Paris Par Ma Fenêtre

15 novembre 2016

Collaborations | Life | Paris

TIP: Cliquez sur une image pour l'afficher en entier (version responsive). Vous pouvez ensuite faire défiler les photos avec les touches ← et → du clavier ou en cliquant sur les flèches apparaissant au survol de l'image.

Pictures by Pauline Darley

For Petit Bateau x Ines de la Fressange

***

Me voici de retour avec des photos sur le thème « Paris par ma fenêtre », réalisées afin de présenter la collection capsule d’Ines de la Fressange pour Petit Bateau, dont les bénéfices sont intégralement reversés à la Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme, pour la défense des droits des femmes. Moi qui suis fan des marinières (et de petits culottes, je l’admets) ainsi que de l’association bleu/ blanc/rouge, je ne pouvais qu’adorer ces pièces adorables. D’ailleurs, elles m’ont données envie d’enfiler un béret afin de faire des photos sur le mode « plus parisienne tu meurs », et qui raconte mieux Paris qu’une vue sur Montmartre et le Sacré Cœur ?

I am back with these pictures based on the theme « Paris from my window », comissioned by petit Bateau for the release of their collection with Ines de la Fressange, which profites will all be put back into the International Federation of the Ligues of Human Rights, puroposely for women’s rights. As the biggest fan of sailor tops and blue/white/red colour coordination, I couldn’t not adore this line, which made me want to shoot this overly parisian photos, and what could be more parisian than a view on Montmartre and the Sacred Heart ?

*

Les droits des femmes et moi, c’est une histoire qui a commencé il y a bien longtemps. Depuis aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été révoltée par les inégalités et les violences que partout subissent les femmes; peut-être était-ce la musique que j’écoutais, ou la fougue de mon caractère, mais j’ai le sentiment d’avoir toujours vécu comme féministe. Bien sur, comme bien d’autres sujets plus sociologiques, je n’en parle que trop rarement ici, car il y aurait trop à dire. Par où commencer ? Comment résumer en quelques lignes les injustices dont sont victimes les femmes tout autour du monde, et ce depuis la nuit des temps ? Voilà toute la tristesse du sujet, il faudrait un livre de la taille de la Bible pour en recenser les multiples causes et effets (mais si vous voulez vraiment résumer cette vidéo est intéressante). Mon combat à moi, c’est d’une part en tant que citoyenne de veiller à ce que les droits des femmes ne soient pas remis en question, et d’autre part -celui qui me ressemble le plus- c’est d’étudier avec passion les racines de la misogynie pour les comprendre et les mettre en lumière. Comme dans ce mémoire fleuve qui m’a habité pendant trois ans et que je reprendrais un jour, qui était consacré à l’image de la femme au XIXème siècle, vision caricaturale dont nous sommes hélas toujours héritiers de nos jours…

Women’s rights and me, it’s a story that started a very long time ago. Ever since I can remember, I have always been revolted by the inequities and violences that women everywhere are suffering from; maybe it was the music I was listening to, or maybe the fieriness of my personnality, but I have the feeling that I always lived as a feminist.  Of course, like many other sociologic topics, I hardly ever talk about it here, because there are way too much to say. How would I start ? How could I ever sum up in a few lines the injustices (to say it mildly) that women have to cope with for thousands of years ? Here is the saddest thing about that subject, it would take a book the size of the Bible in order to identify its multiple causes and effects. My own battle, it is on one hand as a citizen to make sure that women’s rights are never questionned, and on the other -and this one is very personal- to study with passion the roots of misogyny in order to understand and light them up. As in this gigantic thesis that I lived through for three years and that I will start over one day, which was about the vision of women in the XIXth century, an caricatural image that alas we have inherited today…

_dsc2463 _dsc2486 _dsc2559 _dsc2476 _dsc2516 _dsc2510 _dsc2509 _dsc2535

**

From Paris with Love,

Louise


14 commentaires



  1. Iane Sveta Frietzberg dit :

    Après petite recherche sur le site de Petit bâteau, et comme on pouvait s’y attendre sûrement, ta belle belle veste ne fait pas partie de la fameuse collection. D’où la tiens-tu ?

