Pop a Paris

01 avril 2015

Looks

TIP: Cliquez sur une image pour l'afficher en entier (version responsive). Vous pouvez ensuite faire défiler les photos avec les touches ← et → du clavier ou en cliquant sur les flèches apparaissant au survol de l'image.

Pictures by Audrey Marchand

Coat : Asos / Skirt : H&M / Knit top : Miss Patina / Shoes : Chloé / Bag : Ralph Lauren Ricky Drawstring /

Aujourd’hui je teste avec vous une nouvelle rubrique, qui sera une sorte de chronique sur le Japon, car j’ai remarqué que nombre d’entre vous semblaient être intéressés d’en savoir davantage sur mes observations nippones, et comme c’est un sujet dont j’adore discuter…alors voilà ! Pour cette fois, j’ai envie de vous parler de mon expérience du travail avec le Japon, croyez moi, c’est très particulier…Bosser avec des japonais ça peut être très déconcertant au début quand on ne connait pas les codes, d’autant plus qu’on ne vous les explique pas vraiment, mais une fois qu’on a ravalé son égo d’occidental (indispensable héhé, même si il est vraiment impossible d’éradiquer le « moi je pense que… »), il suffit de bien observer, de se plier à certaines règles, puis tout roule ! La chose la plus importante, c’est d’abord le respect des horaires, n’essayez même pas de travailler avec des nippons si vous êtes systématiquement en retard, la ponctualité c’est une condition sine qua none ! En fait dans la plupart des cas, il ne faut pas seulement arriver à l’heure, mais même en avance, comptez quinze minutes à peu près, mais heureusement c’est pas toujours le cas. Ex aequo avec les horaire, le second point le plus important est l’organisation, la logistique, ce qui peut donner lieu à des dizaines de meetings pour être bien sûr que tout va se dérouler comme prévu. Bon en théorie, c’est souvent le bordel à la dernière minute, mais c’est aussi parce qu’il y a beaucoup d’incompréhensions dues aux politesses, car au Japon on ne dit jamais non, et souvent cela créé des gros malentendus ! Quand ça se passe sur place au Japon entre japonais, tout se passe bien, mais j’ai remarqué que les soucis arrivaient toujours à l’étranger quand l’organisation dépendait pour moitié de non-japonais, et je pense que c’est dû à 100% aux différences culturelles et en particulier à ce problème de politesse, ils n’osent pas dire non ou s’imposer du coup ils se retrouvent souvent dans un bordel noir !

Today I’m testing a new type of column which will be some kind of chronicle about Japan, as I noticed that many of you have been asking me about my thoughts on japanese culture, and it’s a subject that I love to talk about…so, voilà ! This time, I want to tell you about my experience of working with japanese people, believe me, it’s very special…It can be very disconcerting at first when you don’t know their perticular ethic and codes, which they will never explain to you by the way (except if you ask !), but once you got rid of your occidental ego (totally essential, even though it’s quite hard to destroy the « Me I think that… »), you just need to carefully observe, to follow certain rules, then it’s easy ! The most important thing is respecting the time checks, don’t even think of working in japan if you are systematically late, it’s the number one condition ! Actually, in most situations, not only you need to be right on time, but in advance, like fifteen minutes before in most situations, hopefully it’s not always the case. Ex aequo with time checks, the second most important point is organization and logistic, which can lead to dozens of meetings in order to carefully plan everything. Well, in theory it’s supposed to be like that but what happens most of the time is that it turns out to be a total mess at the last minute due to the misunderstanding problems caused by customary courtesies, because in Japan you never really say no, and cam sometimes bring a lot of troubles ! When it takes place in Japan between nippons, everything goes perfectly, but I have noticed that troubles always happen abroad when the hald of the organization depends on non japanese people, and I think it is a 100% caused by cultural differencies and especially because of this problem of courtesy, they are afraid to say no and to stand out, so they often find themsleves in very messy situations ! 

