Le Pays Impressionniste.

03 juin 2015

Looks

TIP: Cliquez sur une image pour l'afficher en entier (version responsive). Vous pouvez ensuite faire défiler les photos avec les touches ← et → du clavier ou en cliquant sur les flèches apparaissant au survol de l'image.

Pictures by Pauline Darley

Shot in Le Domaine Saint Clair

Wearing : Vintage dress / Oasis hat / Schade earrings / Vintage boots

Grâce à l’essor et au développement des chemins de fers, la fin du XIXème voit arriver la grande mode des stations balnéaires, et par sa situation convéniente à quelques heures de Paris, la Normandie des falaises devient la nouvelle villégiature en vogue. Tout ce que Paris compte de gens « comme il faut » se presse désormais en bords de mer, canotier pour ces messieurs, grandes ombrelles blanches pour ces dames, et quand vient l’heure du bain, personne n’échappe au célèbre costume rayé ! C’est tout un monde de voiles et de jupes immaculés volant au vent, de bottines vacillant sur les galets, de cabines de bains joliment alignées, et de villas aux lignes modern styl’ qui encore aujourd’hui nous regardent.

Thanks to the developpement of railways, the end of the XIXth century saw the upcoming of seaside resorts, and because of its convenient location a couple of hours away from Paris, the land of Normandy with its cliffs became the new fashionable holiday resort. The whole crowd of parisian nobility, columnists, dandys were now rushing to the seaside, a straw hat for the gentlemen, white lace umbrellas for the ladies, and for the bath hour, the famous stripped bathing suit for everyone ! It’s a whole world of immaculate veils and skirts floating with the wind, of laced-up boots tripping on cobble stones, of lined up bathing huts, and of villas with modern styl’ lines that are still looking at us.

_DSC8520

Le nec plus ultra, c’était de se construire un domaine, ainsi Offenbach et sa villa Orphée à Etretat (voisine du Domaine Saint-Clair, qui le vit souvent en visite), Maurice Leblanc, son clos Lupin et sa villa Marie-Louise à Vaucottes. Dans sa nouvelle Très Russe, le pape de l’élégance Jean Lorrain parle même d’une imaginaire villa de style mauresque sur les hauteurs de Fécamp, où vit la plus trendy des comtesses russes. Décidément, il n’y a plus qu’Emma Bovary pour s’ennuyer au Pays de Caux…On y croise aussi Maupassant, cet enfant du pays dont toute le travail fut marqué par cette Normandie qui le poursuivit jusqu’à Paris ; Une Vie, la Maison Tellier, Contes de la Bécasse, autant d’œuvres traçant une typographie littéraire de la région, de Bréauté à Etretat, en passant par Yport. Mais aussi Jean Lorrain, né à Fécamp où il n’y est pas célébré, ou encore Pierre Loti accompagné de Camille de Saint Phalle. Et comment ne pas parler de Maurice Leblanc et son célèbre Arsène ?

The hippest thing to do was to build a « domaine », thus Offenbach and his villa Orphée (next to the Domaine Saint-Clair, which he visited oftenly), Maurice Leblanc, his clos Lupin and his villa Marie-Louise in Vaucottes, the castle of Aygues. In his short story Très Russe, the pope of elegance Jean Lorrain even writes about an imaginary mauresque style villa on the heights of Fécamp, where lives the trendiest of russian comtesses. Undoubtedly, only Emma Bovary is bored in the Pays de Caux…One can also run into Maupassant, this child of the land whose work was deeply marked by this Normandy that pursued him as far as Paris, A Life, The Maison Tellier, Tales of the Woodcock, so many masterpieces that are tracing a literary typography of the land, from Bréauté to Etretat, by way of Yport. But alos Jean Lorrain, born in Fécamp where he is not celebrated, or Pierre Loti accompanied by Camille de Saint Phalle. And how could I not talk about Maurice Leblanc and his famous Arsène ?

_DSC8334

Car la Normandie n’est pas seulement le fief des gens à la mode, car avec ses falaises crayeuses aux pointes vertigineuses, ses champs de blés, ses reliefs vallonnées, et ses galets si finement dessinés dans lesquels se dessinent la mer, n’était-elle pas faite pour être célébrée par les impressionnistes ? Manet, Monet, Courbet et avant eux Boudin tombèrent éperdument amoureux de ce paradis iodé où la nature se fait tour à tour paisible et frémissante de vie, puis grondante et menaçante…Et le plus magique dans tout ça, c’est qu’il n’a pas changé, ce pays de Caux des impressionnistes. Pour combien de temps encore ?

Because Normandy isn’t just the favorite destination of trendy people, indeed, with its chalky cliffs of vertiginous points, its wheat fields, its green valleys, and its finely ciseled cobble stones that reflect the sea, how could it have not be made to be celebrated by the impressionnists ? Manet, Monet, Courbet and before them Boudin feel madly in love with this iodized paradize where nature is turning from peaceful and quivering to thundering and threatening…And the most magical thing in all of this, is that it hasn’t changed since then, this Normandy of impressionnists. For how long ?

