nuit tombée je sortais de ma chambre pour prendre un bain ou manger sans appétit (dingue comme la vue influence la gourmandise !), et me plaindre, surtout. Je dormais avec des espèces de coques en plastique scotchées sur la gueule pour ne pas me gratter durant mon sommeil ! Mais quel bonheur quand petit à petit la vision se précise, quand l’œil s’habitue à la lumière du jour, et quand les lentilles de protection sont retirées ! Il m’aura fallu un mois à peu près pour voir totalement net, mais ça n’était pas trop gênant, je voyais un peu flou c’est tout. Aujourd’hui j’ai seize dixièmes de vision, je ne sais pas ce que ça veut dire, mais je sais que le maximum possible est vingt-dixième donc c’est très bien, je pourrais être pilote !

IMG_8790.JPG_effected_resultat

From top to bottom : Marc Jacobs Velvet Noir Mascara in « Noir 10 », Magic Marc’er Precision Pen Eyeliner in « Blacquer », Highliner Gel Crayon in « Blacquer », Fineliner Ultra Skinny Gel Eye Crayon in « (Big) Eyes », Le Marc lipstick in « No Angel »

Ce que cette opération m’a apporté avant tout, c’est de la confiance en moi, et ça n’a pas de prix. C’est comme si ces lunettes étaient une barrière entre moi et de l’assurance, cela paraît tout bête mais les complexes n’ont aucune logique ! Bien sûr, c’est superficiel de vouloir se sentir jolie, mais j’en ai assez de devoir m’excuser parce qu’en France il est de bon ton de faire semblant de n’en avoir rien à foutre. Vous savez, il y a deux types de personnes qui se moquent des filles coquettes comme moi : d’un côté les mecs bien sexistes qui pensent que je suis une cervelle de moineau obsédée par le vernis à ongles, de l’autre les filles sexistes (ça existe !) ou compétitives qui diront des choses du type « combien de temps as-tu passé devant la glace ? Et tu peux faire la vaisselle avec ça ? Tellement superficielle et oisive… ». Femmes qui -cela va sans dire- sont bien souvent elle-même hyper coquettes ! Soit, s’il est vrai que je suis encore dans une phase de ma vie où je n’assume pas tout à fait cet intérêt pour la cosmétique, la faute à ces préjugés omniprésents, je dois bien avouer que mon opération a totalement changé la façon dont je prends soin de moi. Je suis beaucoup plus coquette, plus intéressée par le maquillage, et plus affirmée car je ne me sens plus moche ! Pas folle de moi, loin de là, juste à l’aise, bien dans ma peau, et croyez-moi, ça débloque tout ! Mes rapports humains ne sont plus du tout les même depuis.

Bien sûr, j’ai toujours des complexes, par exemple je trouve que mes cernes se voient trop, mais grâce à Dieu il y a le maquillage, et sur ce plan-là je commence à devenir une sacrée spécialiste ! Je ne vous raconte pas comment je piaffais d’impatience à l’idée de me maquiller sans lunettes pour la première fois, surtout qu’il fallait attendre quinze jours avant d’approcher le moindre eyeliner. Quand je regarde des photos du passé, je comprends qu’il suffit de savoir se maquiller pour changer un visage, par exemple pendant des années mon trait d’eyeliner était trop bas et cela n’allait pas avec mes yeux qui tombent légèrement, et je ne savais pas comment cacher mes cernes. Du coup, j’en profite pour vous livrer étape par étape, ma routine de maquillage des yeux.

IMG_8993.JPG_effected_resultat

From left to right : Dolce & Gabbana Mascara in « Nero 1 », Marc Jacobs Velvet Mascara in « Noir », Dolce & Gabbana Perfect Mono eyeshadow in « Lava 140 », Bobbi Brown Creamy Concealer in « Cool Sand », NARS Radiant Creamy Concealer in « Medium 1 Custard », Dolce & Gabbana Glam Liner in « Black Intense », Marc Jacobs Magic Marc’er Precision Pen Eyeliner in « Blacquer » (crayon n°2), Highliner Gel Crayon in « Blacquer » (Crayon n°1), Bobbi Brown Long-Wear Brow Pencil in « Taupe », Dolce & Gabbana Shaping Eyebrow Pencil in « Stromboli »