****

En fait, je dirais que la façon de travailler au Japon est presque l’inverse de la France, car ici on accorde moins d’importance aux horaires et à la logistique et plus à la substance, au Japon c’est le contraire, enfin de mon point de vue (si j’ai tort sur des points corrigez-moi, ça me sera utile pour bien comprendre !). Par exemple, quand on fait une interview d’un grand designer pour la télé, des heures et des heures vont être passées sur l’organisation et les horaires, mais les questions à poser vont être regardées à la dernière minute, ce qui peut être très embêtant. Je crois qu’il y a peut-être une forme de confort dans ce respect des règles, car cela évite de réfléchir, et on s’y habitue vite. Moi y compris, car quand on tourne les reportages pour l’émission, mes textes sont écrits et c’est toujours la même chose, ce qui est plutôt reposant par rapport à la France ! Mais le danger est de trop tomber dans cette facilité…

In fact, I’d say that the way of working in Japan is almost the opposite of France, because here we give less importance to the time checks and organization and more to the substance, and in Japan it’s quite the contrary in my opinion (if I’m wrong, feel free to tell me, it will help me understand !). For instance, when we interview a famous designer for the tv show, hours and hours will be spent on the logistics, but the questions to asks will be checked at the very last minute, which can be embarassing. I think there is some comfort in this absolute respect of rules, as it prevent from thinking too much, and you can get quickly used to it. So do I, because when we shoot the reports for the show, my lines are already written and it’s pretty much the same things each time, and I find it very restful compared to France ! But the danger is to fall into the trap of easiness…

***

Une fois que vous avez compris ces règles de base, il y en aura une multitude d’autres presque aussi essentielles que vous devrez assimiler : avoir toujours des cartes de visites sur vous car c’est le point de départ de tout échange professionnel, à donner et recevoir avec les deux mains en disant « Hajimemashite » puis « yoroshiku onegaishimasu », ne pas se plaindre, savoir rester à sa place même si vous pensez que vous avez raison, car bafouer l’autorité de son supérieur en public est une faute grave, surtout au début. Il y a trois ans quand j’ai commencé, c’était assez indélicat, aujourd’hui on me fait plus confiance et on m’écoute, en entre temps j’ai appris à être plus diplomate et à rester à ma place, ce qui n’est pas facile au début car en France on est les rois de l’opinion ! Au Japon l’opinion vaut mieux oublier ! Et je trouve ça bien, car loin d’être une censure, ça permet surtout d’éviter de parler à tort et à travers et de donner son avis sur tout et n’importe quoi, comme on peut le faire ici parfois. Au début, travailler avec des japonais peut paraître un peu dur, dans le genre « stupeur et tremblements » si vous voyez ce que je veux dire, mais une fois ce stade passé, on découvre que ce sont des gens très fidèles, une fois que vous leur avez prouvé que vous êtes dignes de confiance, s’établit alors une vraie relation et c’est merveilleux. Il s’agit d’une chose extrêmement particulière et épanouissante, on a le sentiment d’appartenir à une famille, et c’est très encourageant car au fur et à mesure les portes s’ouvrent, le dialogue se fait, les responsabilités nous sont données, ce qui donne encore plus envie de bosser. Il faut le mériter, ce qui fait qu’on l’apprécie encore plus. J’ai eu du mal au début, je me sentais perdue et j’ai fait quelques faux pas, mais aujourd’hui je suis tellement heureuse et fière de faire partie de cette équipe, et j’espère y rester longtemps…Pour tout vous dire, plus le temps passe, et plus je me dirige vers le Japon…

Once you have understood these ground rules, there will be plenty of equally essential rules that you’ll also need to master like : always keep business cards with you as they are the start point of every professional relationship, give them and receive them with both hands while saying « Hajimemashite » then « yoroshiku onegaishimasu », never complain, always remain at your place even when you think you’re right, as flouting your superior’s authority in public is serious misconduct, especially at first. Three years ago when I started, it was quite indelicate, but now I am being more and more trusted and listened to, and in the meantime I have learned to be more diplomat and to stay at my place, which is not always easy at first as in France we’re the kings of personnal opinion ! In japan you better forget about personnal opinion in the business world ! And I think it’s good because far from being a censorship, it helped me to stop speaking a bit too wildly sometimes, and to give my opinion on every single topic, as we do a lot in France. In the beginning, working with japanese people can be a bit tough, but once you passed that step, you’ll discover that they are very faithfull, and once you’ve proved them that you are thrustworthy, then you’ll etablish a wonderful relationship with them, and it’s very touching. It’s something very particular and fulfilling, you have the feeling of being a part of some kind of family and it’s very encouraging because as time goes by, door are opened, dialogue is set, responsabilities are given, which makes you want to work your best. You have to deserve it, and it’s what makes you appreciate it even more. It was sometimes a bit weird at first for me but today I am so happy and proud to be a part of this team, and hope to remain for a long time…To be frank, as the years go by, I’m heading more and more toward Japan..