_DSC8347 _DSC8496 _DSC8409 _DSC8454 _DSC8333 _DSC8451

_DSC8373

_DSC8577 _DSC8634 _DSC8391

Quelques photos du Donjon :

_DSC8586 _DSC8530 _DSC8595 _DSC8533 _DSC8611 _DSC8592 _DSC8622 _DSC8543 _DSC8516 _DSC8546 _DSC8506

Le Clos Lupin :

_DSC8284 _DSC8288 _DSC8298 _DSC8310


39 commentaires



  1. Clémentine dit :

    Je te retrouve enfin dans ton style d’écriture. C’est un vrai plaisir de te lire et de découvrir ou redécouvrir l’histoire de la Normandie à travers les artistes et leurs œuvres !
    Magnifiques photos au passage, comme d’habitude pour Pauline Darley.
    Bisous
    C.

  2. Jade dit :

    Tout simplement fabuleuse. Cette robe, ces bottines et tes accessoires, on est remonté dans le temps !

  3. Maudochrome dit :

    Superbe, encore une fois ! Tes quelques mots et ces jolies photos me donnent vraiment envie de découvrir cette région.

    Belle journée Louise !

  4. Miranda dit :

    Eh bien que ce post est tous ce que j’aime!!! J’habite a un lieux trés prés de Lisbonne, oú les nobles au 1900 et avant ça devient vennir pour se baigner dans la plage, et ça m’a fait voyager dans le temps!! Et j’aime trop trop le robe, tes bottes, ton chapeau, la lumiére…pour que ça va mieux, tu parle de Pierre Loti et je me suis catapultée sur mes seize ans quand j’ai lis Les Desanchantées pour la premiére fois. J’ai aimée bien ce livre la…
    http://bloglairdutemps.blogspot.pt/

  5. Lucie dit :

    C’est cool quand tu reprends une mode « d’antan » de manière légère comme ça, peut-être le bon compromis entre tes posts 1960s simplissimes et tes posts historicisants peut-être trop figés parfois !Superbe robe, belles photos toutes fraîches, beau textes ! :)

  6. Géraldine dit :

    Que j’aime la Normandie ! Son charme intemporel, un peu figé et complètement hors modes, son calme, sa cuisine fabuleuse… Merci pour ces belles images, qui m’ont ouvert une petite bulle de douceur dans cette journée putride… Non vraiment, c’est tombé à pic !

  7. catherine dit :

    Merci pour toutes ces magnifiques photos, et ces mots qui me font voyager!!! J’ai tellement été bouleversée par le roman Une Vie de Maupassant, qu’à la lecture de cet article j’ai envie d’aller voir cette Normandie. Merci pour tout :)

  8. […] Le Pays Impressionniste. […]

  9. Bold Bliss dit :

    Beautiful shoot (as always)! I love how you always manage to create such a special atmosphere with each shoot. That’s what I call proper storytelling! You’re definitely an inspiration for me…

    Bold Bliss
    http://boldblissblog.com

  10. Jessica dit :

    Normandy is so beautiful! I would love to see it some day and soak in that atmosphere (along with the baths).
    This post came at such a perfect time for me. I have a long, white Gunne Sax dress that I’ve been struggling to style without looking either like a hippie or a bride, and I love the way the button up boots take it in another direction. You’re always a great place to go for ideas.
    Cheers,
    Zella Maybe

  11. Alexandra dit :

    Quelle jolie robe !

  12. Byron's Muse dit :

    Beautiful photos and interesting text, as always! The architecture seems lovely too, especially that stone house overgrown with ivy with a tower and arched windows, it’s really evocative of romantic stories.

  13. Kanelbullar dit :

    Jolie série, j’aime beaucoup ce genre de texte historique sans trop l’être, nous donnant des pistes à explorer par nous-mêmes.

  14. Tribulons dit :

    Mon dieu cette robe! *_*

  15. Fanny M. dit :

    Tu es sublime sur cette série!!! J’ai pensé à la Jeanne de Maupassant!
    Et ces bottines « apoplexie »!!!

  16. Patricia dit :

    Bonjour Louise! Je suis ton blog depuis un moment mais il est vrai en laissant rarement des commentaires. Là je dois avouer que je suis impressionnée: tout est magnifique! le lieu, ta tenue… la robe « carmen », les boots.. tout est délicieusement début XXe, c’est sublime!
    A bientôt!
    Patricia

  17. Matoushi dit :

    Aaaaaah, juste comme je te laissais un commentaire pour te dire que tes photos très inspirées du début du siècle me manquaient !
    Chouette, chouette, chouette. J’adore cette lumière, ce regard de Pauline sur toi, si romantique, si… envoûtante. Bien que succinte cette série de photos doit être ma préférée depuis des mois. J’adore ces couleurs pâles, ta coiffure relevée… le lieu est sublime, et tu colles parfaitement au cadre.
    Bravo à vous deux !

  18. Delphine dit :

    Merci pour cet article ! Très interessant, et quelle plume ! J’adore ce genre d’article, à quand un sur un quartier que tu aimes à Paris ?
    En attendant, profites bien de la Normandie !