    Sinon, je suis vraiment heureuse de t’entendre parler de féminisme ! Voilà quelques années que je te suis (et quelques années qu’en parallèle, ma sensibilité au questions de sexisme grandit et grandit), et je me demande souvent comment sont en toi conciliées ta connaissance des enjeux liés aux questions de genre et tes inspirations esthétiques. Parce que ces inspirations sont parfois liées à des imaginaires très marqués par des stéréotypes de genre pas toujours très « empowerment » pour les femmes…

    Mais je comprends très bien que tu veuilles séparer les deux sphères et que tu dédies ce blog uniquement à tes univers visuels. Je suis juste curieuse de savoir comment les deux choses s’imbriquent avec cohérence pour toi, car de mon côté, l’imbrication souffre de quelques inexactitudes.
    (D’ailleurs, anecdote, j’imagine souvent t’interviewer sur le sujet, en prenant comme prétexte un projet que j’aurais pour des associations pro-féministes).

    J’en profite encore pour te remercier pour ton travail, qui me nourrit les yeux et la tête et m’inspire souvent. Tu fais de très belles choses,
    Et les couleurs sont belles.
    J’espère que c’est épanouissant pour toi.
    A la fois prochaine,

    • Louise dit :

      Décidément cette veste ! En fait c’est à mon copain c’est une veste de la garde royale irlandaise, ancienne bien sûr !
      Oui c’est vrai que je préfère séparer car c’est très délicat après, et sur le net pour un rien on se fait écharper, et ça ça m’a plutôt vaccinée à force…Je préfère garder ces débats pour ma sphère privée, mes lectures, mes discussions entre amis ! C’est passionnant et c’est quelque chose qui m’occupe sans cesse l’esprit !
      Ravie d’entendre que c’est partagé ;)

  2. Jacinthe dit :

    C’est très joli… Et le rouge te va si bien! Je trouve aussi que tu maquilles hyper bien tes yeux. Bon sinon, on ne le dis pas assez, mais Pauline est vraiment talentueuse!

  3. Cloé D. dit :

    J’aime beaucoup la douceur et le sentiment d’intimité qui se dégage de ces photos !
    Le mémoire que tu évoques, était-ce ton mémoire de M2 ? As-tu pu le soutenir ? Serais-tu prête à en parler plus en détails ? Cela m’intéresse vraiment, mais j’ai aussi conscience que c’est un travail éminemment personnel et que tu n’as peut-être pas envie de divulguer le labeur de plusieurs années !

    • Louise dit :

      Je suis flattée par ton intérêt, mais en effet je préfère plutôt garder ça pour moi ! Disons que j’en ai énormément parlé sur le blog aussi (en tapant « mémoire » dans la barre de recherche du blog tu devrais trouver !) et aujourd’hui je suis un peu fatiguée de rééexpliquer les mêmes choses, j’espère qjue tu ne m’en veux pas pour ça :D
      Merci pour ton mot en tout cas <3

  4. keri dit :

    Incroyable!

  5. LilyColl dit :

    Magnifique photoshoot! J’adore la veste officier, serait-il possible d’avoir les références?
    Merci beaucoup

  6. Rosalie dit :

    Quelles superbes photos, une parenthèse délicate très « frenchy »! Je suis dingue de ce magnifique manteau, je suppose qu’il fait partie de la collection ? Et ces petites culottes me donnent envie de casser ma tirelire (j’avoue être plus partisane de ce coton confortable que des belles pièces que tu as pu nous présenter et que je n’aborde que de mes yeux ébahis…)
    Tu m’excuseras de ne commenter que l’aspect « futile » ;)

    • Louise dit :

      Mais ne t’excuse pas c’est trop gentil de venir laisser ce petit mot, au contraire je t’en remercie !! Et non, ce très beau manteau est à mon copain, c’est une veste de la garde royale irlandaise :)

  7. Love all your images! they are perfectly well taken! You look sexy, chic and sophisticayed at the same time. Your images show all the parisian vibes. Such a great post, congrats!

    Vanessa,xo!

    http://thefashionstatement.net

  8. Alexandrine dit :

    Je vais faire comme tout le monde : i LOVE cette veste, vintage, militaire, parfaite. Et qui te va très bien, en plus ! La photo où tu la portes, avec les guitares, la petite culotte, ça fait très 70s ! (ce qui me fait penser que le fameux livre de Pamela vient de ressortir, tiens…) Mon problème avec les marinières, c’est que je nais jamais comment les porter pour ne pas tomber dans le cliché…Mais j’adore les petites culottes, c’est une jolie collaboration. C’est très frenchy comme ambiance, et ça te va très bien !
    Les droits de la femme, ah, ces fameux droits, bafoués tous les jours (rien qu’au niveau salaire c’est monstrueux)… On rentre dans un débat qui dépasserai largement le cadre des commentaires et du nombre de caractères autorisés je crois ! ^^ Je les défends aussi, sans être ultra-féministe à 100%.
    Belle journée, baisers,
    Alexandrine

Ecrire votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. les champs requis sont marqués d'un *




Back to top