Music : Playlist of french 60’s pop songs

743B9786-Modifier 743B9761 743B9793-Modifier 743B9810-Modifier 743B9812-Modifier 743B9797-Modifier 743B9807-Modifier 743B9772

Inspiration

4f73c11a13dc0326a04f099b9d370a7d 08bba46e8d34c25328ad34ba42262125 013-les-parapluies-de-cherbourg-theredlist 162b36c2431a233395fd3ba53ad9e7a3 231e3b566fa57c71914c6d73ef072c82 6289baa610d439cfb024bb717d28c817 68520_large 89815792a010332424832ddbb4c54659 c6d6747594d532ffe658ff79417d22f1 c12270411988b1b0ef88bd923bdb8c23 catherine-deneuve-the-umbrellas-of-cherbourg d6932da25f9b422fee546b31861fbed8 elizabeth-erm-magdalena-frackowiak-by-giampaolo-sgura-for-vogue-paris-decemberjanuary-2014-2015-11 tumblr_m0jqzupoEB1qa9ge7o1_500 ukvo4 miumiu2014_1

From Paris with Love,

Louise


27 commentaires



  1. Adele dit :

    Louise,

    Je voulais juste te dire deux choses : d’abord, un grand merci de ne pas prendre tes lectrices pour des idiotes et de toujours proposer un contenu intéressant, décalé, culturel ! Cette exigence de ton et de fond fait vraiment du bien dans le paysage bloguistique (oui, on invente des mots ce soir!) du moment. Merci, merci, merci !
    Et aussi, cela fait plusieurs fois que je me dis qu’un shooting inspiré par Meiko Kaji trouverait bien sa place sur ce blog via ta réinterprétation ! Du coup je profite de ce post thématique sur le Japon pour proposer :)
    Bonne soiréeee !

  2. […] Pop a Paris […]

  3. Lucie dit :

    J’adore la jupe H&m, ça me donne envie de retourner faire un petit tour chez eux du coup ^^

    Sinon toujours aussi rayonnante :)

  4. J’aime bien cette idée selon laquelle la pérennité d’une relation professionnelle est plus basée sur le respect des règles, la rigueur et le travail. Je caricature un peu volontairement, mais j’ai parfois l’impression qu’en France, ceux qui parlent le plus fort sont aussi ceux qui sont le plus écoutés. Après je ne sais pas du tout si je saurais m’adapter à la culture japonaise ! Les règles dans des pays de culture différentes sont souvent tacites et on les apprends en pratiquant, c’est difficile mais on les intègre d’autant mieux. Bravo pour le travail que tu fournis !

  5. Matoushi dit :

    Ouaaah le bleu ciel avec le jaune vif c’est vraiment une belle combinaison de couleurs qui te sied merveilleusement bien !
    Et tes cheveux c’est blond vénitien en fait ? Du coup je trouve que ça te va vraiment super bien, pour l’été c’est frais et lumineux. J’étais moins fan de ton ancien blond, un brin fade pour ta peau blanche… celui ci est top :)
    J’aime beaucoup ce look, qui est audacieux dans les couleurs mais épuré dans les formes, du coup ça fait un équilibre raffiné qui te va bien.

