Tornade Blonde

17 décembre 2017

Beauté | Collaborations | Inspirations | Shootings

TIP: Cliquez sur une image pour l'afficher en entier (version responsive). Vous pouvez ensuite faire défiler les photos avec les touches ← et → du clavier ou en cliquant sur les flèches apparaissant au survol de l'image.

Pictures by Pauline Darley

Still lives by Pauline Darley and Maxime Stange

For Christian Louboutin Beauté

La maison Christian Louboutin est chère à mon cœur depuis des années, le contraire serait d’ailleurs incongru, tant ses codes esthétiques résonnent en moi et font écho à mes propres obsessions stylistiques, ainsi qu’à mon imaginaire. J’ai suivi avec fascination le lancement et le développement de leur ligne de beauté, qui m’apparait comme le paroxysme de l’univers visuel dessiné par Christian Louboutin, évoquant tour à tour la sophistication extrême, le danger, le cabinet de curiosité, le surréalisme…En somme, toute une palette de fétichismes teintés de rouge et de noir. Bien qu’on pourrait aisément croire que ces objets étonnants relèvent plus de l’œuvre d’art que du cosmétique fonctionnel, ils sont pourtant d’une qualité redoutable; d’ailleurs leur vernis -premier né de la marque et devenu pièce culte- est mon favori absolu, et ce toutes marques confondues. Une nappe de laque rouge sang, rutilante et clinquante, à faire frémir de plaisir les plus désabusés des esthètes…Sa version « métalissime », lancée pour les fêtes de fin d’année, me fait l’effet d’une carrosserie de voiture ancienne couleur pomme d’amour, une « little red corvette » comme disait Prince…

Je pourrais vous parler des heures durant de ces vernis à la pointe menaçante, de ces rouges à lèvres talismans qui ne vont pas sans rappeler les fioles à poisons de la sombre Catherine de Medicis, ou de ces étonnants lip liners pareils à de perçantes dagues d’ébène, mais si je suis là aujourd’hui, c’est surtout pour vous faire pénétrer dans l’univers changeant du parfum Tornade Blonde, fragrance exquise faisant partie d’une trilogie imaginée par Christian Louboutin autour des différentes facettes du mystère féminin. Incarné par la divine Alexia Giordano qui est par ailleurs mon woman crush ultime, Tornade Blonde évoque la pétulante frivolité de la jeunesse, une brise virevoltante et insouciante, le tourbillon de la vie en somme ! Toutefois, lorsque l’on m’a proposé d’incarner ce parfum et de mettre en scène le soulier qui lui étais associé (dessiné par Christian himself), je suis allée à l’encontre de cette fraîcheur. Profondément marquée par les collaborations créatives entre Louboutin et David Lynch, je n’ai pu m’empêcher d’associer à ce parfum l’atmosphère opaque et onirique de Twin Peaks, car pour moi la Tornade Blonde, c’est Laura Palmer. L’innocence, la pureté cachant de bien troubles pulsions : et si la Tornade Blonde n’était pas celle qu’elle laissait croire ? Et puis, comment ne pas penser à la Black Lodge devant les codes chromatiques instaurés par la Beauté Louboutin ? L’association de ces deux univers était si évidente, comme si les pièces d’un puzzle se réunissaient enfin. Fire walk with me…

Tornade Blonde, parfum 30 ml

Perruque Necia Wigstyling

Rouge à Lèvres Satin Soyeux – Rouge Louboutin

Dress – Boosting Collection / Shoes : Tornade Blonde by Christian Louboutin

Oeil Vinyle Traceur Brillant pour les Yeux – Rouge Louboutin / Vernis à Ongles – Rouge Louboutin / Safki Crayon Designer pour les Lèvres

Dress – Vintage (merci OhMyLord) / Harnesses – Maze by Bijoux Indiscrets / Shoes – Christian Louboutin

Collection Métalissimes en Edition Limitée

Eventail En Cas de Chaleur

***

From Paris with Love,

Louise


5 commentaires



  1. Tina Denmark dit :

    Nice luxery

  2. Jones dit :

    Très belle série de photos. Quoiqu’elle m’ait un peu perturbée car j’y retrouve plus Alice Wakefield de Lost Highway que Laura Turner. J’imagine que ce doit être à cause de la perruque et de l’ambiance ultra sensuelle dégagée par les photo. De tout façon, l’univers de Lynch est empli de tornades blondes !

    A bientôt, Jones

    • Louise dit :

      Merci beaucoup pour ton mot ! Tu as tout à fait raison, et il y a en effet beaucoup de Lost Highway dedans, en particulier cette scène qui m’a toujours fascinée lorsqu’elle entre dans une décapotable au ralenti sur une musique de Lou Reed. Quand je m’inspired que quelque chose je n’aime pas que ce soit trop littéral, sinon c’est juste du cosplay, une parodie même, j’aime mélanger les influences !
      C’est vrai que Lynch est fasciné par les blondes !

  3. Simone dit :

    Cette robe rouge ! Sublime ! Un bel imaginaire développé autour de ce parfum, j’essaierai d’aller le sentir à l’occasion :)

Répondre à Tina Denmark Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top