Sourcils : Ils structurent tout le visage et il est impératif de les maquiller, ce que je n’ai jamais fait avant cette année…Je ne parle pas des sourcils grotesques que l’on voit sur Instagram, mais de sourcils réguliers et bien dessinés. Récemment j’ai découvert que ma ligne de sourcils était cassée et je n’aimais pas l’air que cela me donnait sans en comprendre la raison, jusqu’à ce qu’une maquilleuse me conseille de combler les trous et de redessiner le sourcil, et croyez-moi ça change le visage. On dit qu’il est tout entier suspendu aux sourcils, et c’est vrai ! Mon conseil est d’utiliser un crayon gras doté d’une brosse (comme les Bobbi Brown et D&G plus haut), de tracer une ligne régulière sans exagérer ni la forme ni la pigmentation, et de fixer avec un peu de laque en ayant pris soin de bien brosser le sourcil vers les tempes. Et si vous n’avez pas de crayon, un peu d’ombre à paupières foncée, humidifiée à l’eau, suffira.

Cernes : Tout est une question de pigmentation, il faut donc choisir un produit proche de votre carnation et dont les pigments vont contrer le bleu des cernes. Par exemple pour moi, il faut un concealer beige orangé plutôt que blanc/crème pour vraiment diminuer la pigmentation bleue des cernes.  Je choisis des produits bien couvrants et qui tiennent bien, comme ceux indiqués plus haut (avec également, qui n’est pas sur la photo, le Double Wear d’Estée Lauder) que j’applique en triangle inversé sous l’œil et non en demi-cercle, en tapotant pour ne pas disperser la matière. Je laisse poser 5 minutes en faisant une autre partie du visage, puis je fixe avec une poudre fine, en ayant la main légère pour ne pas plâtrer et créer des ridules.

Eyeliner : Mon truc c’est le cat eye très noir et graphique, et je mélange plusieurs produits pour arriver à ce résultat. J’ai découvert récemment le maquillage Marc Jacobs et j’ai adoré le design Mod des produits, qui correspondent exactement au type de maquillage que je cherche à faire. Et en plus d’être jolis, ils sont également très efficaces ! Je commence mon trait au centre, avec le crayon gel MJ n°1, le plus gros, qui me sert à dessiner une ligne assez épaisse au centre. Puis, avec un stylo gel MJ N°2 plus fin, je termine la ligne vers le coin interne de l’œil et trace la virgule, que je remplis ensuite avec le crayon n°1. Si je rate, je prends un coton tige imbibé de lotion démaquillante pour effacer ce qui déborde, car le résultat est rarement parfait du premier coup ! Le secret de la réussite est de trouver à la main un point d’appui afin d’éviter qu’elle ne tremble, en utilisant un miroir à main par exemple qui va lui permettre de se caler et donc de moins bouger. Je n’oublie pas le dessous de l’œil, avec un trait de liner épais le long des sourcils, qui va rejoindre la virgule. Si je souhaite un trait encore plus noir et graphique, j’utilise un liner en pot avec un pinceau, ou je repasse sur mon trait au crayon avec un liner liquide, ce qui est plus difficile à manier mais très joli.

Mise en lumière : Petit truc de maquillage super efficace découvert cette année : le crayon blanc. Si celui de Marc Jacobs se nome « big eyes » ce n’est pas pour rien, car cela a pour effet d’agrandir considérablement le regard, et d’apporter une petite touche 60s qui n’est pas pour me déplaire. Je l’applique à l’intérieur de l’œil, en bas. Ensuite, pour ouvrir encore le regard, une pointe d’enlumineur ou d’ombre à paupières nacrée au coin interne de l’œil, ainsi que sur l’arcade juste en dessous de la ligne du sourcil. Pour accentuer les volumes, on peut utiliser une ombre à paupières matte un ton plus clair que la peau sur la paupière mobile, et tracer un cercle au-dessus (dans le creux au-dessus de la paupière mobile) avec une ombre plus foncée, que l’on estompe en étirant vers l’arcade. C’est une technique de maquillage qui était très utilisée par les actrices hollywoodiennes comme Marlene ou Garbo qui le poussa à l’extrême en remplaçant l’ombre foncée par un trait de crayon noir, ce qui deviendra plus tard LE maquillage phare des 60s et de Twiggy.