    Pour le Japon c’est sûr que ça doit changer de travailler avec eux >< comme quoi, le non bien clair et franc c'est pas mal aussi. Je sais que tu es dans ta phase de lune de miel avec le Japon, donc tu compares beaucoup à la France et tout, mais je pense qu'on ne peut pas trop comparer tellement nos façons de penser le social sont différentes. Il y a aussi beaucoup de règles sociales tellement complexes que même les Japonais en ont marre, tout est compliqué là-bas. Tu verras ça quand tu devras apprendre le keigo, le langage de politesse. C'est juste obligé de le maîtriser pour travailler en japonais avec des japonais. C'est un casse tête atroce ! passionnant, mais torturant haha :p du coup ça casse un peu le mythe du "les japonais sont tellement polis et réglo, quel bonheur". oui ils sont polis, mais comme tu le dis aussi, c'est une façade derrière laquelle ils se cachent, et au fond il n'y a pas grand chose. Ils perdent tellement d'énergie à respecter la norme que souvent le fond n'est pas travaillé et c'est dommage… :/

    Bref bref,

    belle journée Louise !

  6. Jade P. dit :

    Très pop ce look en effet et j’adore la playlist !! Et puis tout ce que tu nous dis sur le Japon… Ben ça me donne très envie d’y aller !

  7. Cécilou dit :

    Je dois avouer que j’ai du mal avec la civilisation japonaise. Je les trouve trop calmes, trop respectueux, et je dois dire que les émissions de télé qui tournent autour de l’humiliation publique me dégoûtent…et je n’ai jamais été intéressée par tout le côté Kawai non plus. Après je crois que cela vient surtout de souvenirs de soucis « logistiques » comme tu dis, arrivés à cause de faux sourires et de oui qui voulaient dire non ! Cela changera peut-être et j’aime tes posts sur ce monde si différent ! Cela dit j’adore leur littérature :)

  8. valerie dit :

    moi qui ne commente jamais :)
    je trouve cette rubrique très intéressante et je pense que tu gagnerais à détailler certains points pour qu’on comprenne mieux !
    je me permets de te dire que j’apprécie beaucoup lorsque tu utilises dans tes shootings des pièces peu chères (ou pas trop chères :p ) venant de asos ou H&m comme ici !

  9. Dinna dit :

    Je dévore tout ce qui a rapport au Japon (en n’y étant jamais allée… pour le moment), alors j’ai lu ton post avec grand plaisir, car il est très concret et il va même plus loin que ce qu’on lit souvent sur le sujet. En dehors de cela, je suis ton blog depuis quelques temps, je suis épatée par la qualité, le soin, et la forte personnalité que tu lui apportes ; je n’en connais aucun autre d’équivalent. Tu as beaucoup de culture et de style, bravo pour ton travail.

  10. Laetitia dit :

    C’est vraiment sympa cette nouvelle rubrique, c’est toujours chouette d’en apprendre plus sur une nouvelle culture !

    Puis rien à faire, je suis vraiment trop fan de ce manteau… Sa couleur est si plaisante !

  11. Cassandra dit :

    C’est toujours un plaisir de découvrir ton mode de vie, de travail etc. Concernant la ponctualité, pour ma part, j’ai un ami chez qui je vais fréquemment et il est jamais content car j’arrive presque toujours en avance et me dit tout le temps qu’il préférerait que je sois en retard. Comme quoi, il faudrait peut-être que j’envisage de travailler avec des japonais, haha!

  12. maryse dit :

    J’adore la touche lumineuse qu’apporte la jupe ! Une très jolie tenue encore une fois :)
    Et je suis toujours aussi fan de tes mises en scène, des endroits que tu choisi…

    Passes une belle journée ! Bises

  13. ahhh je ne pourrais donc jamais travailler avec les japonais, car je suis malheureeusement souvent en retard lol mais cest interessant comme rubrique! =)

    à part ca, jadore ton look, ce côté sixties me rend diiiingue je pourrais m’habiller que comme ca!

  14. Lilly Bloom dit :

    J’aime beaucoup cette nouvelle rubrique. Et comme d’habitude tu es magnifique sur les photos. Ton premier voyage m’avais donné envie de découvrir ce pays, j’y suis allé l’année dernière et j’en suis tombée amoureuse. Mais surtout j’y retourne dans quelques jours alors forcément des articles sur le japon je suis preneuse.