  19. Emma dit :

    L’adjectif « convénient » n’existe pas. Merci.

  20. Rei-hina dit :

    Magnifique shooting hors du temps

    j’en profite pour vous avouer mon amour pour votre sens esthétique et vos magnifiques shooting très inspirants, je tire bien bas mon chapeau (que je ne porte pas)

  21. Roxane dit :

    J’aime beaucoup cette série! Le fait qu’il y ai beaucoup de photos du « autour » ça nous fait vraiment rentrer dans ton univers!

  22. Melia dit :

    Splendides photos, on te retrouve entre la femme « comme il faut » du XIXe et une dame blanche hantant les falaises.

  23. Bonjour Louise, très bel article et quel lieu magique tout est parfait ! Bravo très beau travail ! Belle et folle journée à vous

  24. Un superbe article, j’aime beaucoup ta tenue, tu es délicate et raffinée.
    Et bien sur la Normandie. Aah. Moi qui suis de la Basse, expatriée au soleil, elle me manque parfois et je dois dire que ton article m’a donné envie de venir y passer quelques jours.
    À bientôt!

  25. Annabelle dit :

    Bonjour Louise,

    Cela fait peu de temps que j’ai découvert ton blog dont la variété des posts m’a beaucoup charmée. J’aime autant les plus « historicisants », que le style sixties, et les autres. J’apprécie aussi énormément que tu postes tes sources d’inspirations qui confirment ce qu’on connaît déjà mais qui nous ouvrent aussi d’autres perspectives. Miss Pandora, c’est le blog d’une artiste qui est aussi une muse…
    Donc c’est vraiment sympa que tu nous ouvres tes inspirations et que tu exposes avec tant de fraicheur et d’enthousiasme tes coups de coeur. En plus la qualité de tes collaborations, de tes collaborateurs donc, donne un coté vraiment très « fini » à ce qui aurait pu n’être justement qu’un hobby et qui est véritablement une petite oeuvre à part entière à chaque fois. Merci!

    Je ne mets pas souvent de commentaires mais là je me suis lancée parce que cette séance encore très réussie m’a rappelé un livre de Maupassant que j’ai lu il y a deux ans et qui fait la part belle pour une fois aux classes les plus aisées de cette société de la deuxième partie du dix-neuvième siècle adepte de la villégiature, des promenades en bord de mer, avec un regard vraiment impressionniste sur les paysages.
    Il s’agit de son ultime roman, « Notre Coeur », qui raconte une histoire d’amour assez originale où se déploie encore le talent de cet écrivain pour la peinture des âmes complexes. Il est plein de finesse et assez différent de tout ce que j’ai pu lire de lui. on peut vraiment retrouver dans certains chapitres l’atmosphère que tu as su recréer dans cette série de photographies et que tu évoques avec précision dans ton texte. Et il ne faut pas se fier à son résumé wikipedia qui n’est pas bien inspirant.

    Enfin, je me rends compte que j’ai l’air un peu présomptueuse pour quelqu’un qui ose t’écrire pour la première fois… Je ne voudrais pas te donner l’impression que j’attends de toi que tu le lises; c’était juste un écho!

    Au plaisir de continuer à te lire…

  26. Mathilde dit :

    Magnifiques photos, article très intéressant et prenant. Et cette robe est juste à couper le souffle.

    Bises

    http://www.mathildesdaily.com/

  27. We like a lot your style. Do you want to be surprised with accessories you’ve never seen? We work with unconventional materials creating original pieces of fashion. If you like any don’t doubt in contacting us.
    http://www.perfectosdragones.com/moda

  28. lovely shots, and such a gorgeous location, full of history and culture
    lovely, my dear
    http://www.theitalianglam.com/

  29. Héloise dit :

    Hooooo, c’est marrant j’ai un grain de beauté exactement au même endroit que toi dans le dos ! (…c’était la remarque utile du jour)
    Mais que dire de plus ? J’adore vraiment tes articles, pourtant je poste rarement des commentaires parce que à part que c’est…époustouffarant (y’a pas de mot assez joli pour tout ce que tu fais), je ne vois pas quoi écrire.
    Merci pour tout ce que tu nous donnes !

  30. Porcelina dit :

    Stunning – you, the location! I really love how arty your shoots are, I find it very inspiring x

  31. Cathie dit :

    Bonjour,
    J’ai tout de suite pensée Emma Bovary en voyant la robe et la posture. J’ai peut-être tout faux, qu’importe ! Tu es ravissante !

  32. Pallavi dit :

    That dress is so lovely. It would make a lovely wedding dress! x

  33. Lucie dit :

    Quelle jolie série de photos! La robe est sublime. Et j’aime beaucoup ton texte dans lequel tu nous parles un peu de la Normandie.

  34. Anna Keat dit :

    Coucou Louise, on te croirait en robe de mariee d’antan ! Tes bottines sont adorables, la chance d’avoir pu trouver des chaussures vintages a ta taille… Maupassant etait mon ecrivain fetiche de seconde avant de laisser place a Zola, je me demande l’effet que ca me fera de replonger dans ses recits…
    Bises, Anna.

Répondre à catherine Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top