Cils : J’aime les cils super fournis et épais, du genre années 60, aussi ai-je besoin d’un bon mascara. J’ai adoré le Audacious de NARS mais maintenant que je l’ai terminé je suis passée au Velvet Mascara de Marc Jacobs qui m’a séduit par ses promesses de cils extra épais et fournis, genre faux-cils. Parfait pour moi en somme ! Du coup j’en mets une tonne, et retire l’excédent avec une petite brosse (un vieux mascara marche aussi !), en n’oubliant pas les cils du bas ! Le soir j’opte parfois pour des faux-cils, car on n’a jamais assez de cils non ?

Capture d’écran 2016-06-14 à 15.18.18

Ce qui m’amène à la dernière étape de mon voyage au pays du regard, les extensions de cils ! En fait cela faisait des années que j’avais super envie d’essayer, et j’étais donc très contente qu’on me le propose, car cela a un certain prix ! Mais en terme d' »improvements » esthétiques, même légers, je préfère toujours confier ça à des spécialistes, car la qualité s’en ressent vraiment, et la dernière chose que l’on souhaite c’est d’avoir l’air cheap ! Je suis donc allée chez Un Jour, Un Regard, dans leur salon très chic de la rue Saint-Honoré (nommé « la suite »), et j’ai opté pour une extension des cils de type naturelle. Cela dure une heure, pendant laquelle on est allongé sur un grand fauteuil, genre le dentiste en plus glamour, et qu’une pro pose les cils un à un, cela ne fait pas mal du tout et pendant ce temps on vous pose un soin sur le contour de l’œil. Il y a à peu près une centaine de cils par œil, qui tomberont naturellement sans abîmer le volume naturel des cils. Ça reste à peu près trois semaines et on peut ensuite faire des retouches, ce que j’aurais dû faire car c’est beaucoup moins cher de les entretenir que de recommencer à zéro ! Ce qui est super c’est que ça ouvre incroyablement le regard et ce sans maquillage, d’ailleurs le mascara est même carrément inutile voir déconseillé si on veut que les extensions tiennent bien. Vous pouvez voir cet effet sur ces photos, ainsi que celle qui ouvre cet article, c’est un peu le push-up du regard ! J’ai les yeux qui tombent un peu s’ils ne sont pas maquillés, et j’ai trouvé très agréable d’avoir des yeux de biche en permanence, maquillée ou pas. En fait je me demande même pourquoi je n’ai pas encore refait cette expérience tant le résultat m’a plu ! Et comme je l’ai fait dans un bon institut, cela ne m’a pas du tout abîmé les cils. Depuis j’ai croisé plusieurs blogueuses avec des extensions de cils, et cela m’a permis de vérifier le fait que cela allait très bien à tout le monde, c’est vraiment bluffant. En résumé, c’est un peu cher, mais le résultat est à la hauteur, donc si vous voulez vous offrir un truc chouette un jour, je vous conseille un remodelage des sourcils et une extension des cils, car ça donne une architecture dingue au visage.

N’hésitez pas si vous avez des questions ;)

***

From Paris with Love !

Louise


31 commentaires



  1. Deedlot dit :

    C’est amusant de réaliser comme chaque ressenti est propre à chacun. Je trouve que tu es aussi jolie, avec ou sans lunettes. Et je suis ravie de lire que ton opération te comble.

    Pour ma part, je porte des lunettes depuis mes 1 an (ce qui me fait 27 ans avec mes lunettes pour le moment !), et je n’imagine pas les laisser, j’adore ça. Loin de me cacher derrière, j’en ai fais un « accessoire de mode » qui ne me quitte pas. Elles sont grosses, et rose fluo, ultra visible. Mes élèves les adore (et pourtant justement le collège c’est l’âge pas facile vis à vis de l’image de soi) et certain.e.s m’ont même dit qu’ils/elles réussissaient à aimer les lunettes grâce aux miennes !
    Et je ne trouve rien de plus sexy qu’une paire de lunettes sur le nez d’une fille !
    Comme quoi, tous les goûts existent, et c’est tant mieux !

    • Louise dit :

      Tu es donc dans ta lune de miel avec les lunettes ! Tant mieux je trouve ça chouette aussi, c’est juste que moi j’en portais depuis mes douze ans donc j’en avais un peu marre :D C’est drôle parce que le mari d’une amie a continué à porter des lunettes son correction après son opération, « pour son look », et j’adore cette histoire !
      Tous les goûts existent et tant mieux !