  15. Love these photos, well done ;)

  16. Chloë dit :

    Je fais partie des ces lectrices qui sont ravies de ton rapprochement nippon, étant moi-même passionnée par cette culture du contraste.
    Pour revenir à ton article, une amie japonaise m’expliquait qu’il existe un genre de pourcentage d’acceptation d’un rendez-vous. Par exemple, si on propose un rendez-vous à un japonais, il ne dira « jamais » non, mais son « oui » (en fonction du vocabulaire qu’il utilisera), indiquera un pourcentage de chance qu’il se présente au rendez-vous. C’est assez inhabituel pour nous, français. Imaginez, « oui je viendrai à 10%, » (autant comprendre que c’est très peu probable) ou bien oui je viendrai à 60% de chance (vous pouvez sortir les apéros). Assez déstabilisant, et comme tu l’as dis, cela donne lieu à de beaux quiproquo.

    Je ne suis pas sure d’avoir été très très claire, mais l’intention était là : )

    Et merci pour partager tout ceci avec nous, pour ton travail et ta passion. Préserve bien ta santé, ça reste primordiale. ( 気をつけて ねえ〜)

  17. Val dit :

    Merci Pandora pour ce très instructif aparté sur la politesse nippone. Effectivement, leurs attentes ont l’air diamétralement opposées aux nôtres… Je pense que j’aurais vraiment du mal, pour le coup dans un projet je suis très attachée au fond, au fait que chacun sache ce qu’il a à faire, beaucoup moins aux réunions, aux timings etc. Mais tout en n’imposant pas mon style ailleurs, bien sûr :)

    Merci beaucoup aussi pour la playlist ! J’étais déjà allée grâce à toi consulter le répertoire de Clothilde, tu m’ouvres de nouvelles portes musicales et c’est bien agréable !

    (Comment ça je ne commente pas ta tenue ? Oui je sais, mais à part dire à chaque fois que je trouve ça beau, je manque d’inspiration… Et pour tout te dire, plus le temps passe et plus je viens sur ton blog davantage pour ce que tu racontes que pour les images. C’est mal ? C’est pas que tu fais des choses moins intéressantes, c’est juste une évolution chez moi)

  18. Alina dit :

    Merci beaucoup de partager en plus de tes photos, tes inspirations c’est très intéressant de voir d’où viennent tes idées créatives sur tes tenues!

  19. Merci pour cet article, c’est très intéressant !

  20. […] 4. Louise at Pandora show us how colour blocking can be done in Paris. […]

  21. Cloé dit :

    Je trouve cela fantastique que tu partages tes expériences japonaises ! Bien que ta vie personnelle ne soit pas le centre du blog, c’est vraiment très intéressant d’en avoir quelques aperçus ! Plus je te lis et plus j’ai envie d’habiter au Japon, car je supporte de moins en moins le « règne de l’opinion » qui ne fait que s’empirer avec les commentaires instantanés postés sans réfléchir sur instagram ou facebook… Bien sûr, il y a un équilibre à trouver car comme tu le dis, il faut aussi savoir s’imposer quelque fois !
    Merci de nous faire découvrir de nouveaux horizons, Louise ! Ton blog est génial pour ça, ainsi que pour un tas d’autres aspects !

  22. Justine dit :

    Merci pour cet article très intéressant et original ! C’est vrai que quand on entend parler du Japon on s’imagine toujours des ambiances de boulot bien stressantes avec beaucoup de compétition à la « Stupeur et tremblements »… Je trouve ça bien de faire un point sur ce que c’est en réalité !
    J’aime aussi beaucoup ton look, à vrai dire je ne sais jamais comment accorder les tops à inscriptions sans tomber dans le « teenager » mais je trouve que tu y arrives à merveille ! Et je ne sais pas si c’est fait exprès mais ta coiffure ressemble beaucoup à celles de héroïnes de manga, ce qui rappelle pile le thème de ton article !

  23. Yael dit :

    Décidément, j’adore cette association du bleu et du jaune! Audacieux, printanier et très doux.

Ecrire votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. les champs requis sont marqués d'un *




Back to top