Morgiana

18 janvier 2017

Art | Fashion | Inspirations | Musées | Paris | Shootings | XIXème

TIP: Cliquez sur une image pour l'afficher en entier (version responsive). Vous pouvez ensuite faire défiler les photos avec les touches ← et → du clavier ou en cliquant sur les flèches apparaissant au survol de l'image.

Pictures by Solène Ballesta

Shot in the Bibliothèque Marmottan

Si je suis toujours aux anges lorsque vous m’écrivez avoir découvert des films ou des livres grâce à moi, je dois vous dire avoir moi aussi connu des œuvres majeures par le biais de vos commentaires et conseils, comme Morgiana, un des films phares de la Nouvelle Vague tchèque des années 70. Lorsque je l’ai vu pour la première fois, le coup de coeur a été immédiat, d’une part pour sa direction anxiogène et son histoire délicieusement sinistre, et d’autre part -vous vous en doutez- pour les costumes qui m’ont mise dans un état d’adoration béate. Un mix parfait entre la fin de siècle des 1890’s à cols montants et manches serrées aux poignets, et un psychédélisme tardif (on est en 1974 quand même) qui tout à fait Biba dans l’esprit. Les deux rôles sont d’ailleurs incarnés par la même actrice et représentent deux versants de ce style des « mauve nineties » que j’aime tant, entre dentelle immaculée et orgie de satin noire et violine, chapeaux à plumes et chignons de Gibson girl, bottines à lacets et médaillons à portraits. Une merveille !

If I am always happy when hearing that you have discovered movies or books through my posts, I must say that I have myself known major artworks through your comments and advices, such as Morgiana, one of the main movies from the Czech 70’s new wave. When I first saw it, it was an immediate crush, on one hand because of its anxiogenic direction and it deliciously sinister story, and on another hand because of its costumes that put me in a state of adoration. A perfect mix between the 1890’s with high collars and tight sleeves, and a late psychedelism that is so Biba. Both roles are played by the same actress and represent two sides of this « mauve nineties » style that I adore, midway between immaculate lace and orgy of black and purple satin, feathered hats and Gibson Girl hair, laced-up boots and adorned medallions. A wonder !

Quand au lieu, c’est grâce à Solène que nous avons pu nous y rendre puisqu’il s’agit d’une fondation privée, mais que l’on peut toutefois visiter sur demande, que vous soyez chercheurs, amateurs de musées secrets ou passionnés d’art Empire…Établi par le collectionneur Paul Marmottan, l’endroit est époustouflant, et donne l’impression de pénétrer dans un hôtel particulier richement décoré, préservé hors du temps. Bien que mes goûts me portent naturellement vers le charme délicat du salon aux murs tendus de bleu roi et or, j’ai été fascinée par l’atmosphère prenante qui se dégageait de cette grande bibliothèque réunissant une immense collections de livres rares de l’époque napoléonienne. A Paris et dans sa région, ces lieux sont rares et celui-là est d’une magie et d’une authenticité que je n’avais encore jamais vues auparavant.

As for the location, it is thanks to Solène that we were able to have it, as it it a private foundation , though accessible on demand, wether you are a student, an amateur of hidden museums or a fanatic of Empire art…Established by the collector Paul Marmottan, the museum is astoundishing and gives the impression of entering a richly decorated private mansion, preserved from the devastation of time. Although my tastes were naturally taking me to the room whose walls are hung with royal blue and gold, I was fascinated by the powerful atmosphere in this huge library that gathers rare books from the napoleonian era. In Paris and its surroundings, these places are rare and this one has a magic and an authenticity that I had never witnessed before.

Good Sister // Dress : Vintage / Top : Zara (last year) / Hat : American Apparel / Earrings : Schade / Bag : Topsop (old)

louise_022 louise_03 louise_04 louise_05 louise_06 louise_08

Bad Sister // Dress : Self-Portrait / Earrings : Miriam Salat / Umbrella : Antique / Brooch : Antique / Necklace : Asos (old) / Cuff and ring : Lotta Djossou / Make-up : Mily Eyeflashes

louise_19

louise_26 louise_24 louise_25 louise_11 louise_12 louise_13 louise_16 louise_21

louise_22 louise_23

Inspiration

morgiana-iva-janzurova-7 morgiana-iva-janzurova-8 morgiana-iva-janzurova-10 morgiana-iva-janzurova-13 morgiana_1 morgiana_3 morgiana_6

From Paris with Love,

Louise


18 commentaires



  1. Elli dit :

    wow, bravo pour ces coiffures et maquillages !

