Le Pavillon de la Reine

10 octobre 2016

Life | Musées | Paris

TIP: Cliquez sur une image pour l'afficher en entier (version responsive). Vous pouvez ensuite faire défiler les photos avec les touches ← et → du clavier ou en cliquant sur les flèches apparaissant au survol de l'image.

Cette année j’ai eu 28 ans et, bien qu’ayant pour habitude de ne pas fêter mon anniversaire, j’ai cependant adopté depuis longtemps la tradition de passer la journée la plus merveilleuse du monde, programme à la clé. Cela ne surprendra personne si je confesse être une personne intensément visuelle, et il m’arrive ainsi de m’adonner à des activités dans un but purement esthétique; par exemple, je ne suis pas très sucré et pourtant je serais capable de commander une pâtisserie à l’échafaudage complexe pour la simple et bonne raison qu’elle me semble agréable à l’œil. Depuis cet été, je renoue avec ces petits plaisirs de mes vingt ans, époque insouciante où je regardais Marie-Antoinette en fabriquant des couronnes de fleurs et en rêvant à des intérieurs XVIIIème, tout en « ventre de puce », or et « cuisse de nymphe émue » (ce qui ne m’empêchait pas de me bourrer sauvagement la gueule tous les soirs). Aussi quelle n’a pas été ma joie de me voir proposer une nuit au Pavillon de la Reine, ce délicieux écrin de la Place des Vosges, devant lequel j’étais passée, émerveillée, cent fois déjà…Je ne pouvais pas rêver de plus belle occasion pour mon anniversaire.

This year I turned 28 and even though I don’t have the habit to celebrate my birthday, I however adopted for a long time the tradition of spending the most wonderful day that I can possibly plan, and this year was no exception. It won’t suprise anybody if I say that I am an intensly visual person, and I often engage in activities based on a purely aesthetic purpose; for instance, I don’t really have a sweet tooth, and yet I sometimes find myself ordering the most intricately built pastry just because it looks beautiful. Since this summer, I have found back the little pleasures of my twenties, a carefree period when I used to watch Marie-Antoinette while making flower crowns and dreaming about XVIIIth century interiors. Thus, I couldn’t even describe how happy I was to be offered a stay at the Pavillon de la Reine, this delicate landmark located on the famous Place des Vosges, and that I had admired so many times while strolling around the neighbourhood…I couldn’t dream about a better place to celebrate my birthday.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il est vrai que dans le centre de Paris, chaque bâtiment possède une histoire dont les racines sont parfois bien lointaines, mais tout de même, dormir dans un hôtel particulier qui fut un temps la demeure d’une reine de France, en l’occurrence Anne d’Autriche (la mère du Roi Soleil, et pour qui fut inaugurée la place des Vosges lors de son mariage avec Louis XIII) représente quelque chose de vraiment rare et magique. En temps que parisienne, la place des Vosges m’est bien sûr tout à fait familière, mais c’est une tout autre expérience lorsqu’il s’agit d’en traverser les arcades tard dans la nuit lorsque les passants l’ont désertée  et d’en pousser une des lourdes et antiques portes afin d’y trouver le sommeil…

It is true that in the center of Paris, each building possesses an history deeply rooted in the past, but it is very rare and magical to be able to sleep in a private mansion that used to be the home of a former queen of France, in that case Anne d’Autriche (mother of the Sun King, and for whom the place was inaugurated when she married Louis the XIIIth). As a true parisian, the place des Vosges is of course very familiar to me, but it’s a totally different experience when it comes to walk under its archs late at night when the passerbies are long gone, and pushing one of its heavy antique doors in order to find sleep…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La façade de l’hôtel et son iconique parement de lierre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La chambre était un ravissement, une vraie maison de poupée avec ses murs en toile de Jouy et son étage. J’en ai parcouru les marches toute la journée avec une formidable gaité enfantine ! Un rêve…

The room was ravishingly pretty, a real life doll house with an upper room and Toile de Jouy on the walls. I climbed its stairs up and down for the whole day with such childish delight ! A dream…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La vue depuis ma chambre. Une certaine idée du luxe.