  2. Matoushi dit :

    Merci, mais MERCI de souligner le sexisme féminin, car c’est quelque chose qui est vraiment pénible au quotidien, d’autant plus que tacite et tu…
    Franchement, je me suis aussi pris ce genre de réflexions dans la tête et je trouve ce genre de mépris « tu ne crois pas que tu perds ton temps à te maquiller et à t’habiller comme ça ? c’est superficiiieeell tu vaux tellement mieux que ça » (tu sais, le gros reproche tourné en faux compliment)vraiment insupportable.
    Souvent ce sont des personnes très jalouses qui ne supportent pas que tu puisses concilier la coquetterie avec une tête bien faite et bien remplie. Comme si une femme ne pouvait pas être les deux. C’est donc bien du sexisme, et c’est d’autant plus insupportable que si les femmes se soutenaient un peu plus, la parité serait sans doute beaucoup mieux appliquée.

    Et c’est d’ailleurs aussi pour ça que ton blog est super intéressant car tu jongles entre coquetterie, esthétique travaillée et articles beauté, prouvant bien que oui, on peut aimer lire tout en se faisant les ongles !

    Bref, je ne peux que te suivre dans ta découverte Marc Jacobs, j’utilise cette marque depuis quelques mois déjà, et avec Nars c’est ma favorite. Les packagings sont super cools (oui, j’avoue, c’est hyper important pour moi !) et les produits vraiment de qualité professionnelle. A cause de toi j’ai essayé le liner et je dois dire que je suis bluffée, j’en utilisais un un peu similaire de chez Elissance mais je trouve le Marc Jacobs encore plus simple à manier.

    Vivement le prochain article fragment, quoique vu les dégâts que tes articles font sur mon compte en banque, je ne suis pas sûre que ce soit raisonnable… ;)

    • Louise dit :

      J’ai vu que tu avais fait le plein chez Marc Jacobs, c’est super ! J’espère que tu trouveras les produits à la hauteur ! Je suis d’accord sur le packaging, c’est tellement important, surtout quand on paye le prix.
      Le liner est vraiment super, mais alors super. En fait tous les produits que j’ai testé le sont !

      Ce truc de sexisme est insupportable. Mardi soir j’avais une belle robe argentés, genre années 30 donc qui couvrait tout, mais assez près du corps et surtout un look voyant genre glam rock 70’s, et une fille assez bête et bourrée m’a dit « franchement tu devrais pas te balader comme ça », et je l’ai reprise car je trouve ça dommage de se juger entre femmes. Ca n’a servi à rien car je l’ai entendu maugréer sur moi avec sa pote pendant dix minutes après hahaha, mais c’est dommage ce truc, de puer la jalousie, la competition…
      Pourquoi une femme n’aurait pas le droit de trouver les autres femmes belles ?
      Je sais pas, mais moi je suis contente quand mes amies sont élégantes, belles, épanouies, qu’elles réussissent dans la vie. Je ne les choisis pas pour ça, mais chacune à leur manière, ça me remplit de fierté quand je les vois aussi chouettes.
      On a déjà tant à faire avec le sexisme au quotidien, alors pourquoi est-ce que les femmes entre elles doivent autant se tirer dans les pattes ?
      Bien sûr c’est firstworldproblems mais c’est chiant, depuis que je suis au lycée j’en ai subi des pressions comme ça, parce que les gens interprètent ma coquetterie et mon amour pour la sape comme « je veux être la plus belle » alors que pas du tout ! Et du coup, toute ma vie ça a été les médisances, les coups de poignard dans le dos, les manigances d’hystériques, les copines de mon père me haïssant, les folles essayant de me voler par tous les moyens mes copains, bref, je ne comprends pas ce type de femmes…
      Heureusement, parce qu’il ne fat pas parler que du négatif, j’ai autour de moi des femmes fortes et extraordinaires qui montrent que toutes les femmes ne sont pas compétitives, et ça fait du bien !

      • Matoushi dit :

        Carrément, ils sont géniaux :) le blanc sous les yeux: coeur plein d’amour ! (j’en avais un de chez Make up forever mais il ne lui arrive même pas à la cheville !)