  2. Claire dit :

    OH LA LA! Cette séance est dingue! Encore une fois, merci pour la découverte! Je reste fascinée par ces pans de mur bleu et or, totalement hypnotisants de beauté! Et que dire de ta toilette! Absolument divine, même irréelle. Je n’ai pas vu le film mais sur certaines poses, tu sembles totalement evil et vénéneuse, j’aime!! Encore une sublime collaboration photographique, bravo à toutes les deux!!!

  3. Byron's Muse dit :

    I loved the film and I love this post! Lovely, though the ‘white innocent look’ is my preference. Absolutely lovely! I hope all of your 2017 posts will be great, but I feel that this one will stay one of my favourites. And your make up is fabulous! :)

  4. Jade P. dit :

    Je suis encore subjuguée par tant de beauté et d’harmonie. Je me demande toujours comment tu arrives à dénicher ces lieux remplis d’histoire. Tu leur redonnes vie et tu nous les fais découvrir. C’est en cela que j’admire ton travail, il nous donne des envies de culture et de beauté. Ces deux versions te subliment, comme diraient les anglais « you belong there ». Le côté creepy ressort bien notamment avec ton maquillage des yeux et tes poses. C’est une franche réussite.
    A bientôt,
    Mille baisers lyonnais,
    Jade

  5. Alexandrine dit :

    Sublime ! Le lieu, les looks, c’est juste whaow ! ^^ J’adore tout, toutes les références, le film, etc.
    Bravo à toutes les deux !

    Baisers, et belle journée,
    Alexandrine

  6. Ruth Miranda dit :

    Ah, yess!!!! This is soo sooooo soooooo up my alley, you have no idea!! This is the kind of look I tend to favour on myself, minus the make up, I alwyas go for this sort of blouses – though I hardly ever wear skirts, it’s always trousers!! Love this, inspiration for months!!
    https://bloglairdutemps.blogspot.pt/

  7. Roxane dit :

    Waouh, cette série est une réussite ! Et merci beaucoup de nous faire découvrir cet endroit… cette bibliothèque a l’air d’avoir une atmosphère fascinante. Bises, R.

  8. Les photos sont magnifique, rien à dire :)

  9. Coline dit :

    magnifique cette série de photo
    Bon weekend à toi :)
    bises

    http://Fashioneiric.blogspot.fr

  10. Adèle dit :

    Somptueuse Louise :)

  11. Ectoplasm dit :

    WOW! J’adore la version  »dark » en brune et dentelles noires! Ça me donne envie de te dessiner. On dirait un personnage de Gustave Adolphe Mossa (artiste que j’imagine être à ton gout!)
    https://www.google.ca/search?q=gustave+adolphe+mossa&rlz=1C1AVNG_enCA619CA619&espv=2&biw=1366&bih=638&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjoq8ah2NjRAhVS0mMKHVFFAHkQ_AUIBigB#imgrc=X491mRA-H0EkaM%3A

  12. Tentacle dit :

    I remember some movies where actors had this kind of make-up. It is not bad but this one is definitely not for me. I know, I am a little bit old and old fashioned but it is too much for me. But never say never!

  13. Hanna dit :

    Oh mon dieu c’est stupéfiant ! La première séries est juste exquise. Je crois que je ne me lasserai jamais de toi Louise, tu m’inspires tellement !

  14. Bambi Carina dit :

    Inspiring! Both looks are absolutely killer ♡♡♡

  15. Manon Naïs dit :

    L’ombrelle noire (et le portrait où elle te couvre une partie du visage) est d’une beauté extraordinaire – et elle a l’air parfaitement conservée. Mais où trouves-tu des pièces pareilles :-?

  16. Jones dit :

    Encore merci pour cette fantastique découverte ! J’ai adoré la mise en scène, ainsi que les prises de vues et les musiques osées, qui ont quelque chose de très Polanski. On ressent vraiment l’influence psychédélique dans le film, c’était un régal !

Ecrire votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. les champs requis sont marqués d'un *




Back to top