The view from my room. A certain idea of luxury.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La décoration des suites de l’hôtel, entre baroque et minimalisme.

The decoration of the hotel’s suites, between french baroque and minimalism.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Comme je vis dans un intérieur surchargé, j’ai la manie de personnaliser toutes les chambres d’hôtels dans lesquelles je dors, même pour une poignée de nuits. J’emporte des plumes, des livres, je pose des cristaux de quartz rose près du lit, j’étale mes affaires en nature mortes affectées…C’est ainsi que je peux me sentir un peu plus chez moi !

Because I live in a rather crowded interior, I have the tendency to personalize every hotel room in which I sleep, even if it’s for only a couple of nights. I bring feathers, books, I put pink quartz near the bed, I display my stuff as in a still life painting….And it feels like home !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Histoire de passer une merveilleuse après-midi à rêvasser dans ma chambre, je m’étais fournie en macarons chez Carette (à deux pas de l’hôtel) et en champagne rosé, une combinaison parfaite et outrageusement girly pour trainer en lingerie en regardant des films en costumes. Pourquoi pas ! Le reste de la journée s’est passée dans une langueur absolue -ce qui était tout à fait conseillé compte tenu de la canicule qui faisait rage à l’extérieur- et suivi par un diner Chez Julien et d’une nuit avec mes amis à Pigalle.

In order to spend a marvellous afternoon daydreaming in my room, I had bought macarons from Carette (which is almost next door to the hotel) and pink champagne, a perfect and outrageously girly combination to lounge in lingerie while watching period dramas. Why the hell not ? The rest of the day was spent in absolute languor -which was the best choice considering the fact that a heatwave was raging outside- then followed a diner at Julien, and a night out with friends in Pigalle. 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le lendemain au réveil, je ne pouvais pas me sentir plus au paradis que dans les draps moelleux de ma chambre, nichée au creux de montagnes d’oreillers. Le petit-déjeuner était divin.

The morning after, I couldn’t have felt more in heaven than within the mellow sheets of my very, very comfy bed. The breakfast was divine.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’avantage d’être directement sur la place des Vosges, c’est qu’on peut profiter des musées qui se trouvent aux alentours. Outre la maison Victor Hugo, il y a aussi le musée Cognaq-Jay que j’ai choisi de visiter ce jour-là, et qui était tout à fait dans le thème de cette journée Marie-Antoinette puisque présentant une  collection d’œuvres majeures et de mobilier XVIIIème siècle.

The best part about staying on the Place des Vosges, is that you can enjoy the beautiful museums around. Other than Victor Hugo’s house, there is also the Cognaq-Jay museum that I chose to visit on that day, and which was perfectly fitting the Marie-Antoinette theme of this day as it is displaying a marvellous collection of artworks and furnitures from the XVIIIth century.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un petit tour chez Carette

Tea-time chez Carette

***

 From Paris with Love !

Louise


6 commentaires



  1. Dada dit :

    Oh happy birthday Louise, although late!
    sincerely,
    Dada

  2. Floriane dit :

    J’adooooore tes bas roses trop mignons et ce champagne donne enviiiiie
    Ce livre sur Marie Antoinette a l’air passionnant! Je suis en admiration devant cette femme de l’histoire depuis que j’ai su qu’elle était une véritable entrepreneuse de son époque et qu’elle a influé sur les tendances par son audace et sa créativité. (Merci Secrets d’Histoire haha)
    Excellent anniversaire!!
    Bisous

  3. Lunej dit :

    Oups! j’ai raté ce billet… Alors heureux anniversaire avec retard!
    Tu as bien raison de profiter de ce jour spécial pour t’offrir une journée de rêve au moins tu es sûre d’être comblée. Le lieu choisi est tout à fait charmant!

  4. Morgause dit :

    Magnifique ! Où trouves-tu ces bas ?

Ecrire votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. les champs requis sont marqués d'un *




Back to top