        Et en fait, si, c’est #worldfirstproblem. Parce que si les premières personnes à défendre les femmes étaient des femmes, plein de préjugés sexistes ne pourraient pas continuer à être véhiculer. Comme par exemple cette remarque sur ta robe, le fait qu’il y ait des femmes pour dire « oui mais en même temps telle ou telle fille s’habille mal, elle l’a bien cherché », ou encore « une femme doit rester à la maison », et ce qui m’exaspère le plus « oh tu es jeune tu ne veux pas d’enfants c’est normal, mais crois moi en tant que femme tu vas finir par vouloir des enfants » aaaah ça m’insupporte ! Croire qu’on est déterminée par notre genre c’est juste insupportable d’archaïsme et de connerie !
        Et comme tu dis, quoi de plus normal que de vouloir le meilleur pour les autres ?
        Mais voilà, les mesquineries, les jalousies, le mal être, l’envie, tout ça vient piétiner les bons sentiments et ravage tout.
        Ça me rend triste car je rêve tellement d’un monde solidaire. Mais peut être que ça arrivera un jour, le tout c’est de mener son combat personnel, en souhaitant que chacun-e le fasse, pour arriver à un monde meilleur :)
        #unpeudutopieçafaitdubien

  3. Roberta dit :

    Merci pour cet article complet, c’est très intéressant toutes ces astuces! Et ca donne encore plus envie de se faire opérer des yeux :)

  4. Elsa dit :

    Hello!
    Quelle chance que ce ce soit bien passé pour toi !
    J’ai aussi bcp souffert après l’opération, mais surtout, 1 an et demi après, mon oeil gauche a commencé à perdre beaucoup et j’ai du me refaire faire des lunettes à mon grand desespoir….Aujourd’hui, 8 ans apres,je reporte des lunettes tous les jours, je n’y vois plus rien de cet oeil, et j’avais payé 3000€ pour cette opération…Gloups, du coup cela reste un mauvais souvenir !! J’espere que tu n’auras pas la même malchance que moi ;) !!

    • Louise dit :

      Wow, c’est carrément infernal ça ! C’est clair qu’à ce prix-là ce doit être totalement rageant !! Mince je compatis vraiment…
      Comme quoi, ça marche pas toujours ! Merci pour ton témoignage en tout cas

  5. Lilou dit :

    Wahou….
    pas de lunettes, pas de lentilles…. Le rêve!
    L’année dernière j’ai passé des examens pour voir si je pouvais me faire opérer avec le laser, mais ma myopie étant trop forte, la cornée donc trop fine, le médecin a refusé d’opérer.
    Aurais tu eu ce problème aussi avec le laser?
    Pour l’instant, toujours condamnée à porter les lentilles.
    Mais ton post m’interpelle peut-être que je vais contacter ce médecin magique!
    Bises à toi!

    • Louise dit :

      Ah mince, je compatis c’est assez chiant de ne pas pouvoir…En tout cas tu peux porter des lentilles et ça c’est déjà super, j’ai oublié de le préciser dans le post mais moi je ne pouvais pas en porter, d’où le miracle de l’opération !
      Courage !!

  6. milly dit :

    I love everything about your makeup. You looks stylish.

  7. Sandra dit :

    Such a beautiful blog post!
    Unfortunely my French is very bad so I wasn’t able to understand everything. But I really love Marc Jacobs beauty products and of course your makeup looks!

    Many hugs,
    Sandra <3

  8. Cloé D. dit :

    Même si les complexes ont en général la peau dure et qu’on a du mal à s’en débarrasser, sache que pour moi (qui te suis depuis… 4, 5 ans?) tu es vraiment superbe ! Je trouve que tu as un visage magnifique, et il est vrai que je te trouve encore plus jolie sans lunettes : toutefois, cela est peut-être dû au fait que je n’aime pas trop le modèle Wayfarer qui donne je trouve un air un adolescent à ceux qui le portent. Et je te remercie de décomplexer ceux qui te lisent en insistant sur le fait qu’on peut aimer s’occuper de son apparence tout en se cultivant et en ayant des tonnes d’autres centres d’intérêt !
    Merci pour tes posts, qui sont toujours d’une grand pertinence !

    • Louise dit :

      Merci tu es adorable :) Je suis d’accord avec toi sur les Wayfarer, ça allait bien à mon visage quand j’étais plus jeune et chubby, mais je n’ai pas le même visage aujourd’hui car en vieillissant on s’affine et ça alourdissait beaucoup.
      Soutenons-nous entre femmes pour lutter contre ces préjugés insupportables ! Vive le vernis à ongles et la culture !

  9. Crisitina ma chérie dit :

    Je t’envie, j’ai des problèmes plus importants que tes petites préoccupations sur ton physique = mettre ou pas mettre de faux cils ? Bleu ou rouge sur les ongles ? Lunettes or not lunettes ? :))

    • Matoushi dit :

      Mais apparemment tu n’as pas de problème plus important que de venir laisser des commentaires désobligeants sur un blog !

      • Louise dit :

        Hahaha tu es gentille, il me fait marrer ce petit troll, il vient souvent en changeant d’adresse IP et de pseudo, amis je le publie car ça a l’air d’être siiiiiii important pour lui/elle
        Je comprendrais jamais ces gens-là !

    • Louise dit :

      Cher petit troll, toujours fidèle au post ! Comment va ton ulcère ?
      C’est marrant on précise bien dans le texte, et en grosses lettres, que ça va être futile et ya toujours un con pour venir dire « hé mais c’est futile ! ». Alors, de nous deux, qui est vraiment idiot ?
      Amitiés,
      Louise

      • Matoushi dit :

        Mais c’est ça qui m’exaspère, ce troll expose avec obscénité sa bêtise et croit en plus émettre une critique légitime ! déjà de 1) il n’a rien lu de ton post (ou n’a rien compris, c’est plus probable), de 2) bonjour le commentaire méga sexiste et de 3) la mauvaise foi, le truc le plus insupportable du monde.

  10. Adèle dit :

    Tu es sublime ! J’admire ton maquillage :) et bienvenue dans le monde des sans-lunettes !

    Comme toi, je suis obsédée par les cils fournis et ourlés (Twiggy, si tu m’entends !). Après des années et des années de quête, j’ai trouvé les mascaras de mes rêves, que je te conseille : le Marc Jacobs effectivement il est fou ! J’ai découvert récemment les mascaras Urban Decay, ils sont vraiment chouettes. Le Better than sex (rpz l’air un peu bête quand tu demandes ça à la vendeuse Sephora + le blush Orgasm, youpi…), la base blanche Subversion avec le mascara Perversion (ahem), ce sont mes préférés ! J’utilise toujours un mascara volume après (oui, 2 mascaras, un allongeant et un volume ensuite), de type They’re real de Benefit. Ca coûte un demi bras mais c’est top !

    • Louise dit :

      Merci Adèle pour tes conseils ;) Franchement j’utilise le Marc depuis deux semaines, j’attendais d’en finir un autre avant de commencer, et j’adoooore ce qu’il fait ! Du volume sans paquets, génial ! Je connais pas les mascara UD, mais on m’a dit qu’ils faisaient des supers crayons à lèvres waterproof et j’ai très envie de les tester. C’est tout de même une très bonne marque.

  11. Marie dit :

    Je n’ai jamais eu de problèmes de vue, mais je comprends totalement ta libération ! Pour moi, ça a été de perdre du poids à une certaine période de ma vie qui m’a permis de m’émanciper en quelques sortes. J’étais la petite intello timide et bouboule, que personne ne remarquait. Jusqu’au jour où je me suis dit que j’allais perdre, et quelques mois plus tard, lorsque je croisais quelqu’un que je n’avais plus vu depuis longtemps, la personne ne me reconnaissait pas forcément.
    C’est toujours très agréable de te lire, d’abord pour la qualité de ta plume et l’esthétisme de tes photos ! Bien à toi,
    Marie

    • Louise dit :

      Je comprends totalement cela, parfois un travail physique sur soi peut apporter beaucoup. C’est dommage que ce soit catalogué comme superficiel, car avoir des complexes peut avoir un grand impact sur la confiance en soi et donc le rapport à autrui et à la société.
      J’espère que tu te sens bien avec ton nouveau corps aujourd’hui, et que ça t’a permis de t’accepter davantage. Le rapport à soi est une lutte continue n’est ce pas ?

  12. Anna Keat dit :

    Aha, je ne suis pas la seule a reutiliser un vieux mascara pour retirer l’excedent ^^ Chouette article, je reste fidele au recourbe cils, mais je tenterais l’institut peut etre un jour ! Bises, Anna

  13. Anne C dit :

    Je t’ai croisée dans Paris il y a quelques années, et j’étais tellement surprise de te reconnaître et de n’avoir rien à dire … Ce qui est sûr c’est que tu es une très jolie fille!
    Je n’étais pas repassée sur ton blog depuis un moment mais il est toujours aussi chouette, merci pour ce post et pour tes magnifiques photos!
    <3

Répondre à Anne C Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top